Arpenter le chemin aux Sunshine Blogger Awards

Après les Liebster Awards, j’ai eu la surprise d’être nominée pour une autre chaîne, les Sunshine Blogger Awards. La Little Miss Sunshine qui m’a nominée, c’est Annabelle de Matante A, et je vous conseille vivement d’aller lire son blog de voyage que j’aime énormément.

Le principe du Sunshine Blogger Award est d’en savoir un peu plus sur la personne derrière le blog, et de répondre à onze questions. En cette fin d’année, pourquoi ne pas lever un peu le voile ? Voici mes réponses aux questions d’Annabelle.

1) Quel est le principal plaisir que vous retirez dans le fait de bloguer ?

J’aime autant écrire que rencontrer des gens. Ça semble incongru de la part d’une misanthrope indécrottable et assumée comme moi, mais j’apprécie certaines rencontres virtuelles ou réelles. D’ailleurs, mon cercle d’amis et de connaissances provient en grande majorité d’un blog ou d’un autre.

2) Qui ou qu’est-ce qui vous a donné envie d’avoir votre propre blog ?

Je m’en souviens comme si c’était hier. En 2006, beaucoup de gens de mon entourage sont partis faire un long séjour à l’étranger, c’est assez courant de faire ça en licence ou maîtrise (trois/quatre ans d’études). Une connaissance de lycée écrivait un blog sur son séjour en Asie du Sud-Est, et j’ai été subjuguée par son écriture, la façon dont elle maîtrisait parfaitement ce média pour en faire une plateforme qui parle à tous et non uniquement à son cercle de proches. Je me suis efforcée de l’imiter lors de mon année d’études en Nouvelle-Zélande, sans grand succès – mon audience ne dépassa jamais mes amis et ma famille. Je crois qu’inconsciemment, je cherche toujours à égaler ce petit blog de la préhistoire des blogs, même si heureusement, j’ai un peu plus de portée désormais (tout est relatif, hein).

Pas facile de captiver la foule avec mes histoires d’étudiante en Nouvelle-Zélande !

3) Qu’est-ce que vous recherchez particulièrement quand vous lisez un article d’un collègue blogueur ?

Quelque chose de bien écrit. Je vis par et pour l’écriture, et j’ai toujours une pointe de déception quand les textes n’ont rien de spéciaux. C’est évidemment difficile d’être toujours inspiré.e, mais quand je vois des blogs exigeants sur le plan littéraire comme Alexandra d’Itinera Magica ou Corinne de Vie Nomade, je sais que blog et belle plume ne sont pas incompatibles.

À l’inverse, je ne regarde presque jamais les vidéos (je sais que vous vous donnez tous beaucoup de mal… mais ce média ne me parle pas du tout) et si j’apprécie de superbes photos, je préférerais toujours un blog avec des photos moyennes et de beaux textes plutôt qu’un blog avec des photos phénoménales et des textes écrits avec les pieds.

4) Racontez un moment marquant vécu en voyage.

Le moment ultime en voyage, pour moi c’était ma folle épopée en Lada pourrie avec de parfaits inconnus me ramenant de l’opéra à Saint-Pétersbourg chez mon hôte Couchsurfing qui habitait une maisonnette chauffée au poêle à bois. Difficile de raconter cette anecdote pour bien faire passer le mélange d’émerveillement improbable que m’a inspiré cette soirée surréaliste, où je suis allée de surprise en surprise.

Sinon, un fameux trajet de taxi en Chine sans langue commune avec le chauffeur, qui nous a emmené au bon endroit, mais s’est mis à prendre des chemins de traverse pour nous ramener… Heureusement qu’on était trois (dont deux gars) parce qu’on n’en menait pas large !

(je crois avoir raconté les mêmes anecdotes pour les Liebster Awards, mais ces deux moments resteront gravés dans ma mémoire jusqu’à ce que j’ai Alzheimer)

Les grottes de Datong, épicentre de notre mésaventure en taxi.

5) Qu’est-ce qui motive chez vous le choix d’une destination ?

Ça tient à si peu de choses. Les noms peuvent me fasciner, sans que je sache ce qu’il y a derrière. Mon voyage à Hokkaidô (Japon), je l’ai fait après une fixation sur ce nom en cours de géo en terminale. Idem pour les Îles de la Madeleine, après avoir vu ce nom sur un menu au restau (ça ne s’invente pas !)

Des fois, c’est un monument, ou une photo, qui va me donner envie d’aller voir si c’est aussi beau en vrai. Des fois, la présence d’un espace de travail partagé, comme à Antigua Guatemala. D’autres fois, le prix du billet d’avion, comme pour le Mexique. D’autres fois, la présence d’un.e ami.e et de son canapé. En gros, le moindre prétexte me suffit.

Voici ce qui m’a poussée à aller au Guatemala.

6) Est-ce qu’il y a un voyage que vous avez fait que vous aimeriez refaire autrement? Où et pourquoi?

La Grèce reste un souvenir mi-figue mi-raisin, le voyage où j’ai vraiment craqué un itinéraire décousu par envie de tout voir, et finalement on n’a rien vu en profondeur. À refaire, je resterai deux jours à Athènes et je savourerais une semaine entière à Santorin OU vers les Météores, mais essayer de voir tout ça (ET Delphes, ET la forêt du Pélion) en une semaine, c’était trop. Cela dit, c’est grâce à ce grand n’importe quoi qu’on a levé le pied en voyage.

Deux jours à Santorin, c’est bien trop court.

7) Quel pays, ville ou région se situe au sommet de votre bucketlist ?

Comme c’est dur de choisir, je vais détourner la question. Le pays : la Corée du Sud. La ville : Vancouver et Londres. La région : l’Alaska.

8) À quel endroit ne retourneriez-vous jamais ? Pourquoi ?

J’aimerais ne jamais retourner à Needles, Arizona, ville sordide qui me laissera malheureusement un souvenir impérissable, mais pas pour les bonnes raisons ! Ah, ce petit motel crasseux et ces rues riantes…

Plus sérieusement, il ne faut jamais dire jamais. Plus jeune, je suis souvent rentrée de voyage en me disant avec orgueil que j’avais sûrement vu tout ce qu’il y avait à voir, mais les lieux sont en perpétuelle évolution, et nous aussi. Une ville ou un pays peuvent présenter un visage très différent dix ans plus tard.

9) Le sujet dont vous préférez traiter sur votre blog (un endroit en particulier, gastronomie, Histoire, rencontres marquantes, réflexion personnelle, etc.) ?

J’adore raconter des histoires, comme je l’ai fait pour l’histoire de l’étron démoniaque en Nouvelle-Écosse, mais je n’arrive pas à enchaîner les chroniques narratives sans avoir l’impression de me répéter. J’ai besoin d’alterner une critique d’hôtel, un top 5, un compte-rendu de randonnée, une chronique narrative… pour ne pas tourner en rond.

10) Y a-t-il un endroit dans le monde pour lequel vous n’éprouvez aucune attirance ?

Il y a quelques années, j’aurai sûrement dit les pays en -stan comme le Kazakhstan, Pakistan, Turkménistan… Je ne sais pas s’il s’agit d’un effet de blog, d’une ouverture des pays, d’une plus grande visibilité en ligne mais j’ai vu passer des chroniques fabuleuses sur ces pays et ils me font désormais envie.

Je connais très mal l’Afrique et de nombreux pays ne m’évoquent rien au niveau touristique – aucune image ne me vient quand on dit Cameroun, Togo, Congo… ni positive ni négative, le vide total. Du coup, pas facile d’avoir envie d’y voyager, même si ce pourrait être un beau pari : aller dans un pays dont on ne sait rien !

Pourtant, le Sénégal avait des côtés enchanteurs. 

11) Racontez vos projets de voyages pour 2018.

D’habitude, j’ai une liste de voyages longue comme le bras que je dégaine sitôt la nouvelle année passée, mais pour l’instant, pas grand chose. Comme nous venons d’acheter une maison, les frais annexes équivalent à plusieurs beaux voyages.

Quelques choses de sûres toutefois : j’irai toutefois à Toronto voir une amie partie s’y installer. En avril, c’est le salon des blogueurs de voyage en France, et je me réjouis d’y assister. À part ça… le flou total ! Le RockFest à Montebello ? Enfin la Corée ? Revoir l’Australie ? Un tour dans les Caraïbes ? Le retour à la Fête des Lumières ?… Quand j’annonce des projets, ils tombent souvent à l’eau. Par superstition, je vais garder la surprise cette année !

La tradition voudrait que je nomine d’autres blogueurs, mais que quiconque a envie de se prêter au jeu le fasse (et revienne ici pour le dire, qu’on vienne lire vos réponses !).

Mes questions :

  1. Quel a été votre premier voyage ?
  2. Quel a été votre dernier voyage ?
  3. Quel est votre moyen de transport préféré ?
  4. Plutôt voyage solo, en couple, en tribu, en meute… ?
  5. Un livre de voyage à nous conseiller ?
  6. Une expérience exaltante à partager ?
  7. Votre découverte culinaire la plus marquante à l’étranger ?
  8. Quelles langues parlez-vous / aimeriez-vous parler ?
  9. Une destination dont personne ne parle mais que vous adorez ?
  10. Votre voyage initiatique ?
  11. Le mot de la fin ?

Related posts

4 thoughts on “Arpenter le chemin aux Sunshine Blogger Awards”

  1. super article, très intéressant

  2. Je découvre tes histoires de voyage avec beaucoup de plaisir! Et je peux affirmer que tu te rapproches sûrement de cette fille du lycée. J’adore ton écriture! Je te souhaite tous les pays en stan dont tu rêves maintenant et merci pour les bons mots. Vivement le WAT!

    1. Audrey

      Merci Annabelle ! Il faut que je te dise, j’ai essayé de mettre plein de commentaires sur ton blog et je crois qu’aucun n’est passé 🙁 J’ai été très touchée par ta nomination et ne crois pas que je te snobe, je te lis assidûment mais le formulaire de commentaires ne veut pas de moi 😀

Leave a Comment