TERRE-NEUVE // Que voir au parc national du Gros-Morne

Terre-Neuve est une des provinces un peu oubliées du Canada. Une de celles qu’on visite “après” : après le Québec, l’Ontario, l’Alberta, la Colombie-Britannique, probablement après le Nouveau-Brunswick. La faute à un isolement relatif et probablement aussi à un climat sans pitié, fait d’embruns et de brouillard à faire pleurer les Écossais les plus endurcis. C’est pourtant une province d’une immense beauté, à ajouter sur le champ à votre liste d’envies si vous aimez les paysages rudes et un accueil chaleureux, si vous aimez les orignaux sur fond de phares, le tout bercé par des airs de chansons de marins. En ayant vu une toute petite fraction de Terre-Neuve en 2017, il était temps de vous en parler en détail, et je vous emmène aujourd’hui direction le Far East canadien. Cap sur le parc national du Gros-Morne, parc aux multiples facettes qui justifie à lui seul le voyage.

Pour lire un compte-rendu assez poétique écrit à chaud en 2017, c’est par ici !

Terre-Neuve Rocky Harbour que voir que faire blog voyage Canada

Pourquoi aller au parc national du Gros Morne

Si on a choisi le parc national du Gros Morne (prononcer “grosse morne”) pour destination, c’est qu’en plus de sembler incroyablement beau, il nous semblait d’une taille parfaite pour un séjour d’une semaine. Nous n’avons pas été déçus : le parc nous a largement occupés pendant ces sept jours, terrain de jeu spectaculaire qui offre un nouveau visage à chaque activité.

En prime, nous avons eu la surprise de découvrir l’ambiance spéciale de Terre-Neuve, dernière province à avoir été rattachée au Canada : elle ne fait partie de la Confédération que depuis 1949. Cette particularité lui vaut d’avoir conservé une identité propre, qui mêle tradition marine et ascendance gaélique, cornemuse et caribous. Ici, on se sent plus proche de l’Écosse que de Montréal, à la fois par les paysages et la culture.

Le parc est divisé en deux grands secteurs à la faveur de la Baie Bonne : Rocky Harbour et Woody Point. Un traversier pour piéton assure la navette entre Norris Point et Woody Point, mais pour rallier les deux secteurs en voiture afin de profiter des sentiers en-dehors de ces deux hameaux, il faut compter une bonne heure de voiture.

Terre-Neuve Norris Point que voir blog voyage

Secteur de Rocky Harbour

Rocky Harbour est complètement enclavé dans le parc national. C’est le plus gros village du parc, mais ne vous laissez pas berner par ce superlatif : Rocky Harbour reste petit, et c’est ce qui fait son charme. Sa position relativement centrale en fait le point de chute de beaucoup de visiteurs, ne serait-ce que parce qu’il se situe du côté des attractions majeures que sont l’étang Western Brook et le mont Gros-Morne, et qu’il est sur la route qui mène à l’Anse-aux-Meadows, un site Viking majeur.

Bref, Rocky Harbour, c’est une poignée de restaurants, de cafés, de boutiques de souvenirs, des hôtels et chalets avec vue sur la mer, et c’est une plage de galets qui se couvre des algues dorées à marée basse, un petit havre de civilisation, une ambiance de bout du monde. Voici quelques activités à faire au départ de Rocky Harbour.

Terre-Neuve Rocky Harbour Gros Morne blog voyage

Faire une croisière sur l’étang Western Brook

Si vous vous êtes un peu renseignés sur Terre-Neuve et le parc Gros-Morne, l’image qui revient le plus souvent, c’est celle de cette enfilade de falaises digne d’un fjord, souvent agrémentée de randonneurs souriants et frais comme des gardons. Il s’agit de la randonnée de la gorge de l’étang Western Brook Pond.

L’instant de vérité : nous sommes tombés de très haut en apprenant, sur place, que cette randonnée n’était alors accessible qu’à la faveur d’une randonnée non balisée de plusieurs jours. Grosse grosse déception, gros sentiment d’avoir été floués : nous n’avions ni les capacités, ni le matériel, ni même le temps de nous lancer dans cette aventure alors soumise à permis. À l’heure actuelle, le parc a redressé la barre en proposant désormais cette randonnée sous la forme d’une sortie guidée (suite aux plaintes de voyageurs mécontents qu’on mette autant en avant un site inaccessible au commun des mortels ?).

Tout ça pour dire que je ne peux pas vous montrer la gorge de l’étang Western Brook… mais ce n’était pas une raison pour ne pas aller sur ce lac impressionnant, puisque tout le monde peut faire la croisière sur le lac, en revanche. C’est même l’attraction principale du parc national.

Rien que la petite randonnée pour accéder à l’embarcadère vaut le détour : sur des trottoirs de bois, on voit se dresser les falaises du lac comme des mesas sud-américaines, véritables mondes perdus surgis d’un autre temps. J’ai adoré cette balade qui ressemblait à tout sauf au Canada.

Terre-Neuve croisière étang Western Brook Pond Canada voyage road-trip

Terre-Neuve Gros-Morne étang Western Brook Pond croisière

La croisière n’est pas en reste. Si je ne suis pas friande des commentaires au micro, il est indéniable que les parois rocheuses sont spectaculaires et méritent le détour. Je reste sans voix devant les cascades de centaines de mètres de haut, devant le côté sauvage du lieu qui semble complètement affranchi de toute présence humaine. Le côté chagrin de la météo ne fait qu’ajouter à la beauté rude de ce paysage.

Et quelque part pendant le retour, l’animateur se met à chanter une chanson de marin. Et des trombes d’eau se mettent à tomber. Coïncidence ? Vraiment pas.

Infos pratiques

  • Niveau : facile
  • Distance : 6 km aller-retour pour accéder à l’embarcadère.
  • Tarifs pour la croisière : 65 $/adulte. Tous les tarifs sont ici.
  • Pour la modique somme de 295 $/adulte (hors taxes), Bon Tours propose une excursion guidée au fameux point de vue de la gorge de Western Brook. Prévoir 10-12 heures dans la journée ET VOTRE PIQUE-NIQUE !! Même pas compris dans le prix de l’excursion. Je suis estomaquée.

Terre-Neuve Gros-Morne étang Western Brook Pond randonnée

Monter à l’ascension du mont Gros Morne

Le mont Gros Morne est le point culminant du parc, et c’est même le deuxième sommet de Terre-Neuve du haut de ses 806 mètres. Ce mont a souvent la tête dans les nuages, et ce jour-là, il était particulièrement peu coopératif. À vrai dire, nous ne sommes mêmes jamais arrivés au sommet du Gros Morne tant le brouillard était persistant – aucun intérêt à se taper huit heures de rando pour ne RIEN voir au sommet, n’est-ce pas ?

Je ne peux donc vous parler que du pied de la montagne, mais sachez qu’il a suffit à notre bonheur. Après une montée dans une lande traversée de trottoirs de bois, le sentier arrive à un plateau relativement plat où on se croirait en Suisse : pelouse alpine et ruisseau chantant, un rayon de soleil ou deux. La réalité canadienne revient cependant assez rapidement quand un randonneur nous chuchote qu’un orignal est juste en-dessus de nous.

Je dois vous parler des orignaux. On ne rigole pas avec les orignaux à Terre-Neuve : ils sont 125 000 au compteur, soit un orignal pour cinq habitants. Ils sont actifs du crépuscule à l’aube, mais aussi visibles en journée. Ils sont gros et se rient de nos voiturettes. Et en montagne, ils sont plus vindicatifs que les ours. Si vous avez la chance d’en croiser un en randonnée, gardez vos distances. Oh, au fait : ce jour-là, il s’agissait de notre première rencontre avec un orignal, littéralement.

Si vous poursuivez au-delà du plateau, qui fait déjà une randonnée facile à modérée assez satisfaisante, vous aurez le choix entre une montée absolument sans pitié tout droit vers le sommet à gauche, ou un sentier qui monte modérément vers la droite. Nous avons pris un peu de hauteur à la faveur du sentier de droite pour pique-niquer avec vue avant de redescendre. Pour voir à quoi ressemble le sommet du Gros Morne, je vous invite à lire le billet de Camille de SenseAway ici.

Infos pratiques

Terre-Neuve randonnée mont Gros Morne infos

Terre-Neuve orignaux road-trip Canada

Terre-Neuve randonnées parc national Gros Morne

Marcher le long du sentier du littoral

Le sentier du littoral est une randonnée facile et quasi-plate au départ de Green Point. Qu’on a aussitôt surnommé Windy Point. Je vous laisse imaginer pourquoi ?

Terre-Neuve visiter parc national Gros Morne météo

Comme tous les pays de marins, il vente fort à Terre-Neuve, et il suffit de s’approcher du littoral pour se retrouver aveuglée par une masse de cheveux en folie. Cela n’ôte rien au fait que la balade est splendide, entre vue sur la partie occidentale du parc et petites maisons de pêcheurs aux couleurs vives. J’ai apprécié cette balade sur la plage. À noter, Green Point est un site intéressant d’un point de vue géologique : ses roches sont vieilles de 500 millions d’années.

Infos pratiques

  • Niveau : facile
  • Distance : 6 km aller-retour

Terre-Neuve Parc national Gros Morne Sentier du littoral blog voyage Canada Arpenter le chemin

Terre-Neuve visiter parc national Gros Morne que voir que faire

Visiter le phare de Lobster Cove Head

Comme tous les parcs nationaux, le parc du Gros Morne comporte son lot de bâtiments historiques. J’ai apprécié ma visite au phare de Lobster Cove Head, bâtiment centenaire. Une exposition nous y montre comment vivaient autrefois les gardiens de phare – profession qui m’a toujours fascinée. Des photos anciennes retracent le parcours de colons du XIXe et XXe siècle. Il paraît aussi que c’est le meilleur endroit pour observer des baleines !

Infos pratiques

  • Niveau : facile
  • Distance : moins d’un km

Terre-Neuve parc national Gros-Morne phare Lobster Cove Head

Secteur de Woody Point

De l’autre côté de la Baie Bonne, le village de Woody Point ne compte que 300 habitants permanents, contre un millier à Rocky Harbour. C’est suffisant pour y trouver, ici aussi, un ou deux cafés et restaurants, des ateliers d’artisans et des gîtes. Le village donne sur la Baie Bonne plutôt que sur la mer, et offre un paysage intrigant sur les fameuses Tablelands – le manteau de la Terre dont je reparlerai un peu plus loin. Nous avions fait le choix de dormir au camping de Trout River un peu plus à l’ouest, mais il est évidemment possible de séjourner dans ce hameau sympathique.

Terre-Neuve Canada organiser road-trip parc national Gros-Morne

Admirer la plus belle vue du parc au sentier Lookout

Énorme surprise sur le sentier Lookout. Avec un nom pareil (le belvédère), on imaginait bien que notre montée serait récompensée par une belle vue. Mais quelle vue ! Quatre ans plus tard, on en parle encore. Le sentier commence par monter raide dans la forêt avant d’émerger sur une de ces landes verticales traversées de trottoirs de bois dont le parc Gros Morne a le secret. Le sentier continue de grimper, puis après une dernière pente raide, nous voici au sommet.

Terre-Neuve randonnée sentiers parc national Gros-Morne Canada

La vue s’étend à 360 degrés sur le parc, d’un côté la Bonne Baie, douce et grandiose, de l’autre des landes pour jardin. Le vent est omniprésent, mais cela ne nous empêche pas de nous installer sur les fameuses chaises rouges de Parcs Canada pour contempler. Nous sommes subjugués. Et tout ça au bout de seulement 3 km de randonnée ? Le sentier décrit une boucle qui achève de nous convaincre qu’il nous faut un repaire sur cet mont : derrière le sommet, une vaste lande fleurie balayée par les vents scande notre nom.

Infos pratiques

  • Niveau : facile à modéré
  • Distance : boucle de 5 km
  • Je vous conseille aussi la visite au centre d’interprétation au pied du sentier.

Terre-Neuve road-trip Canada blog voyage Arpenter le chemin

Terre-Neuve parc national Gros-Morne sentier Lookout Trail

Marcher sur le manteau de la Terre aux Tablelands

SI je vous dis “le manteau de la terre“, vous pensez à quoi ? À des cours de géologie, à… rien ? J’avais énormément de mal à me représenter ce que peut bien être le manteau de la Terre avant de venir. Wikipédia me dit cliniquement qu’elles “présentent l’un des rares affleurements d’ophiolite (coupe de la croûte océanique) présente sur la Terre”. Traduction : nous surfons sur l’écume d’un continent, privilège réservé à ceux qui feront le déplacement à Gros Morne ou aux îles Galapagos, l’un des rares autres endroits où on retrouve ce type de formation rocheuse. L’impression est intime, comme si on venait de surprendre la rondeur d’une épaule ou un recoin de peau secret de la Terre.

Le paysage est rouge et aride, quasiment martien. Il est le résultat de 400 millions d’années d’érosion pour arriver à dénuder des strates géologiques venues du fond des âges. En arrivant par la route 431, le contraste est saisissant : la route tranche le paysage en deux, verdoyant d’un côté, rougeâtre de l’autre.

Le sentier des Tablelands est l’un des plus faciles du parc national du Gros-Morne : quasiment plat, il est large et monte en pente douce vers un point de vue sur la combe des Tablelands. Pour mieux prendre la mesure de cette curiosité géologique, je vous conseille à la fois d’emprunter ce sentier et d’admirer ces monts de loin, pour mieux comprendre leur envergure.

Infos pratiques

  • Niveau : facile
  • Distance : 4 km aller-retour

Terre-Neuve Tablelands voyage road-trip Canada Arpenter le chemin

Tablelands Gros Morne Terre-Neuve

Randonner à l’envers sur le sentier de Green Garden

L’autre randonnée emblématique du parc Gros Morne, c’est le sentier Green Gardens. Je ne vais pas mentir, c’est la combinaison entre les falaises de l’étang Western Brook et du sentier Green Gardens qui m’a poussée à réserver ce voyage. Green Gardens est de ces sentiers inversés, où l’on commence par descendre et dont la montée en fin de journée n’est que plus cruelle.

Au niveau de la mer, nous arrivons à des prairies où paissent encore des moutons. Les prairies ont probablement été défrichées par des colons, ce paysage ne semble pas naturel. Il n’en est pas moins époustouflant de beauté. La vue s’étend loin, on prend un pique-nique assis dans un champ de fleurs, les moutons pointent leur tête de temps en temps. Il ne m’en faut pas plus, et vous ?

Green Gardens Terre-Neuve Canada voyage road-trip blog Arpenter le chemin

Terre-Neuve sentier Green Gardens randonnée Canada

Infos pratiques

Flâner sur la plage de Trout River

Ne faites pas le détour pour Trout River, mais si vous dormez au camping de Parcs Canada non loin, ce hameau au bord d’une anse fait une jolie balade en fin de journée. Baladez-vous au bord de l’eau en admirant les créations tricotées à vendre, suspendues aux cordes à linge – l’hiver doit être long à Trout River. Un sentier mène en haut de la falaise et offre une jolie vue sur la bourgade. Un marchand de glace et un restaurant vienne compléter l’excursion.

Terre-Neuve Gros Morne Trout River que voir blog voyage Canada

Terre-Neuve Trout River camping parcs canada blog voyage

Où manger à Rocky Harbour, Woody Point ou Trout River

Si vous êtes en camping ou van, sachez qu’on trouve une supérette à Rocky Harbour et Woody Point. Les deux établissements sont assez limités : en passant par Deer Lake, profitez-en pour vous ravitailler, surtout en produits frais dont les prix défient l’entendement une fois dans le parc national.

Mon voyage date un peu mais pour ce que cela vaut, voici des établissements qu’on avait appréciés :

  • le café Granite Coffee House à Woody Point, pour sa vue sur la Baie Bonne
  • The Cat Stop à Norris Point, pour la terrasse au bord de l’eau. Il y a un mini sentier charmant qui part non loin du café : le Norris Point Trail.
  • Treasure Box et Java Jacks étaient nos cafés de prédilection… peut-être parce que c’était les seuls à l’époque !
  • Seaside Restaurant est la seule option pour manger à Trout River, mais j’en garde un bon souvenir.

Au niveau des spécialités de Terre-Neuve, il y a évidemment énormément de poisson. La chaudrée (soupe épaisse aux patates et poisson) et les fish cakes (galettes de patates et poisson) sont des grands classiques. Côté sucrée, goûtez aux tartes aux plaquebières (bakeapple pie).

Infos pratiques

Aller au parc national du Gros-Morne, Terre-Neuve

Pour accéder à Gros Morne depuis le continent, il faut d’abord atteindre North Sydney, en Nouvelle-Écosse, puis prendre le traversier jusqu’à Channel-Port aux Basques. Je conseille le ferry de nuit, qui part à minuit et arrive vers 7 heures, histoire d’économiser une nuit d’hôtel. Compter une centaine de dollars par véhicule et 35 dollars par passager si vous ne prenez pas de cabine (entendre par là : vous allez dormir sur la moquette entre les sièges comme des pouilleux, et c’est correct).

De Channel-Port-aux-Basques, il vous restera environ 3 h 30 de route avant d’arriver à Rocky Harbour. Si vous n’êtes pas frais à votre descente du traversier, le parc provincial de Barachois Pond, Corner Brook ou Deer Lake sont des options pour faire une pause, soit au vert, soit dans un café. La route est splendide.

Par avion, l’aéroport de Deer Lake, desservi depuis Halifax, Toronto, Montréal et Ottawa, n’est qu’à une heure de Rocky Harbour.

Terre-Neuve traversier Sydney Port-aux-Basques blog voyage Canada

Où dormir dans le parc national du Gros-Morne 

Nous avons dormi :

Rien à signaler, du wifi et un brasero individuel dans chacun. Le camping de Trout River est assez loin du village – accessible en vélo mais pas forcément à pied.

Autres options plus confortables que j’ai repérées pour vous à Rocky Harbour :

Réservez votre hébergement au parc national du Gros-Morne

terre-neuve canada road-trip voyage blog arpenter le chemin

Informations utiles en vrac

  • les distances sont grandes : pas de traversier pour voiture entre Rocky Harbour et Woody Point, mais 70 km de route de montagne. Pour tout voir, prévoir de dormir à la fois dans le secteur sud (Trout River est une bonne base) et nord (Rocky Harbour)
  • la vie est chère : l’essence, les produits frais… j’ai acheté une grappe de raisins pour 10 $ !! (je ne m’en remets pas)
  • le temps est capricieux… S’il fait beau, foncez ! Il pleuvra peut-être dans deux heures, alors profitez du soleil quand il y en a !
  • Il n’y a pas de chiens de race terre-neuve (et encore moins de labradors) qui s’ébattent en liberté sur l’île. Le folklore local ne capitalise même pas sur le potentiel mignon de ces deux races pourtant incontournables à nos yeux. Soyez prévenus.

Réservez votre séjour au Nouveau-Brunswick en ligne || Réservez votre vol pour le Canada avec Air Transat || Souscrivez une assurance voyage pour le Canada

 

Si ce billet vous a plu, voici d’autres articles sur les provinces atlantiques du Canada :

Et vous, connaissez-vous Terre-Neuve et le parc national Gros Morne ? Que me conseillez-vous pour ma prochaine visite ? Je vous attends dans les commentaires ! Oyez, oyez. Ce billet contient des liens affiliés : le tarif ne change rien pour vous, mais vous me donnez un petit coup de pouce financier en réservant via ces liens. Merci !

Voyage Parc national Gros-Morne, Terre-Neuve, Canada Activités au parc national du Gros-Morne, Terre-Neuve, Canada Voyage au parc national du Gros-Morne, Terre-Neuve, Canada

Related posts

3 thoughts on “TERRE-NEUVE // Que voir au parc national du Gros-Morne”

  1. Encore de sublimes lieux et paysages et les petits sentiers en bois sont très mignons ! Le prix sont effectivement hallucinants ! :O

    1. Audrey

      C’est un des plus beaux lieux que j’aie vus au Canada ! Une vraie merveille.

  2. J’ai passé quelques jours le long du détroit de Belle Isle, il y a effectivement de beaux endroits et les explications au centre d’accueil du parc du Gros Norme sont intéressantes. Il faut cependant avoir un peu de chance pour bénéficier du soleil. Merci de tes impressions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.