16 sources chaudes, bains et thermes autour du monde

En hiver et en voyage, s’il y a bien une activité que j’adore, en plus des longues randonnées en raquettes, des sorties de ski de fond et évidemment du sacro-saint dimanche après-midi à regarder la neige tomber depuis mon plaid, c’est bien aller me plonger dans une eau chaude. Je ne vous parle pas là de ma baignoire, mais bien d’aller visiter des sources chaudes. Bien évidemment, je ne vais pas tremper dans des sources chaudes chaque week-end, mais si j’en ai l’occasion en voyage, je ne me ferai pas prier. Inutile d’être en hiver pour en profiter, mais je trouve qu’il y a quelque chose de magique à être dans une eau brûlante qui délasse, à apprécier d’autant plus la douceur de l’eau quand un vent frais nous rafraîchit les joues… Puisque les sources chaudes font partie des plaisirs du voyage en hiver et qu’on en trouve aux quatre coins du globe, j’ai demandé à des amis blogueurs de m’aider à dresser un petit guide de leurs sources chaudes préférées, qu’elles soient proches ou lointaines. Sources dans la nature, bains ou thermes, le seul critère : un accès à l’extérieur. Sans surprise, les pays les plus propices aux sources chaudes sont sur des points chauds : Islande, Nouvelle-Zélande, Japon… Je vous embarque pour un petit tour du monde des sources chaudes.

Toutes les photos ont été fournies par les contributrices, sauf mention contraire.

Nyuto Onsen sources chaudes japon

Comme j’aimerais être dans un onsen en ce moment même… Superbe photo d’Un Gaijin au Japan

Les sources chaudes en Europe

C’est surprenant mais l’Angleterre compte des thermes hérités de la Rome Antique. Voici ce qu’en dit Annie du blogue AnnieAnywhere :

Les bains romains de Bath et le Thermae Bath Spa

À l’époque romaine, on surnomme la ville de Bath, en Angleterre, Aquae Sulis. L’eau de ses sources chaudes était censée guérir de presque tous les maux. Les thermes de Bath sont maintenant l’une des attractions les plus visitées de la Grande-Bretagne. Divisé en quatre structures principales (le temple romain, la source sacrée, les thermes et le musée), le site se découvre en quelques heures. Le grand bain, où l’on voit l’eau turquoise et fumante, donne envie de s’y plonger. Malheureusement, il n’est plus possible de profiter des bienfaits des sources au monument historique.

Aujourd’hui, il faut plutôt se rendre au Thermae Bath Spa, un complexe moderne qui vous permet de vous détendre dans un sauna fait de marbre, une piscine chauffée intérieure ou un grand spa sur le toit. Depuis ce spa extérieur, on peut d’ailleurs avoir un point de vue magnifique sur la ville de Bath, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le blog d’Annie qui nous explique comment visiter Bath en 48 heures.

Source thermale Bath Angleterre

Saviez-vous que l’Italie possède des sources chaudes ? Moi non plus ! Jennifer du blogue Moi, mes souliers nous en dit plus sur ces sources naturelles en Toscane :

Les sources de Saturnia en Toscane

Apportez votre maillot, votre serviette et vos gougounes et glissez doucement dans l’eau sulfureuse des Cascate del Mulino, des cascades naturelles d’eau chaude à 37,5ºC, en plein cœur de l’Italie, près du village de Saturnia.

Devenues incontournables lors d’un voyage dans la Maremme, région calme et méconnue du sud de la Toscane, les eaux thermales des cascades du Moulin s’apprécient toute l’année. L’accès y est même gratuit, ce qui est rare de nos jours. En haute saison, vous aurez à jouer du coude avec beaucoup d’autres voyageurs, mais la vue sur les lieux des vallons environnants vaut le détour, tout comme le sentiment de détente que vous vivrez pendant la trempette!

Envie d’aller plus loin ? Rendez-vous en Italie sur le blog de Jennifer !

Sources Saturnia Toscane Italie

Impossible de parler de sources chaudes en Europe sans mentionner l’Islande, où la géothermie fait littéralement tourner le pays. On commence avec l’ultra-célèbre Blue Lagon, raconté par Marie du blog Perspectives de voyage :

Les sources chaudes du Blue Lagoon

C’est certainement les sources chaudes les plus célèbres d’Islande ! Tout proche de la capitale Reykjavik ainsi que du seul aéroport international du pays, les sources chaudes du Blue Lagoon en Islande sont idéalement situées et peuvent être visitées très facilement par tous les voyageurs de passage dans le pays.
Cette station thermale, entièrement artificielle, accueille au milieu des champs de lave et de lichen les eaux de la centrale géothermique de Svartsengi. Chargée en silice, c’est une eau laiteuse bleu turquoise chauffée à près de 40°C qui inonde le lagon. Chaque jour, des milliers de visiteurs se pressent ici pour profiter de la quiétude des lieux et profiter de l’expérience réellement uniquement offerte par le Blue Lagoon.
Même si la renommée de l’endroit n’est plus à faire, et que chaque visiteurs de l’Islande ou presque fait une halte au Blue Lagoon, tout est pensé et organisé pour que vous y passiez un moment extraordinaire. Revers de la médaille, la réservation est désormais obligatoire. Été comme hiver, pour profiter du soleil de minuit ou pour admirer les aurores boréales au dessus de votre tête, une halte au Blue Lagoon fait partie des incontournables de tout voyage en Islande.
Source chaude Blue Lagoon Islande
Cette photo a été prise par mes soins en 2007. Le Blue Lagoon doit être un peu plus bondé désormais !
Maintenant, c’est au tour de Lise de blog Making The Road de nous parler de l’Islande, mais d’une Islande plus secrète. La source de Landbrotalaug, vous connaissez ?

La source d’eau chaude de Landbrotalaug en Islande

Lorsque je voyage, je suis toujours à la recherche de sources d’eaux chaudes. Ici, je vous présente Landbrotalaug, un des bains d’eaux chaudes que nous avons découvert en Islande lors de notre road trip en été. Ce bain est très facilement accessible depuis Reykjavík en 1 h 30 de route en direction de la péninsule de Snaefellsnes, une région de l’ouest de l’Islande. Hors des sentiers battus, il est situé en pleine nature, nous y étions seuls lors de notre visite. Vous trouverez sur place un petit parking (sur lequel nous avons garé notre voiture pour y passer la nuit) ainsi qu’un petit sentier très court plat permettant l’accès à l’eau.

Le site est constitué de deux bassins. Le premier est petit et profond pour deux personnes assises, comme si on était dans une marmite. Un peu plus loin, le second bassin est beaucoup plus étendu, pas très profond et très chaud, un peu comme une pataugeoire. La température dépasse les 40°C, attention à ne pas se brûler. L’eau de Landbrotalaug provient du volcan Eldborg.

Pour prolonger le voyage, rendez-vous sur le blog de Lise, qui nous parle d’un road-trip de 10 jours en Islande.

Source chaude Islande Landbrotalaug

Après l’Islande, direction l’Europe centrale et de l’Est. Ce n’est pas hasard si ces pays à l’hiver rude ont développé une véritable culture des sources chaudes. Sandrine du blog La Plume d’Isandre nous raconte les thermes de Vienne en Autriche, un pays que je rêve de découvrir en hiver :

Les thermes de Vienne/Oberlaa en Autriche

Cet établissement exploitant des sources thermales sulfureuses comprend une partie intérieure et extérieure, communicant par le biais de 2 bassins. Donc, si vous êtes frileux, il n’est nul besoin de sortir dans le froid, vous pouvez vous plonger dans un bassin à l’intérieur et nager jusqu’à l’extérieur pour profiter de l’air frais, tout en restant dans l’eau chaude. En revanche, il faut sortir pour accéder à une sorte de grande cuve bouillonnante sulfureuse extérieure. J’y suis allée une fois en hiver avec une amie russe qui courait partout dans le froid tandis que je me prélassais bien au chaud, donc vous pouvez adapter selon vos goûts et coutumes !

Des deux côtés, une série de jets massants permet d’effectuer un circuit comprenant divers endroits du corps. L’intérieur comprend aussi un jacuzzi collectif, un bassin avec des toboggans et jeux pour enfants et un endroit insolite à ne pas louper : une grotte intime où les amoureux viennent se détendre en couple, celle-ci interdite aux enfants (pour la tranquillité, je pense, rien ne s’y passe de très scandaleux) ! + des services payants comme massages, etc…L’extérieur comprend également un bassin pour les nageurs. Se rendre aux thermes depuis Vienne est extrêmement pratique, ils disposent de leur propre station, en bout de ligne 1, l’établissement se trouve à la sortie du métro, c’est très appréciable en hiver. Le tarif est un peu particulier : vous allez payer non pour l’accès à la piscine mais pour la location soit d’un casier, soit d’une cabine pour un certain nombre d’heures.

Je vous invite à lire le blog de Sandrine et à découvrir l’Autriche sous sa plume.

Thermes Vienne Autriche (2)

Direction la Hongrie. Connaissez-vous les mythiques thermes Szechenyi ? Roobens du blog Been around the globe nous y emmène :

Les thermes Szechenyi à Budapest

De par son histoire et sa culture, héritée des Romains et des Ottomans, il y a plein de bains thermaux en Hongrie, notamment à Budapest. L’établissement le plus connu et le plus populaire à Budapest reste les thermes Szechenyi. Un endroit idéal pour se détendre, que ce soit seul, entre amis, en famille ou en couple. Les thermes Szechenyi sont parmi les plus grands d’Europe. Vous y trouverez quinze piscines intérieures, trois gigantesques bains thermaux extérieurs, des dizaines de stands qui permettent de se restaurer et de se désaltérer…
En plus des bains et des piscines, il y a également un spa à la bière, un hammam et des saunas chauffés à différentes températures. Certains samedis soirs ont lieu les Sparties, de grandes fêtes qui commencent à 22 h et qui finissent au bout de la nuit. L’endroit est vraiment sympathique. De par sa popularité, il peut être plein à craquer, notamment l’été. Mais son succès n’est pas démérité. L’atmosphère est agréable, la température de l’eau varie selon les bains et piscines, et on peut au choix profiter du beau temps en extérieur, ou barboter dans une piscine plus intimiste en intérieur. N’hésitez pas !
Si cet aperçu a piqué votre curiosité, rendez-vous chez Roobens pour en savoir plus sur les thermes Szechenyi. J’en profite pour signaler qu’à Budapest, les bains Gellért, dans un style différent, valent aussi le détour.
Thermes Szechenyi Budapest Hongrie

Les sources chaudes en Amérique latine

Moi qui ne connais pas du tout l’Amérique du Sud, je suis ravie de lire qu’on y trouve aussi des sources chaudes. On commence par la Bolivie avec Enora et Candie du blog Les Géonautrices :

Les sources thermales du parc national Sajama en Bolivie

Le parc national Sajama en Bolivie a été notre coup de cœur en Bolivie, et cela pour plusieurs raisons. Geysers, lagunes, volcans, animaux et tranquillité sont au rendez-vous…

Mais vous pouvez y découvrir également non pas une, mais trois différentes zones d’eaux thermales. Elles se trouvent toutes à peu près au même endroit, à peu près… Deux sont payantes : une est une piscine aménagée tenue constamment par une communauté, l’autre est un bassin vétuste (un peu en avant sur le sentier) agrémenté d’un petit bâtiment pour se changer, celui-ci est moins surveillé, mais c’est la même communauté qui tient la source.

Il y a une troisième zone, que je vais appeler la zone mystère, qui est complètement gratuite, mais « cachée ». Il faut bien demander son chemin à vos hôtes au village de Sajama car nous-même, après avoir réalisé que nous ne l’avions pas trouvé, n’avons toujours pas compris où elle se trouve. Mais ne vous inquiétez pas, le prix des sources payantes ne sont pas excessifs : seulement 30 bolivianos (3,89€ ou $5,68 CAD). Bon bains à vous !

Pour plus d’infos sur Sajama, rendez-vous sur le blog d’Enora et Candie.
Agua termales sources chaudes Sajama Bolivie
Le Costa Rica est célèbre pour sa faune et son engagement écologique, mais n’oublions pas qu’on y trouve aussi des volcans. Et qui dit volcans qui forcément sources chaudes ! Voici les sources thermales du volcan Arenal racontée par Chris du blog Chrissand Voyage :

Les sources d’Arenal au Costa Rica

Il y a des lieux qui restent gravés toute notre vie et quand on voyage, c’est ce que nous recherchons. Lors de notre voyage au Costa Rica, nous avons pu, le temps d’une soirée,  profiter des sources thermales du volcan Arenal. Ce magnifique complexe regroupe plusieurs bassins naturels en cascades avec des températures d’eau allant de 40°C à 33°C. Après une longue journée de randonnée dans les parcs nationaux, rien de tel que de savourer un cocktail dans ces sources thermales pour récupérer. Et le soir venu  avec les lumières , l’endroit devient féerique. On pourrait y rester des heures pour profiter de ces moments de bien-être.

Le volcan Arenal est encore en activité et est situé dans la province d’Alajuela au Costa Rica. Le parc du même nom abrite une faune et une flore exceptionnelles (pumas, tapirs…), ce qui en fait l’un des sites les plus visités du Costa Rica.

Retrouvez son itinéraire de 12 jours au Costa Rica sur son blog voyage Chrissand Voyage !

Sources chaudes Costa Rica

Les sources chaudes en Afrique

Ah, l’Afrique… je rêve de l’Afrique australe depuis quelques années : Namibie, Botswana, Tanzanie et Zimbabwe sont des noms qui me font rêver. Julien du blog Voyage Afrique du Sud ne fait qu’attiser ma curiosité avec cette description des sources d’Avalon en Afrique du Sud :

Avalon Springs à Montagu en Afrique du Sud

Situé à proximité de la célèbre route 62, le complexe d’Avalon Springs à Montagu en Afrique du Sud vous accueille dans une ambiance conviviale. Vous aurez accès une piscine d’eau naturelle sortant directement de terre chauffée à 43°C. Venez vous détendre dans la piscine et dans le spa avec vue panoramique sur la montagne.
Mais la ville a également d’autres activités à proposer. Montagu est au plus près de la nature et dispose de nombreux espaces verts où vous pourrez vous reposer ou pratiquer la randonnée en famille. Vous pouvez également venir visiter l’église emblématique de Montagu, visiter le musée d’art ou encore venir pique-niquer avec les centaines d’oiseaux en liberté dans le sanctuaire qui leur est réservé en plein cœur de la ville. Vous pouvez découvrir aussi les produits locaux dans les stands du marché local. Montagu compte également un grand nombre de restaurants de qualité. Enfin, pour ceux qui aiment la randonnée, il y a de multiples possibilités de marches dans les montagnes aux roches colorées de la région.
Pour en savoir plus sur l’Afrique du Sud, direction le blog de Julien !
Montagu Hot Springs Afrique du Sud

Les sources chaudes en Amérique du Nord

Si nous avons quelques spas de plein air au Nouveau-Brunswick, pas de sources naturelles en vue, malheureusement. Pour barboter en plein air dans des eaux naturelles, il faut se rendre dans l’ouest du continent américain. Sothina du blog Travel with So nous fait découvrir des sources au Colorado.

South Canyon Hot Springs dans le Colorado

En route pour le Colorado, nous avons trouvé ces sources chaudes nommées South Canyon Hot Springs en plein milieu de la nature, parfaitement bien situé, juste au bord de l’autoroute principal, I-70, qui longe le Colorado river en direction de Denver. Nous n’avions même pas eu à faire un grand détour pour se relaxer dans ces sources chaudes avec un décor si naturel, une perle rare ! Il ne semble pas être très réputé en ligne, je voyais des commentaires qui disaient que c’était sale et d’autres qui l’ont bien aimé, mais lorsque nous avons été, il n’y avait rien de sale. Il y avait même un local qui s’est baigné nu, rien de plus naturel !

À quoi s’attendre ? Une eau minérale naturelle chaude. On est entourés de montagnes, c’est magnifique et calme ! Il pourrait même y avoir ce local qui se baigne tout nu, il parle un peu français, il a vécu au Québec. Comme c’est naturel, ne vous attendez pas à un spa 5 étoiles. De plus, c’est gratuit !

Pour prolonger le voyage, allez lire le billet de Sothina sur son road-trip en Utah.

South Canyon Springs Colorado

Les sources chaudes en Asie

L’Asie n’évoque pas forcément des sources chaudes, si ? Et pourtant, tous es pays situés sur la ceinture de feu sont propices à ces sources délicieuses. On commence avec une source à Bali proposée par Maude du blog MC Globetrotteuse :

Au pied du Mont Batur, sur l’île de Bali

Connu plutôt pour ses belles plages, Bali n’est pas l’endroit où l’on pense se rendre en tant qu’amateur de sources thermales! Et pourtant sur la côte nord-est, dans la ville de Batur, célèbre pour la montée de nuit du volcan du même nom, plusieurs sources thermales s’y trouvent.

Le Toya Devasya Hot Springs Wellness Resort est un énorme centre où l’on retrouve piscine tempérée olympique, piscine chaude, bars, restaurants, chaises longues et traitements spa en tout genre. Tout ça, avec la vue sur le lac Batur, les bateaux de pêcheurs, et les volcans Abang et Agung (encore actifs!). Bien que l’eau ne soit pas aussi chaude que d’autres sources thermales dans le monde, il faut admettre que la vue depuis la piscine à débordement centrale est à couper le souffle. Il y a même une section pour les enfants avec glissade d’eau! Par une journée très occupée, on pourrait se croire au Club Med, mais après l’ascension aux petites heures du matin du Mont Batur, c’est une activité des plus appréciées et régénératrices.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire le récit de 12 jours à Bali sur le blog de Maude.

Source chaude Bali Indonésie
Pour moi, qui dit sources chaudes dit forcément Japon. Aala du blog Un Gaijin au Japon me fait l’honneur d’être parmi nous aujourd’hui, et voici quelques-unes de ses sources préférées :

Le Japon, pays des sources thermales

3000… c’est le nombre de sources thermales, appelées Onsen, que l’on recenserait au Japon ! 3000 c’est énorme et surtout ça laisse le choix et quel choix. J’ai eu l’opportunité d’en tester des centaines au travers de mes différents périples nippons et j’avoue qu’un bon repos dans un bain chaud et en plein air c’est quand même agréable. Si je
devais sortir une sélection de quelques Onsen au Japon qui valent l’expérience je donnerais les suivants :
  • Nyuto Onsen (Akita), surtout en hiver, pour ses bains extérieurs sous une grande quantité de neige. Imaginez-vous barboter dans une eau à 42 degrés quand tout autour de vous est blanc de neige. Un des bains est
    même mixte !
  • Furofushi Onsen (Aomori), au moment du coucher du soleil, sur la mer du Japon. Tremper dans un bain chaud, en bord de mer et admirer l’astre se coucher face à soi. Magnifique !
  • Hotarakashi Onsen (Yamanashi), qui ouvre une heure avant le lever de soleil et ferme une heure après. Pourquoi ? Parce que depuis les bains extérieurs on fait face au Mont Fuji et le spectacle en vaut plus que le
    coup d’œil et la trempette !

Pour compléter cette introduction, je vous invite à aller lire le guide complet des onsen japonais sur le blog d’Aala.

Nyuto Onsen sources chaudes japon
D’ailleurs, impossible pour moi de ne pas vous parler des sources japonaises : je vous raconte mon petit séjour dans le village thermal de Shibu-Onsen, dans les montagnes autour de Nagano.

Le village thermal de Shibu-Onse, près de Nagano

C’est attirée par la perspective de voir des macaques des neiges se baigner dans l’eau chaude que je me suis rendue au petit village de Shibu-Onsen. Ce que je n’avais pas prévu, et malgré le nom (“onsen” : source chaude), c’est que ce village allait s’avérer au moins aussi passionnant que voir des singes barboter… voire bien plus. Le village compte une dizaines de bains, et l’office du tourisme local invite fortement à tous les visiter par le biais d’un petit passeport à tamponner à chaque entrée. Je ne suis pas restée assez longtemps pour découvrir toutes les sources mais les trois que j’ai visitée étaient chacune mémorable à sa façon.
Comme dans toutes les destinations thermales au Japon, les hôtels et pensions prêtent des yukata et geta aux visiteurs pour leur tournée des sources, et une fois la nuit tombée, on a l’impression de remonter dans le temps. Si aller vous mettre à nu dans un onsen traditionnel n’est pas votre tasse de thé, Shibu-Onsen reste un village adorable chargé d’une ambiance incroyable. Et vous pourrez toujours tremper les pieds dans la source chaude aménagé à cette effet devant la gare !
Pour en lire plus sur Shibu-Onsen et les singes de Jigokudani-Uaen-Koen, c’est par ici. Je vous invite aussi à lire mon expérience dans les jjimjilbang en Corée du Sud : pas des sources chaudes, plutôt des établissements thermaux, mais qui valent largement la visite !
Shibu-Onsen sources thermales Japon blog voyage arpenter le chemin

Les sources chaudes en Nouvelle-Zélande

On termine ce tour du monde par les Antipodes. Malgré sa taille, la Nouvelle-Zélande regorge de sources chaudes toutes plus intéressantes les unes que les autres. Les récits de ces blogueurs m’ont ramené à mon année d’études là-bas avec émotion. La plupart sont sur l’île du Nord, mais l’île du Sud n’est pas à négliger, comme Hanmer Springs, que j’ai visité plusieurs fois, et qui nous est contée ici par Bianca du blog La grande déroute :

Les sources de Hanmer Springs

Hanmer Springs, petit village alpin au décor impressionnant dans la région du Canterbury, est particulièrement reconnu pour ses sources chaudes naturelles. Situé à environ 90 minutes de Christchurch, le Hanmer Springs Thermal Pools and Spa, entouré de forêts, de montagnes et d’air pur des alpes néo-zélandaises, ne demande en effet plus de présentation.

L’eau minérale de ses bassins est naturellement conservée à des températures allant de 33 à 42 degrés Celsius et on passe d’un bassin à l’autre sans sortir de l’eau. D’abord présentée sous les airs d’une station spa traditionnelle, l’endroit offre désormais un divertissement aquatique varié : 22 piscines thermales, glissades d’eau, cascades… l’endroit, accessible à l’année et adapté aux petits comme aux grands, aux familles comme aux couples, est le lieu parfait pour conjuguer relaxation et aventure, dans un décor que seule la Nouvelle-Zélande peut offrir.

Si vous ne connaissez pas encore La Grande Déroute, c’est par ici ! 

Hanmer Springs Nouvelle-Zelande

Photo prise par mes soins en 2006 ! Oh les bons souvenirs…

On continue avec un aperçu de deux sources néo-zélandaises par Manon du blog Voyageons le monde :

Deux sources chaudes en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est bien connue pour ses paysages magnifiques et très vert, ainsi que pour ses Kiwis ! Mais elle a tellement d’autres choses à nous montrer et notamment des sources d’eau chaude en plein air plus ou moins connues. J’ai eu la chance d’en découvrir deux qui sont différentes dans la forme mais aussi géographiquement.
  • Tout d’abord à Taupo, nous avons fait une excursion en kayak sur la rivière Waikato (qui est très très fraiche au passage) et après quelques coups de rames nous sommes tombés sur une source d’eau chaude “Otumuheke” qui se jette dans la rivière. Quel bonheur d’aller y patauger pour se réchauffer !
  • Puis à Coromandel, nous nous sommes baladés sur Hot Water Beach. Nous avons loué une pelle sur place pour quelques dollars et nous avons creusé notre propre bain sur la plage, installant nos fesses au chaud pour profiter du moment ! J’ai eu la chance de tester ces 2 spots, mais la Nouvelle-Zélande regorge de merveilles de ce genre, alors foncez-y vous y réchauffer !

Envie de poursuivre le voyage ? Direction le blog de Manon, Voyageons le Monde !

Taupo source chaude Nouvelle-Zelande
Si le témoignage de Manon a aiguisé votre curiosité quant à Hot Water Beach, Jérémy du blog Jeremy Backpacker nous en parle plus en détails :

Les sources de “Hot Water Beach” en Nouvelle-Zélande

Quand on associe “sources thermales” et “Nouvelle-Zélande”, on a tout de suite tendance à penser à Hanmer Springs et à ses thermes. Ce petit village entouré de montagnes réputé pour ses sources d’eau chaude naturelle. Mais, en tant que bons “budget backpackers” (autrement dit, voyageurs à petit budget), on a pris l’habitude de chercher des alternatives gratuites. Et c’est là qu’on a découvert “Hot Water Beach“.

Située au sud de Mercury Bay dans la région de Waikato, elle est devenue une des plages incontournables de tout bon road trip en Nouvelle-Zélande. La raison ? Des sources thermales (d’origine volcanique) qui se trouvent à une bonne quinzaine de mètres de profondeur, accessibles à tous et surtout, entièrement gratuites !

Il suffit donc de trouver le bon emplacement (regardez simplement où les autres creusent!) et de commencer à creuser sa piscine naturelle dans le sable. L’eau de mer se mélangeant aux vapeurs souterraines de la source thermale, vous aurez rapidement votre bain d’eau chaude naturelle directement sur la plage, pas mal non ? Attention à ne pas creuser trop profond, au risque que l’eau ne soit justement trop chaude (je parle d’expérience!).

Info utiles : le moment idéal est souvent 2 heures avant ou après la marée basse, donc renseignez-vous à l’avance. Et si vous pouvez éviter les heures “de pointe” également, c’est encore mieux !

Pour en savoir plus le pays des Kiwis, rendez-vous sur le blog de Jérémy pour y découvrir son itinéraire de road trip pour la Nouvelle-Zélande.

Hot Water Beach Nouvelle-Zelande
On finit avec les sources de Tekapo Springs, que je ne connaissais pas du tout. Comme quoi, rester un an dans un pays ne veut pas dire le connaître par cœur, loin de là ! C’est Mathilde du blog Voyager en photos qui nous en parle 

Les sources de Tekapo Springs

Du fait de son activité volcanique intense, la Nouvelle-Zélande est dotée d’un grand nombre de sources chaudes. Certaines sont restées à l’état naturel, tandis que d’autres ont été aménagées pour permettre l’accueil du grand public. Pour notre première journée entière en Nouvelle-Zélande, quoi de mieux, pour se remettre du décalage horaire, que de se prélasser, après une bonne matinée de randonnée, dans un bain chaud à ciel ouvert avec qui plus est une belle vue sur le lac aux eaux turquoises et laiteuses du lac Tekapo et les montagnes de l’île du Sud, à Tekapo Springs. Ceux-ci sont organisés en 3 bassins avec 3 niveaux de températures différentes qui s’échelonne de 36° à 38°C. Des bassins plus frais permettent de se rafraîchir si besoin.

Attention néanmoins, si la chaleur n’est pas toujours au rendez-vous et les nuages parfois bien présents, ne vous faites pas avoir par la puissance des UV soleil puisque le pays se trouve au niveau de la couche d’ozone. N’oublier pas de vous tartinez généreusement de crème solaire avant de profiter des eaux de Tekapo Springs.

Découvrez plus de choses à faire autour du lac Tekapo sur le blog de Mathilde !

Tekapo Hot Springs Nouvelle-Zelande

Et vous, cette liste vous fait-elle envie ? Je suis à deux doigts de réserver un billet pour le Japon ou la Nouvelle-Zélande en compilant tous ces témoignages ! Quels bains, sources chaudes, établissements thermaux me conseillez-vous dans votre région ? Je vous attends dans les commentaires. Oyez, oyez. Ce billet contient des liens affiliés.

bains sources thermes monde sources thermales monde sources chaudes bains thermes autour du monde blog voyage

Related posts

11 thoughts on “16 sources chaudes, bains et thermes autour du monde”

  1. Quelle bonne idée, cet article qui réchauffe instantanément ! J’ai vraiment aimé aller dans les sento au Japon, ces petits bains de quartier fréquentés par les vieilles dames. J’ai bien aimé les bains Szechenyi à Budapest aussi, mais il y avait vraiment trop de monde. En France, il y a une grotte thermale (dit vaporarium) à Luchon qui a été découverte par les Romains. C’est une galerie souterraine où il fait environ 40 degrés, un vrai hammam naturel ! C’est assez génial.

    1. Audrey

      Finalement au Japon je ne suis allée que dans des onsen et je n’ai pas goûté au charme des petits sento, mais j’imagine une ambiance proche de celle des jjimjilbang coréens, des établissements vaguement délabrés et tellement ancrés dans le quotidien. Tu me fais envie avec ta grotte thermale !!

  2. Sandrine Isandre

    Très chouette article et tu as vraiment choisi le moment idéal pour le publier ! Rien qu’à le parcourir, on se sent réchauffé. Je suis ravie d’avoir pu y présenter les Thermes de Vienne, vraiment un endroit très plaisant pour se détendre, surtout en hiver, et c’est extra cette sélection dans le monde entier.

    1. Audrey

      Merci pour ta contribution Sandrine ! Je me suis dit que c’était le bon moment pour parler de sources chaudes… mais j’ai encore plus envie d’aller me baigner dans l’une d’elles maintenant !

      1. Ah oui je comprends, ton article me fait le même effet !

      2. Sandrine Isandre

        Je comprends, moi aussi ! Je lorgne vers les Bains de Saillon, en Suisse…

        1. Audrey

          Sauf si tu n’y es jamais allée, je te conseille plutôt ceux de Lavey, près de Monthey, de mémoire il y avait plus d’infrastructures. Je connais très bien Lavey, mais je ne suis pas allée à Saillon récemment). La vue est magique dans tous les cas ! Il paraît que les bains d’Ovronnaz valent le détour aussi.

  3. Oh trop bien cette liste merci !!!
    Je suis tombée sur des hot springs par hasard il y a un an et demi entre Yosemite et le Lac Tahoe en Californie à la frontière avec le Nevada, une bonne surprise !!

    1. Audrey

      Les sources chaudes trouvées par surprise sont souvent les meilleures ! J’ai le souvenir d’une source extra en Islande trouvée comme ça au gré du hasard…

  4. Ça donne envie … Il fait froid sur Paris en ce moment, et en France, on n’a tellement pas cette culture.
    Je me rappelle des bains de Szécheny à Budapest sont un excellent souvenir bien que nous y sommes allés en été, c’était tellement plaisant ! Je te donne le lien de mon article où je parle aussi d’autres lieux pour se barboter au chaud : https://annelandoisfavret.fr/budapest-les-bains/ 😉

    1. Audrey

      Merci pour ton lien ! J’ai toujours regretté qu’on n’ait pas la culture des thermes en France, comme tu dis. Pudeur, rejet ancestral des thermes de l’envahisseur romain, culture du parfum plutôt que de la propreté… Je ne sais pas trop à quoi imputer ça. Alors que c’est si agréable d’être dans de l’eau chaude…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.