NOUVEAU-BRUNSWICK // Idée d’itinéraire d’une semaine en Acadie

Allo tout le monde ! J’espère que vous passez un été magnifique. Aujourd’hui, c’est la fête du Nouveau-Brunswick et pour fêter cette belle province, quoi de mieux qu’un périple qui mette à l’honneur l’Acadie ?

Vous le savez sans doute si vous suivez sur Facebook, il y a quelques semaines, je suis partie à la découverte du nord du Nouveau-Brunswick. Alors que je connais bien les alentours de Moncton où j’habite, certains lieux me restaient complètement inconnus. Pas facile de faire douze heures de route aller-retour sur un week-end pour aller explorer Edmunston par exemple… Ça me démangeait depuis longtemps d’aller un peu plus haut que Fredericton et Miramichi : avec mon van, je n’avais plus d’excuse de ne pas y aller, et c’est désormais chose faite !

Je suis partie une semaine et je pense que c’est un bon début pour une première découverte. Les distances étaient un peu longues pour mon petit van qui ne va pas bien vite, mais avec une voiture normale, vous réduirez le temps de trajet par rapport à moi, et vous pourrez voir plus de sites, ou rester plus longtemps aux endroits que je propose. C’est parti pour l’itinéraire !

Jour 1 : Edmunston

Après quatre heures de route depuis Moncton, c’est la première étape. Edmunston est bien connue pour être… une étape entre le Québec et le sud-est du Nouveau-Brunswick. Les gens s’y arrêtent souvent pour la nuit, sans chercher à aller dans la ville. C’est dommage, car il y a des curiosités qui méritent au moins une journée complète.

La première visite, c’est le jardin botanique du Nouveau-Brunswick. Un superbe endroit de 7 hectares complètement zen. Le jardin regroupe des plantes natives de la province mais aussi des variétés rares, regroupées en thématiques comme le jardin alpin ou le jardin des vivaces. À ne pas manquer, l’herboristerie, pour découvrir des utilisations originales de plantes courantes.

Je suis ensuite allée visiter le petit centre-ville d’Edmunston. L’office du tourisme propose un plan indiquant une visite pédestre et fait un excellent point de départ. J’ai eu la chance de goûter la ploye (crêpe végétalienne), spécialité de la ville ! L’office du tourisme lui-même est une curiosité puisqu’il s’agit de l’ancienne gare, un joli petit bâtiment. De là, la passerelle piétonne emblématique de la ville n’est qu’à deux minutes. Retournez-vous à mi-hauteur pour une jolie vue sur l’université, qui domine depuis la colline !

Bonne nuit Le camping du parc provincial de la république est parfait : juste à côté du jardin botanique, et facile d’accès depuis le centre-ville. Comme tous les parcs provinciaux, comptez 28 $ la nuit pour un site de base (ni eau, ni électricité). Il est un peu bruyant en journée à cause de l’autoroute, mais calme la nuit.

Bonne route Depuis Moncton, compter quatre heures par l’autoroute 2. Le parc provincial de Mactaquac fait une bonne étape nocturne à mi-chemin.

Jour 2 et 3 : le parc provincial du Mont Carleton

Ma partie préférée du périple ! Le Mont Carleton est une vraie perle, et je reviendrai dessus plus en détails. Entre Saint Quentin et Bathurst, ce parc provincial est vraiment au milieu de la Nature, en plein pays des ours. On y trouve le point culminant du Nouveau-Brunswick, le Mont Carleton, haut de 820 mètres. De son sommet, on voit 10 millions d’arbres, et je n’ai pas besoin de vous dire à quel point c’est fabuleux. Le parc est très grand et compte d’innombrables sentiers, mais aussi la possibilité de faire du canot, de se baigner… Je rêve d’y retourner une semaine entière pour me déconnecter entièrement (oui parce que par contre, il n’y a pas de wifi, hein. Pour frimer sur Instagram, il faudra attendre le retour à la civilisation).

Bonne nuit Dans le camping du parc. Prévoir des provisions et de l’eau, car le dépanneur du parc est très basique, et surtout, prévoir des espèces ! Le parc n’accepte que les espèces et je n’ai pas vu de prises électriques au camping. Compter 10 $ par véhicule/jour pour l’entrée au parc, et 28 $/véhicule/nuit pour le camping.

Bonne route Depuis Edmunston, compter 2 h-2 h 30. Reprendre l’autoroute 2 vers le sud, sortir à Saint Léonard et prendre la 17 nord, direction Saint Quentin. À Saint Quentin, prendre la 180 est, puis la 385 sud. Attention : faire le plein à Saint Quentin, il n’y a pas de station service avant Bathurst, à… 130 km !

Jour 4 et 5 : la péninsule acadienne

Après une petite halte déjeuner au petit front de mer de Bathurst, tout mignon avec ses boutiques pimpantes, j’ai mis le cap sur la Péninsule acadienne. On est accueillis par le phare acadien à Grande-Anse, qui ne fait que commencer la profusion de drapeaux acadiens un peu partout : sur les poteaux électriques, sur les façades, les bancs… partout ! J’adore cette ambiance de fierté acadienne.

À Bertrand, l’attraction incontournable, c’est le Village historique acadien : une reconstitution de la vie en Acadie à travers les âges. Le village remonte le temps au fil des maisons et des boutiques, dont beaucoup sont occupés de comédiens qui auront plaisir à vous conter l’histoire de l’Acadie. J’ai adoré cette visite incontournable pour mieux comprendre cette nation méconnue en Europe.

Si vous aimez les curiosités, ne manquez pas l’Aquarium de Shippagan, où on peut voir et toucher des homards… bleus. Seul un homard sur deux millions a cette couleur, mais ce n’est rien par rapport aux homards verts ou bicolores, qui ne sont qu’un sur dix millions ! Les pêcheurs locaux les ramènent au centre qui en a une bonne vingtaine désormais.

Bonne nuit Un peu au hasard, je suis tombée sur le camping Le Colibri, à quelques kilomètres du Village historique acadien en direction de Caraquet. Un camping bon enfant avec beaucoup, beaucoup de camping-cars qui sont là à la saison et des estivants qui se connaissent tous. Compter 31 $ la nuit sans services.

Bonne route Depuis le Mont Carleton, prendre la 180 est jusqu’à Bathurst (1 h 30), puis la 11 est le long de la baie des Chaleurs. Compter encore une heure pour atteindre Caraquet.

Jour 6 et 7 : parc national et Kouchibouguac et Bouctouche

On redescend lentement vers Moncton le long de la côte acadienne. La route du littoral acadien est une merveille : elle longe la côte du Golfe du Saint-Laurent et traverse des villages bleu-jaune-blanc-rouge, et je me prends toujours à m’ imaginer vivre au bord de la mer !

Le parc de Kouchibouguac est un parc assez détendu, pas aussi sportif que celui de Fundy avec ses sentiers escarpés. Ici, les sentiers sont plats et une plage de sable fin nous tend les bras. Je ne manque jamais d’aller faire un tour au wigwam de la plage Callanders, où une guide-interprète autochtone parle de son peuple avec émotion. On peut facilement y passer une journée.

Le soir venu, c’est l’heure d’aller chasser les ours… avec mon appareil photo ! Little Big Bear Safari propose un safari photo de deux heures à Acadieville. Ici, c’est nous qui sommes en cage, et les ours vont et viennent à leur gré. Appâtés par quelques croquettes, ils sont presque toujours au rendez-vous. Je craque pour les oursons !

Pour la dernière journée, la dune de Bouctouche est incontournable. Douze kilomètres de sable fin, vous imaginez ? Le ponton en bois serpente sur deux kilomètres et donne tout loisir d’apprécier les oiseaux protégés.

À Bouctouche, l’autre incontournable, c’est le Pays de la Sagouine. Un petit parc à thème qui rappelle le village historique, en version déjantée. Les interprètes sont ici pour nous faire rire avec leurs histoires d’antan, inspirées des oeuvres d’Antonine Maillet comme Pélagie-La-Charette et évidemment La Sagouine. L’Île-aux-Puces est à croquer et les personnages sont tous habités par les comédiens.

Bonne nuit Le parc national de Kouchibouguac propose des sites, mais pensez bien à réserver avant, surtout le week-end ! Compter 28 $ l’emplacement.

Bonne route Depuis Caraquet, prendre la 11 sud jusqu’à Kouchibouguac (2 heures). Bouctouche est à 30 minutes environ, et Moncton à 30 minutes encore.

Et voilà, le périple est terminé : Moncton n’est plus qu’à une demi-heure de route de Bouctouche. Avec des randonnées, des visites culturelles et un peu de farniente, c’était une semaine bien remplie. Je vous reviens tout bientôt pour vous parler des temps forts de ce mini road-trip aux couleurs de l’Acadie.

N’hésitez pas à m’épingler et à me suivre sur Pinterest. Et si vous avez aimé, abonnez-vous pour ne rater aucune chronique !

Related Images

6 thoughts on “NOUVEAU-BRUNSWICK // Idée d’itinéraire d’une semaine en Acadie

    1. Audrey

      Merci ! Je fais tout pour que les touristes sortent des sentiers battus du Québec et viennent vers chez nous, la région en vaut la peine !

  1. Coucou Audrey,

    Wow c’est tout bonnement somptueux ! J’adore !
    Que de beaux endroits à découvrir !

    Belle soirée,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    1. Audrey

      Quand est-ce que tu viens découvrir ça de tes propres yeux ? 😉 À bientôt !

  2. […] je retire d’environ un mois passé dans le van en cumulé cet été, à la faveur d’un tour de l’Acadie, d’une escapade à Terre-Neuve, de week-ends ici et là et aussi de nuits de tests dans ma […]

  3. […] de mon road-trip en Acadie, j’ai fait le détour pour aller voir de plus près cette montagne et le troupeau de dix millions […]

Leave a Comment