CONSEILS // Comment s’habiller pour venir au Canada

Lors de chaque visite de nos proches dans le Grand Nord, une question surgit inévitablement : « Je mets quoi dans ma valise pour le Canada ?? » Le Canada, ce grand territoire qui fait peur, surtout quand il s’agit de la météo. Mais non, il ne neige pas toute l’année ! Et oui, on peut avoir très chaud l’été (même que la tendance ne va pas aller en s’inversant, bien malheureusement…). Voici quelques idées pour savoir comment s’habiller pour voyager au Canada, mois par mois. Mes conseils sont valables pour la façade est, avec pour repères Québec et Moncton; la météo est bien différente dans les Plaines, les Rocheuses et à Vancouver, où je n’ai malheureusement jamais mis les pieds. Prenons les choses dans l’ordre :

Janvier-février : l’hiver au Canada

Le versant redoutable de l’hiver. Il fait très froid, relativement sec et le facteur éolien peut faire descendre le mercure à des températures inconcevables. C’est pourtant une excellente saison pour profiter des plaisirs d’hiver : randonnées en raquettes ou ski de fond, alternance de soleil et de neige… La saison rêvée pour apprécier le Canada dans ce qu’il a de plus intense.

Que mettre dans sa valise en janvier-février au Canada : on ne va pas faire dans la dentelle, alors si vous avez l’intention de mettre le nez dehors, prenez :

  • des chaussures à semelles épaisses. Le top, ce sont les bottes fourrées façon Sorel. Moche mais très chaud. L’important pour avoir chaud, ce n’est pas tant la hauteur de la tige que l’épaisseur de la semelle. Si vous n’avez pas ça sous la main, vous pouvez aussi acheter des semelles et/ou des chaussettes en laine, ça fait déjà la différence. Je parle d’ailleurs des chaussures plus en détails en fin d’article.
  • une combinaison de ski. Oui, carrément. N’ayez pas honte : nous faisons tous pareil. Quand il fait -20°C et que le vent abaisse encore tout ça à -40°C, il faut sacrément aimer les apparences pour rester en jean et en petite veste en laine bouillie. Donc prenez a minima une veste de ski, un pantalon de ski si vous pouvez, ou un caleçon thermique à glisser sous votre pantalon. Je parle aussi des manteaux plus sérieusement en fin d’article.
  • gants, bonnets, écharpes. Oui, écharpes au pluriel.
  • le reste, ce sont des vêtements d’hiver classiques : pulls épais, sous-pull, caleçons longs et bonnes chaussettes. J’adore les collants doublés en polaire.

tenue vetements hiver canada blog voyage arpenter le chemin

Une VRAIE écharpe se doit de faire quelques centimètres d’épaisseur et plusieurs tours de cou.

Mars-avril : la saison des sucres (fin de l’hiver)

En mars, la couverture neigeuse est encore constante mais la saison des sucres aide à tenir la distance. C’est un mois agréable pour profiter de la neige sans les températures extrêmes, avec en plus la perspective de moments sucrés. En revanche, en avril, la couverture neigeuse est commence à fondre et c’est la saison de la boue. Les cabanes à sucre ont fermé et il fait souvent gris. Rien à voir ici, restez chez vous.

Que mettre dans sa valise en mars-avril au Canada :

  • des chaussures étanches. En mars, on garde les bottes fourrées pour avoir chaud, et en avril, pour rester au sec. C’est que la fonte des neiges est redoutable.
  • un manteau de ski. On peut faire l’impasse sur la combi mais gardez un bon manteau bien chaud.
  • une surchemise à carreaux pour aller à la cabane à sucre. Vous savez, les chemises en flanelle qui étaient à la mode en 1994 ? Celles-là même.

cabane a sucre canada erable blog voyage road-trip

Mai-juin : le printemps (tout est relatif)

Ne venez pas au mois de mai. Non sérieusement, ne venez pas. Il fait encore froid, les fleurs ne sortent qu’à la fin du mois de mai, vous avez vraiment meilleur temps d’aller en Sicile ou en Croatie avant la foule. Le mois de juin est relativement acceptable, même si ce n’est pas encore l’été : il fait frais, parfois pluvieux. Vous l’aurez compris, le « printemps » (avril à juin) n’est pas ma période préférée au Canada, et si je peux m’échapper vers des climats plus cléments, je ne me ferais pas prier.

Que mettre dans sa valise en mai-juin au Canada :

  • une veste relativement chaude, comme un manteau en laine bouillie en mai, et une veste légère en juin
  • un pull épais, pour les soirées et les journées où le fond de l’air est frais. Il suffit que le vent se lève et on perd dix degrés.
  • On peut oublier les bottes fourrées mais n’osez les sandales à la toute fin du mois de juin.

printemps tenue canada blog voyage arpenter le chemin

Des fois, il fait chaud quand même fin juin, comme ici lors de notre escapade à Fredericton

Juillet-août-mi septembre : l’été au Canada

Au Canada, le problème, ce n’est pas que l’hiver est long… c’est que l’été est court ! Entendez par là que même si on apprécie énormément l’hiver et la neige, les trois mois de beau temps pour récupérer passent à toute allure. En été, il fait souvent une chaleur idéale (25°C), parfois une chaleur plus pénible quand l’humidité s’en mêle, notamment au mois d’août. Après le 15 août, l’air tourne et il fait plus sec, avec des journées et soirées plus fraîches mais généralement toujours du beau temps.

Que mettre dans sa valise en été au Canada :

  • un pull épais, au cas où le fond de l’air soit frais en soirée
  • des tee-shirts à manches et à manches longues… parce qu’on ne sait jamais s’il va faire très chaud ou frais
  • des shorts et des jupes… il peut faire très chaud en raison de l’humidité !
  • de l’antimoustiques
  • un maillot de bain, pour se baigner dans l’Atlantique. Si, c’est possible !

ete canada tenue blog voyage arpenter le chemin

La photo qui a fait jaser tout Instagram : possible ou pas possible de lire comme ça ?! (je tiens 20 minutes, pour info)

Mi-septembre-octobre : l’été indien au Canada

Une des rares saisons, sinon la seule, où le temps coïncide entre Canada et Europe. Mon mois préféré, le mois des couleurs flamboyantes, des températures clémentes, des citrouilles et de l’air qui se rafraîchit… À la mi-septembre, les arbres commencent à changer de couleur et il est temps de ressortir les vestes et les écharpes. Début octobre, c’est l’explosion de couleurs avec généralement du beau soleil, même s’il fait assez frais pour sortir bonnets et gants.

Que mettre dans sa valise en automne au Canada :

  • toujours le même pull en laine
  • des bottes normales ou des Converse, voire des chaussures de randonnée pour aller admirer les sommets enflammés
  • un jean
  • une chemise à carreaux pour aller ramasser les pommes ou participer aux activités d’automne
  • un déguisement pour l’Halloween

Quand venir pour les feuilles d’automne : au Nouveau-Brunswick, la fin de semaine de l’Action de Grâce (deuxième lundi d’octobre) est un excellent point de repère, qui marque souvent l’apogée des feuilles. Je conseille de venir la première quinzaine d’octobre pour des couleurs surnaturelles.

auto-cueillette pommes canada activites automne ete indien que faire nouveau-brunswick septembre octobre voyage

LA tenue par excellence en automne

Novembre-décembre : le retour de l’hiver

Et oui ! déjà ! Quand je disais que la belle saison est courte… L’automne se termine généralement abruptement le 1er novembre. Le temps de laisser passer les célébrations des anciens combattants lors du jour du souvenir (11 novembre), et les décorations de Noël débarquent. C’est qu’en novembre, il n’y a pas grand chose d’autre, alors se mettre à l’Avent bien en avance… en Avent-ce… (pardon). Sauf impératif familial ou professionnel, je ne vois aucune bonne raison de venir au Canada en novembre. Les vacances de la Toussaint ne sont PAS une bonne raison. Les feuilles sont tombées, il fait froid et humide, c’est la grisaille. En revanche, si le temps n’est guère meilleur début décembre, on peut au moins compter avec l’ambiance des fêtes et pour cela, rien de tel que d’aller à Québec.

Que mettre dans sa valise en novembre-décembre au Canada :

  • des antidépresseurs. Ha ! Novembre est généralement long comme un jour sans pain.
  • un manteau imperméable
  • le retour des bottes fourrées, manteau de ski et compagnie… On s’habille comme en mars.
  • des bouchons d’oreille si vous êtes allergiques aux chants de Noël
  • un maillot de bain, pour profiter des spas en plein air

Vous avez bien compté, j’inclus six mois plein d’hiver. Et oui ! La première neige tombe aux alentours du 10 novembre, et la dernière, vers le 25 avril.

hiver canada tenue quebec blog voyage arpenter le chemin On n’a pas eu froid aux chutes de la Montmorency en décembre 2017… pas du tout…

Le point sur les manteaux

Si vous prévoyez un voyage au Canada cet hiver, voici quelques conseils plus précis sur l’équipement nécessaire. Un bon manteau doit être :

  • Imperméable : pour faire des roulades dans la neige, évidemment.
  • Chaud : était-ce vraiment une question ? Le duvet est généralement gage de chaleur.
  • Doté d’une capuche : vous n’avez pas le choix, tous les manteaux doivent être dotés d’une capuche doublée ou fourrée, ce n’est pas en option ici. Et tant mieux.
  • Doté de poches dignes de celles de Doraémon : pour y enfoncer les clés, le téléphone ET les mimines gelées.
  • Couvrant l’arrière-train : c’est mieux. Plus la surface couverte est grande, mieux c’est. Les manteaux pour femmes vont souvent jusqu’aux cuisses, ceux pour hommes couvrent au moins le croupion.

Si vous allez souvent au ski, vous vous direz sans doute que cela ressemble fort à un manteau de ski. Et bien, vous avez parfaitement raison. La seule différence étant que les manteaux de ski s’arrêtent généralement aux hanches là où il vaudrait mieux qu’ils soient plus couvrants. Mais si vous avez déjà un manteau de ski dans vos affaires, c’est parfait.

Si vous voulez faire plaisir sur place, vous pouvez investir dans un beau manteau éthique à 700 $ (pitié, pas de Canada Goose. De 1, ces manteaux sont bourrés de cruauté animale. De 2, ce sont des « manteaux à Français », qui signalent un Gaulois aussi sûrement qu’une veste de rando Quechua). Sinon, vous pouvez aller à Winners et trouver un manteau dégriffé (le mien m’a coûté 180 $ au lieu de 300 $). Ou tenter votre chance à Walmart, qui sait ?

Si vous vous dites que cela semble bien léger pour survivre aux tempêtes de neige, laissez-moi le plaisir de vous détromper : en pleine tempête, ce qu’il vous faut, ce n’est pas un ultra-manteau, mais une balise Argos. En cas de tempête, on reste surtout à l’intérieur et pour cela, pas besoin de manteau.

canada tempete neige blog voyage arpenter le chemin

Par contre, une bonne cheminée et des chaussettes confortables, ça c’est une bonne idée quand il neige.

Quelques remarques sur la tenue d’hiver

  • vous pouvez parfaitement sortir avec un surpantalon (pantalon de ski par exemple) ou un sous-pantalon (caleçon de sport) et vous changer une fois arrivé.e au musée, au restaurant…
  • les lunettes de soleil sont très utiles puisqu’il fait souvent soleil. Et le soleil sur la neige, ça fait mal aux yeux.
  • on a tendance à doubler pas mal d’épaisseurs quand il se met à geler sévère : sous-gants/gants, sous-pantalon/pantalon, pulls puissance 4, sous-bonnet/bonnet/capuche. Si ça vous arrive aussi, c’est normal. Ce n’est pas sale.

Avec tous ces conseils, vous êtes prêt.e.s à ressembler à un vrai petit Bibendum. L’élégance est résolument soluble dans l’hiver canadien, et personne, absolument personne, ne vous en tiendra rigueur.

Le point sur les chaussures

Il vous faut de l’imperméable, du résistant, de la semelle épaisse et du chaud. Les chaussures imperméables ne servent pas uniquement aux randos en raquette : une fois qu’il a neigé, les parkings et les trottoirs se transforment potentiellement en mares et il vous faut donc des souliers à l’épreuve de la gadoue.

Heureusement, on trouve ça assez facilement, et le modèle ultime est omniprésent en boutique dès la mi-octobre. Les bottes façon Sorel. On ne va pas mentir : ces chaussures, on les trouve horribles. C’est moche, ça ne va avec rien, c’est souvent dans des couleurs d’un goût incertain (qui a pensé à les faire en jaune moutarde, qui ?!). Mais leur utilité est inversement proportionnelle à leur esthétique. Faites le bon choix, et privilégiez le confort à l’élégance. Personne ne vous en voudra.

Si vous achetez vos chaussures en Europe en prévision d’un voyage, n’importe quel après-ski de chez Décath fait parfaitement l’affaire. Sinon, vous pouvez attendre d’être sur place, vous aurez plus de choix.

Si on ne saurait vous conseiller sur un budget, on peut vous donner un ordre d’idée : Les prix démarrent à 50 dollars à Walmart et montent haut, trop haut. J’ai payé les miennes 150 $.

Voici aussi mon avis sur les températures. Car oui, petit padawan, ici, on indique le seuil de résistance températuratoire des chaussures. Comme les sacs de couchage. Car finalement, les chaussures, ce sont des petits sacs de couchage pour orteils, et en plus, on s’en sert tout le temps. Contrairement aux vrais sacs de couchage.

À mon avis, les chaussures labellisées « -30°C » vont très bien quand, comme nous, on fait une balade occasionnelle, entre deux cafés. Les chaussures « -50°C » semblent un peu excessives sauf à faire de longues randonnées loin dans la nature, pas la peine d’investir si vous n’avez pas prévu une odyssée nordique en chiens de traîneau.

En résumé

En hiver, prévoyez de bonnes chaussures et un bon manteau. Au printemps, prévoyez un veste chaude et des bottes imperméables. En été, sandales et tenues légères. En automne, jeans et carreaux. Et en toute saison, un bon pull.

Et vous, que conseillez-vous pour voyager au Canada ? Avez-vous des indispensables toujours dans votre valise quand vous venez au Canada ? Je vous attends dans les commentaires !

Oyez, oyez. Une partie de cette chronique a été recyclée et améliorée de précédentes chroniques sur Les Néo-Brunswickois, mon blog d’immigration. Elle contient des liens affiliés.

valise canada comment s'habiller voyage hiver blog road-trip arpenter le chemin comme s'habiller quelles tenues valise canada voyage vacances hiver blog voyage arpenter le chemin conseils comme s'habiller visiter canada voyage blog road-trip arpenter le chemin

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.