CANADA // Le sentier du Grand Glacier, parc national des Glaciers

Les Rocheuses canadiennes regorgent de parcs nationaux. Au-delà des grands parcs ultra touristiques de Banff et Jasper, en Alberta, on trouve malgré tout des parcs légèrement moins fréquentés comme le parc de Yoho, celui du mont-Revelstoke ou encore le parc national des Glaciers. À ne pas confondre avec son homonyme américain, le parc national des Glaciers en Colombie-Britannique offre de beaux sommets et des randonnées assez techniques. On y trouve cependant quelques sentiers intermédiaires, et aujourd’hui, je vais vous parler du sentier du Grand glacier, un sentier intermédiaire qui, contrairement à ce que son nom indique, ne permet pas de s’approcher d’un glacier, mais offre une vue spectaculaire sur les sommets du parc national au prix d’une petite heure et demi de marche. Une super rando avec un excellent rapport efforts-panorama !

revelstoke parc national glaciers sentier grand glacier

Parc national des Glaciers, Colombie-Britannique

Le sentier commence dans le secteur Illecillewaet, au niveau du camping du même nom. Le « grand glacier » qui a donné son nom au sentier a désormais retrouvé son nom autochtone et renommé « glacier Illecillewaet ». Comme souvent dans les Rocheuses, un tableau d’affichage se trouve au départ du sentier : en plus de pouvoir s’y enregistrer en inscrivant son nom, l’heure de départ et le nombre de personnes partant randonner, on y trouve aussi des informations sur les observations d’animaux sauvages. Les dernières observations d’ours semblent remonter à quelques jours mais nous garderons les yeux ouverts.

Le sentier commence à plat sur le lit d’une ancienne voie ferrée. Au loin, nous entrevoyons des sommets qui semblent bien escarpés et qui dont l’altitude doit être assez impressionnante. Nous sommes déjà à 1200 mètres d’altitude environ.

Parc national des glaciers secteur Illecillewaet colombie-Britannique

Après le camping Illecillewaet, le sentier commence à monter doucement dans la forêt. Nous longeons un torrent qui provient du glacier en question, avec quelques beaux points de vue en chemin et les désormais traditionnelles chaises rouges de Parcs Canada. Pour l’anecdote, quand je suis arrivée au Canada, l’idée n’était pas encore aussi répandue : née en 2011 au parc de Gros-Morne à Terre-Neuve (dont je vous ai déjà parlé ici), elle consistait à inviter les visiteurs à débusquer des chaises Adirondack rouges cachées dans le parc. Les cent premières personnes à des trouver gagnaient même des chaises ! À mon arrivée en 2014, trouver une chaise rouge, par exemple au parc national de Fundy, donnait le sentiment d’avoir déniché une pépite. De 18 chaises sur tout le réseau de Parcs Canada en 2011, on en compte désormais plus de 200. Si le sentiment d’exclusivité a un peu disparu, en trouver donne l’impression d’être dans un endroit privilégié, et je m’y octroie toujours une petite pause pour profiter de la vue.

 

Le sentier continue dans la forêt et se met à grimper plus fort. Nous ne voyons que les sommets qui nous dépassent, il n’y a pas encore de points de vue vers la vallée. La silhouette du Mont Sir-Donald (à gauche sur la photo ci-dessous) se distingue du reste par son immense paroi minérale qui me rappelle un peu celle de l’Eiger. Il est possible d’en faire l’ascension moyennant 10 kilomètres aller-retour et 1000 mètres de dénivelé… bien au-delà de nos forces.

Randonnée au parc national des glaciers Canada

Le sentier du grand glacier, plein la vue

Au bout d’une heure et au prix de quelques lacets, nous sortons de la forêt. La randonnée n’est pas encore terminée mais nous sommes déjà récompensées par une vue incroyable de tous les côtés. Nous sommes au pied d’un cirque acéré qui nous écrase par ses sommets. En amont, une chute d’eau formidable qui ne peut que provenir du glacier dévale une paroi rocheuse. En arrière-plan, toujours le mont Sir-Donald, flanqué d’autres sommets dont j’ignore le nom. En aval, une vue somptueuse sur la vallée et des monts qui sonnent comme des promesses de rencontres sauvages : Mont Cougar, Mont Ursus Major, Mont Ursus Minor, Mont Grizzly, col Balou… J’espère que la faune s’épanouit au-delà des montagnes, dans les recoins du parc national inaccessible au commun des mortels.

Sentier du grand glacier Parc national des glaciers canada

revelstoke parc national glaciers sentier grand glacier

Nous grimpons encore un peu et midi sonne dans nos têtes : il est temps de sortir le pique-nique. Le sentier du Grand Glacier s’arrête ici, sur des éperons rocheux. Pas de glacier en vue : depuis la création du sentier, au XIXe siècle, le glacier a reculé et n’est désormais plus visible. Nous voyons certaines personnes continuer l’ascension, certainement pour s’approcher de la langue de glace qui n’est probablement qu’à quelques centaines de mètres verticaux de nous, mais nous sommes extrêmement satisfaites de notre randonnée et n’avons aucune envie de poursuivre nos efforts. Accessoirement, il est déconseillé de sortir des sentiers dans un parc national, je le rappelle : si l’une des vocations de ces parcs est de nous offrir un beau terrain de jeu, ils sont surtout là pour protéger l’environnement, la faune et la flore. Nous sommes heureusement loin d’être les seules à nous contenter de cette vue phénoménale et à nous arrêter ici, dispersés sur les rochers pour savourer notre pique-nique des sommets plein les yeux.

Sentier grand glacier parc national des Glaciers BC sentiers randonnée pédestre parc national glaciers BC arpenter le chemin Quelles randonnées faire parc national glaciers BC Revelstoke

  • Type : linéaire
  • Longueur : 6,4 km aller-retour
  • Durée : 3-4 heures minutes
  • Dénivelé positif : 321 mètres
  • Difficulté : intermédiaire
  • Accès : aire de la vallée de l’Illecillewaet
  • Plus d’informations ici.

Parc national Glaciers BC Canada

La route en direction du col Rogers, à quelques kilomètres de là.

Infos pratiques

Aller au parc national des Glaciers

Le point de départ du sentier, à savoir le camping Illecillewaet, se trouve à 65 km (45 minutes) de Revelstoke. Vous le trouverez sous le nom Illecillewaet Campground sur Google Maps.

Droits d’entrée au parc national des Glaciers

Le parc national des Glaciers est géré par Parcs Canada. Pour y accéder, deux solutions :

  • un passe d’accès à la journée : 10 $/adulte, gratuit pour les moins de 17 ans. Pour acheter vos billets, vous devez vous rendre au préalable au centre d’accueil situé au col Rogers, à environ 5 km de là sur la Transcanadienne.
  • la Carte Découverte, passe annuel qui permet d’accéder à volonté à tous les parcs gérés par Parcs Canada : comptez 70 $/adulte ou 140 $ par véhicules jusqu’à sept passagers. Le calcul est vite fait !

Où dormir près du parc national des Glaciers

  • Hébergement : attendez-vous à payer le prix fort, la Colombie-Britannique et l’Alberta sont des provinces très chères. Réservez autant à l’avance que possible.
  • Nous avons passé cinq nuits à l’auberge The Cube Hotel Boutique, 311 Campbell Avenue, à Revelstoke. Contrairement à ce que son nom indique, ce n’est pas un hôtel-boutique, mais une sorte d’hybride : chambres avec toilettes privées mais douches dans le couloir, petit-déjeuner servi mais cuisine commune… L’ensemble fonctionne plutôt bien et l’endroit était calme. Mon lit n’était pas des plus confortables, cela dit. Vous pouvez utiliser ce lien pour réserver votre hébergement à Revelstoke.

En vrac

  • Randonner au pays des ours : renseignez-vous auprès des bureaux d’accueil de Parcs Canada. Le parc national des glaciers abrite une grande population d’ours de tout poil et il arrive que des secteurs du parc soient fermés pour protéger les visiteurs. Nous en avons fait les frais puisque nous voulions faire la rando du col Balou, malheureusement fermée lors de notre visite. Si vous voyagez en solo ou à deux, sachez qu’on peut également vous obliger à randonner avec d’autres personnes, en groupe d’au moins quatre personnes, pour limiter les risques. Et dans tous les cas, chantez et faites du bruit en marchant.
  • La meilleure saison pour venir dans les Rocheuses : les mois les plus fréquentés sont juillet, août, septembre. Si vous voulez les couleurs d’automne, visez septembre malgré tout. Beaucoup de services sont fermés en hiver sur les routes, mais les parcs offrent des activités d’hiver. Je vous renvoie à mon topo sur comment s’habiller pour venir au Canada.
  • Avez-vous pensé à souscrire une assurance voyage pour le Canada ?

Si ce billet sur les Rocheuses vous a plu, je vous invite à en lire d’autres :

Et vous, avez-vous d’autres randonnées faciles à me conseiller dans l’ouest canadien ? Je vous attends dans les commentaires ! Oyez, oyez. Ce billet contient des liens affiliés. Voyage réalisé en septembre 2019.

Que faire dans le parc national des glaciers BC Le parc national des Glaciers, Colombie-Britannique Découvrir le parc national des glaciers BC

Related posts

2 thoughts on “CANADA // Le sentier du Grand Glacier, parc national des Glaciers”

  1. Il y a une très belle vue et j’aime beaucoup l’idée des chaises ! 🙂
    Pour le recul du glacier, c’est toujours triste, et c’est presque partout pareil …

    1. Audrey

      C’est une fatalité malheureusement, je crois qu’il y a très peu de glaciers qui avancent. La Mer de glace est d’une tristesse désormais…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.