LONDRES // Promenade de Victoria Station à Covent Garden

Quand on pense à Londres, on a immanquablement en tête des grands incontournables comme Big Ben, la tour de Londres et Tower Bridge, Covent Garden et Buckingham Palace, autant de sites magnifiques et envahis de hordes de touristes assoiffés de tee-shirts kitsch et de souvenirs ridicules. Je ne vais pas vous mentir : je m’étais jurée que pour cette escapade à Londres, je n’allais pas aller au beau milieu des touristes. J’allais me trouver un chouette petit café ou deux pour travailler en délocalisé, laisser couler la vie à regarder Londres passer depuis ma terrasse, et ce serait bien suffisant. Résultat des courses : j’ai eu des fourmis dans les jambes, et après avoir été chercher Harry Potter et Sherlock Holmes autour de King’s Cross, je suis allée à la rencontre des touristes et de la Reine lors d’une promenade autour de Victoria Station. Assumer d’être une touriste le temps d’une promenade était sans doute ma meilleure décision ce jour-là, et j’espère que cette belle promenade vous inspirera (et vous décomplexera !).

Victoria Station

Un début de promenade bien prosaïque : j’avais besoin de laisser mes bagages quelque part, et Victoria Station, en plus de proposer une consigne, était l’une des gares possibles pour rallier Gatwick plus tard dans la journée. Cela fait pourtant un point de départ commode, avec foule de restaurants et cafés pour se requinquer avant cette promenade (ou après, une fois fourbue).

Victoria Station Londres Arpenter le chemin blog de voyage

Le long de Victoria Street, en direction de l’est, on croise de charmants édifices en brique, des pubs délicieux avec leurs jardinières aux fenêtres et leurs drapeaux omniprésents – je raffole de ce style désuet. Les bus à étage sont toujours un plaisir à voir, et il arrive d’en croiser encore quelques vieux modèles, ceux de l’époque des Beatles et des Monthy Python.

Victoria Station Arpenter le chemin blog voyage

Union Jack Londres street style Arpenter le chemin

Parliament Square

Au bout d’un kilomètre et demi, la rue Victoria a un peu perdu de son intérêt, mais ce n’est que pour mieux nous enchanter en arrivant à Parliament Square Garden. Il aurait été dommage de s’en priver : l’abbaye de Westminster d’un côté, le Parlement de l’autre, la statue de Nelson Mandela, de belles façades, et une jolie tour d’échafaudages. Euh… on n’avait pas dit Big Ben ? Non. Cette année, c’est une tour d’échafaudages qui fait office de doublure à Big Ben, le temps d’un petit lifting. Les Britanniques ont le sens de l’humour, ils ont laissé apparente l’horloge de la tour. Pour le côté photogénique, on repassera, mais au moins, on a l’heure. Merci bien.

Je ne suis pas entrée dans l’abbaye car j’aimais trop le soleil chaud sur ma peau laiteuse de Canadienne pour aller chercher la fraîcheur d’une église, mais de l’extérieur, le spectacle en vaut déjà la peine. Le mélange entre façades religieuses, Art Déco et néogothiques est ravissant, et je fais une petite pause dans Parliament Square pour apprécier le tout.

Westminster Abbey Londres Arpenter le chemin

Big Ben Nelson Mandela Londres

Nelson Mandela se demande où est passé Big Ben.

J’ai aussi fait quelques pas sur le pont de Westminster pour admirer la vue incroyable : à ma gauche, l’immense Parlement et sa façade gothique, à ma droite, le London Eye. Omniprésente, la Tamise d’un bleu surnaturel en pleine ville ouvre une avenue au vent qui soulage un peu ma peau à vif en plein soleil (finalement, je regrette un peu de ne pas être allée tâter de la fraîcheur de l’abbaye…). Le pont est un immense ballet de touristes en tout genre, toute nationalité, tout style.

London Eye Londres printemps Arpenter le chemin

À un kilomètre de là en remontant la Tamise, les abords de la station Embankment font une jolie halte où déjeuner, notamment dans les jardins attenants de Victoria Embankment où on peut savourer son pique-nique sur une pelouse moelleuse.

Leicester Square

Une fois l’estomac plein, je poursuis ma promenade avec un minuscule crochet par Trafalgar Square où se déroule un concert en plein air qui me fait fuir bien vite vers en remontant St Martin’s Lane via Leicester Square. J’y croise de l’art de rue, des terrasses, du monde, de la joie de vivre… On se rapproche de Covent Garden, et cela se voit ! Les restaurants se multiplient, les ados profitent du soleil sur les marches des statues, la foule du samedi a envahi les rues pourtant non piétonnes… Ambiance de jour de relâche.

Covent Garden londres blog voyage

Union Jack street art Londres covent garden Arpenter le chemin

Neal’s Yard

Neal’s Yard, je n’en avais jamais entendu parler avant de lire la chronique de ma copine Sarah. Mais alors, ja-mais, malgré trois visites à Londres dans mes années estudiantines. Bien évidemment, il me fallait réparer ça et j’ai tenu à faire le crochet pour aller voir cette petite merveille de mes propres yeux. Imaginez un peu : une mignonne cour à l’abri des regards, sur laquelle on n’a que peu de chance de tomber par hasard. Un microcosme bariolé, où les peintures vives côtoient la brique et les arbres en fleur, les cafés bio et les salons de massage holistiques. On imagine volontiers une retraite hippie, une société utopiste qui vit là loin du monde, dans des maisons de poupée aux couleurs de contes de fée.

Neal's Yard Covent garden printemps Londres Arpenter le chemin

Neal's yard montage covent garden londres

Covent Garden

Je dois vous faire une confidence. Lors d’un voyage à Londres entre amies à 20 ans, nous avions fait un crochet par Covent Garden, recommandé chaudement par notre Routard d’alors. Je n’en ai rien dit, mais je n’avais absolument pas compris l’intérêt du quartier : oui, il y a des boutiques, et des cafés, et des terrasses… et alors ? Où sont les monuments ? Où sont les sites à prendre en photo ? Mes voyages étaient alors une collection de sites historiques et grandioses qui ne laissaient pas de place à l’ambiance, à l’intangible. Il me fallait du clinquant, de l’époustouflant, du concret.

Le mois dernier, en retournant à Covent Gardent, j’ai compris ce qui faisait son charme auprès des touristes comme des habitants. Cette ambiance de village, cette douceur de vivre. Peut-être était-ce le soleil qui avait fait sortir les gens et ouvert les fenêtres, mais j’ai a-do-ré me balader dans ces petites rues, autour des Seven Dials, un carrefour en étoile débordant de petites boutiques toutes plus fabuleuses les unes que les autres. J’ai d’ailleurs tellement adoré que, euh… je n’ai même pas pensé à aller voir les halles qui font la réputation de Covent Garden. Oups.

Covent garden arpenter le chemin

Une vente éphémère de fleurs dans un minivan devant un pub traditionnel : Covent Garden résumé en une photo

Buckingham Palace

J’aurais pu appeler cette promenade « de Victoria Station à Buckingham Palace », mais sur une carte, ce n’est pas exactement impressionnant. Cinq cent mètres à tout casser entre les deux ! Et puis, qui n’aime pas une petite surprise en fin de chronique ?!

De Covent Garden, j’ai pris le métro pour rejoindre Green Park, et Buckingham était alors tout proche. Bien m’en a pris : j’ai pu voir les tulipes et les cerisiers en fleur autour de l’imposant palais. Que m’importent les gardes et leur bonnet en poil d’ourson, ou de savoir si la reine était dans ses appartements (oui… non… peut-être ?) : donnez-moi des arbres en fleur et je serai heureuse !

Palais de Buckingham Arpenter le chemin blog voyage

Buckingham Palace tulipes Londres Arpenter le chemin

De là, Victoria Station n’est qu’à un jet de pierre via Buckingham Palace Road. Un arrêt à la boutique de souvenirs royale, où j’ai failli craquer pour une tasse monogrammée collector du mariage entre Harry et Meghan (je me suis ravisée à la dernière minute, rassurez-vous), et c’est la fin de cette boucle. Pour cet itinéraire d’environ 5 km, comptez 2-3 heures selon vos arrêts.

Où dormir à Londres : à l’hôtel citizenM Tower of London, bien sûr ! Un hôtel extraordinaire avec une vue de dingue sur la Tamise. Voir ma chronique ici. Sinon, dans une autre gamme de prix, à l’auberge de jeunesse Clink 261, à deux pas de King’s Cross. Parfait pour aller voir la boutique Harry Potter ! Et pour prendre l’avion tôt le matin à Gatwick, l’hôtel-capsule YotelAIR, testé et approuvé par mes soins. Ces trois liens sont affiliés : en réservant par ces liens, vous me donnez un coup de pouce financier qui soutient mes efforts avec ce blog. Merci !

Et vous, vous avez déjà osé faire les attractions les plus touristiques d’une ville, sans même avoir honte ? Vous connaissez bien Londres ? Vous avez des bons tuyaux pour ma prochaine visite ? Je vous attends dans les commentaires.

balade covent garden londres blog voyage arpenter le chemin londres victoria buckingham covent garden blog voyage londres promenade covent garden london eye blog voyage

Related posts

4 thoughts on “LONDRES // Promenade de Victoria Station à Covent Garden”

  1. Il n’y a aucune honte à se balader dans des jolis endroits ! On a redécouvert ces endroits à la Toussaint pour les montrer à ma filleule et j’en étais ravie ! Le charme de Londres opère toujours, que ce soit dans les endroits les plus fréquentés ou les plus secrets. D’ailleurs, je note Neal’s square pour une prochaine fois…

    1. Audrey

      Ouf j’avais peur qu’on me retire mon accréditation de blogueuse-voyageuse pour me rétrograder blogueuse-touriste 😀 Neal’s Yard est un très joli petit « secret » qui vaut le détour.

  2. Très jolie cette balade! j’aurais bien aimé savoir tout ça la dernière fois que j’ai fait un saut à Londres (ça date déjà de 2014)… mais comme d’hab, je note pour la prochaine fois! Les secrets bien gardés sont toujours les meilleurs! et les balades, même sur les chemins touristiques, parfois les plus spectaculaires et inattendus…

    1. Audrey

      J’espère que tu auras vite l’occasion de retourner à Londres ! C’est une de mes villes chéries et je la conseille à tous (et puis on y peut y trouver du soleil, même en avril 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.