Dans ma valise minimaliste pour… le Mexique

Un nouvel épisode de Dans ma valise minimaliste pour Si je m’écoutais, j’en ferais pour chaque voyage, mais comme l’an dernier j’ai fait beaucoup de « road-trips d’une semaine au Canada en été », j’aurais eu du mal à vous captiver au bout de trois chroniques identiques !

Puisque cette semaine, je suis au Mexique, je vous ai programmé une chronique avec quelques idées pour une valise minimaliste. Je suis loin d’être une prêtresse du minimalisme [vous verriez mon bureau/bibliothèque/atelier de couture/kotatsu de dessin/fouillis apocalyptique…], mais j’aime bien m’améliorer au fil des voyages, alors j’attends vos suggestions dans les commentaires !

Les bagages

  • Mon fidèle sac à dos de rando de 45 litres. Il passe très bien en cabine et est confortable à porter. C’est mon sac de référence quand je vais me déplacer en transports en commun sur place.
  • Et pour la journée, mon petit sac à dos d’une dizaine de litres, passe-partout et solide. Je l’adore, et d’ailleurs je m’en sers tous les jours !!

Vêtements

  • un short noir
  • trois tee-shirts à manches courtes faciles à laver
  • deux robes
  • trois paires de chaussettes
  • cinq culottes
  • une paire de Converse
  • une paire de sandales

Et pour partir et revenir dans le froid canadien :

  • un tee-shirt à manches longues
  • des leggings
  • un pull
  • une veste

Oui ok j’avoue : j’aime les vêtements noir et blanc. Qui l’aurait deviné ?!

Je prends deux robes parce que vous savez, je pars avec Etienne ! Pour une fois, je vais éviter l’allure voyageuse grunge que j’affectionne tant que je suis seule et que je prends une douche par semaine…

Accessoires

  • un chapeau. Indispensable !
  • un foulard
  • un paréo/serviette de plage
  • un maillot de bain

Remarques : j’ai testé pendant plusieurs voyages le fait de prendre un paréo qui servirait à la fois de serviette de plage et de foulard… Je renonce car j’ai vraiment horreur de mettre autour de mon cou quelque chose qui a traîné dans le sable !

Hygiène

  • une brosse à dents
  • un petit tube de dentifrice
  • un petit tube de crème hydratante
  • un petit tube de crème solaire
  • un petit stick de déodorant
  • un coupe-ongles
  • une pince à épiler
  • un peigne
  • un élastique à cheveux
  • une paire de boucles d’oreilles
  • un rouge à lèvres
  • anti-diarrhéiques et anti-douleurs
  • bonbons pour la toux. Oui c’est très étrange, mais j’ai la gorge fragile, et quand la clim est trop forte, rien de tel qu’un mal de gorge pour me ruiner une nuit.
  • le tout dans une trousse transparente pour passer les rayons X plus rapidement

Remarques : je déteste me maquiller quand il fait chaud… Je zappe le maquillage pour les yeux et je ne garde que le rouge à lèvres.

Je sais qu’on trouve toutes les commodités au Mexique, mais pas forcément au format voyage. Et comme j’ai horreur de gaspiller, par exemple un flacon de crème solaire qui ne passerait pas en cabine au retour, je préfère acheter exactement ce dont j’ai besoin avant de partir.

Pas de rasoir pour une semaine : un coup de tondeuse avant de partir, et vive les poils libres ! #aissellesnaturelles

Divertissement

  • deux romans, en espérant trouver d’autres livres dans les hébergements sur place
  • un lexique espagnol puisque no hablo espanol du tout
  • une pelote de laine, deux aiguilles à tricoter et un crochet
  • une palette de peinture, un carnet et un feutre
  • un casque anti-bruit pour l’avion puisque, je le rappelle, je suis une flipette dans les airs

Remarques : ahhh le divertissement me plombe toute ma valise !! Toute cette laine… Et la palette de peinture, c’est insensé ! Mais puisque je ne prends pas mon ordinateur (pour la première fois depuis… 2015 probablement), il faut bien que je m’occupe.

L’indispensable

  • passeport
  • billets et adresses des logements
  • appareil photo, batterie et carte SD supplémentaire (puisque je ne prends pas mon ordinateur, à nouveau… ça commence à m’angoisser cette affaire : vais-je survivre ?!)
  • téléphone et câble USB
  • gourde
  • lunettes (vue et soleil, dans un seul étui)
  • cadenas

Remarque : au Mexique, les prises sont identiques à celles du Canada, pas la peine de s’encombrer d’un adaptateur. C’est toujours ça de gagné !

Et voilà ! Pour ce séjour, la seule difficulté est l’amplitude thermique entre l’hiver canadien et la chaleur mexicaine. Dommage qu’il n’existe pas à ma connaissance de consigne à bagages à l’aéroport de Cancun, on aurait pu y laisser quelques affaires.

Si tu as des conseils pour épurer encore plus ma valise minimaliste, je les attends avec impatience dans les commentaires.

Related posts

10 thoughts on “Dans ma valise minimaliste pour… le Mexique”

  1. Je dis bravo ! Je serai bien incapable de me cantonner à ce que tu as pris… Mais bon après on se rend compte qu’on a transporté plein de choses superflue et donc vaut mieux bien faire le tris en avance :

    1. Audrey

      En faisant le compte-rendu de ce qui a servi ou non en revenant, on peut aussi faire pas mal de tri ! Même si chaque voyage est différent… Une autre astuce : bien regarder la météo ! D’habitude, je prends toujours un parapluie ou un K-way « au cas où » et cette fois, j’ai fait confiance à la météo : une seule mini averse en huit jours, j’ai bien fait de ne pas m’encombrer d’un parapluie.

  2. J’aimerai tellement partir en voyage avec seulement mon sac à dos moi aussi! Pour bientôt ^^ En effet c’est vraiment pas utile de s’encombrer en voyage !

    1. Audrey

      Le meilleur moment, quand on voyage léger, c’est celui où on sort de l’aéroport en deux minutes une fois les douanes passées, parce qu’on n’a pas à attendre le déchargement des valises… J’adore !

  3. Ah super pratique ! Merci pour cette inspiration, je m’apprête à faire mon premier road trip, et je suis un peu perdu côté valise, MDR.
    Merci beaucoup !
    A bientôt,
    Réga.

    1. Audrey

      Avec plaisir Réga, j’espère que ça t’aidera à y voir plus clair au moment de faire ton sac ! L’important, ce sont des vêtements qui s’accordent tous entre eux, et s’ils sont multifonctionnels c’est encore mieux 🙂

  4. Flora

    C’est drôle tout ces divertissements ! Monnseul divertissement en vacances hors visites/balades/restos est dormir
    Bonnes vacances !

    1. Audrey

      Je savais qu’on allait me dire ça 😉 Dans les pays chauds, j’ai du mal à être active l’après-midi, donc au lieu de faire la sieste quatre heures durant, je préfère lire/dessiner/tricoter à l’ombre… et j’adore ça ! Ça compense les matinées et soirées passées à crapahuter partout ! J’espère que tu vas bien Flora, ça fait longtemps que je n’ai pas vue par ici 🙂

  5. épatant
    moi j arrive pas encore
    tjrs fidèle à mon sac valise mais je vois pleins de copine avec 1 sac 50 litres
    suis asse bordélique
    et vu que je ne lave pas mes affaires sur place
    je ramène autant de tshirt que jr voir le double car sudation
    comment tu fais pr garder 5 tshirt dans pays chaud si tu reste 15 jrs tu en ramène +

    1. Audrey

      La clé pour moi, c’est de laver mes affaires en route ! Dans un pays chaud et pas trop humide, même après un lavage à la main et essorage pas top, normalement en deux-trois heures c’est tout sec. Dans les pays froids, je trouve toujours un lavomatic et en quelques heures c’est tout bon. J’ai testé pour la première fois pendant un voyage de deux mois où je n’allais pas transporter soixante tee-shirts, et depuis je suis conquise 🙂

Leave a Comment