ÉLUCUBRATIONS // Arpenter le chemin aux Liebster Awards : pour en savoir plus sur moi

Après m’être prêtée au jeu des Liebster Awards il y a quelques temps sur Les Néo-Brunswickois, mon blog d’immigration, me revoici nominée. Sarah de Vents et Voyages m’a fait suivre un petit jeu où on en apprend plus sur des petits blogs prometteurs comme les nôtres, et comme j’aime bien parler de moi (sinon je ne tiendrai pas un blog ! Ha !), voici quelques anecdotes croustillantes à mon sujet !

Le principe de ces Awards, c’est de dire 11 choses sur nous, de répondre à 11 questions, de trouver 11 autres questions et de nominer 11 blogs qu’on aimerait mettre en valeur. Pas forcément facile, mais c’est parti !

Liebster awards

Onze choses sur moi

  • Je ne me suis mise à Instagram qu’il y a six mois. Instagram, avant ça, c’était vraiment le diable à mes yeux, un énième réseau social chronophage dont je n’avais pas besoin dans ma vie, qui allait me voler mes dernières précieuses minutes de libre hors écran… et en fait, grâce à lui, je passe moins de temps à virevolter en ligne puisqu’il me permet de faire d’une pierre trois coups : publier sur Instagram, Facebook et Twitter. Quelle belle invention !
  • Si vous vous souvenez, je suis traductrice indépendante, ce qui signifie un détail d’importance : quand je ne suis pas par monts et par vaux, je travaille depuis chez moi. Pour autant, je ne suis jamais seule : je suis toujours flanquée d’un peu de fourrure, de ventres doux et de légers ronflements, soit en la présence de Dora sur mes genoux, soit d’Indiana à mes pieds.
  • Au grand dam d’Etienne, je suis atteinte d’un cas assez sévère de déposite-oubliyite : j’ai la mignonne petite manie de prendre des objets, de les poser ailleurs (dans 80 % des cas, à un endroit différent de leur destination initiale), puis de les oublier. Le paquet de biscuits vide sur la bibliothèque ? Oublié. La brosse à cheveux sur le frigo ? Elle fait partie du décor ! La perceuse dans les toilettes… elle peut toujours servir, non ?
  • On a chacun ses ambitions de vie ; et moi, c’était de vivre à l’étranger. Après 20 ans passés en France, j’ai posé mes valises un an à Christchurch (Nouvelle-Zélande) en 2006, puis à Moncton (Canada) en 2014. D’autres continents vont-ils suivre ? Pas dans l’immédiat, mais il est certain que j’aimerais voir ce que donne la vie en Asie, continent de mon coeur.

P1070443

Ohé ! Y a un pays d’Asie qui veut de nous ? [Pingyao, Chine, 2011]

  • Je suis assez trouillarde de nature, je n’aime pas spécialement être sur autre chose que la terre ferme. Les bateau, l’avion, les téléphériques et autres pirogues me laissent généralement les genoux tremblants et le souffle court. Malgré tout, puisque je ne suis pas une fille paradoxale du tout, j’adore l’exaltation liée au fait de sortir de ma bulle, et je me mets souvent des coups de pied aux fesses. J’ai même failli sauter à l’élastique (avant de me dégonfler devant le vide béant).
  • J’adore voyager léger et cela fait plusieurs années que je prends seulement une valise cabine en voyage, quelle que soit la durée et la destination. C’est un jeu pour moi : avec combien de paires de chaussettes vais-je pouvoir durer trois semaines ? Et si je porte ce pull comme une jupe, qui le verra ? N’avoir que deux tenues pendant plusieurs semaines d’affilée est une vraie libération et je rêve du jour où je mettrai enfin ce principe à exécution au quotidien.
  • Je peux regarder des cartes pendant des heures. Petite, je pouvais citer pas mal de capitales par cœur et d’ailleurs cela n’a pas vraiment changé. Cette année, on m’a offert une carte du monde à broder à Noël, c’est le rêve de passer des heures le nez sur une carte à méditer sur les endroits que j’ai visités et surtout sur les autres, bien plus nombreux, à venir.
  • J’ai horreur de l’ail. La société est plus tolérante avec les végétariens qu’avec les vampires, laissez-moi vous dire.
  • Je parle français, anglais, italien et j’ai étudié le chinois et le japonais pendant respectivement deux et trois ans en cours du soir. Je ne saurais plus rien dire en chinois, mais j’ai un japonais de survie qui s’est avéré très utile lors de mon deuxième voyage au pays du Soleil levant en 2011.
  • Peu importe si je suis chez moi, dans un train bondé au Guatemala ou au Starbucks aux États-Unis, si j’ai une musique qui me plaît dans les oreilles, je vais balancer la tête. Avec mon sens du rythme légendaire, peu de chance de trouver ce que j’écoute, mais peut-être aurais-je mis le sourire à quelques spectateurs cette scène tragi-comique.
  • Je suis tenace. Pour que je renonce à quelque chose, il faut que j’ai épuisé le plan A, le plan B, le C, le D et peut-être même le plan M. Cela me donne un caractère de tête de mule mais je considère cela comme un atout.
  • Et enfin, j’aime bien les photos bloguesques. Et aussi les photos un peu ridicules.

_1230985 (2)

Les onze questions de Sarah 

  • Pour vous voyager seul.e c’est … ? La liberté absolue. Le voyage, c’est la liberté, et si j’apprécie les voyages entre amis et que j’adore voyager avec Etienne, rien ne surpasse le voyage seul. C’est d’un narcissisme et d’un hédonisme absolus, évidemment, mais c’est une sensation inouïe, qui est devenue essentielle dans ma vie. J’ai besoin autant de voyages en couple, qui sont de belles parenthèses pour respirer, que de voyager seule pour me retrouver moi.
  • Quel est le livre qui vous a le plus marqué ? Si j’oublie les livres lus récemment, qui n’ont pas eu le loisir de se frotter à l’épreuve du temps (La Servante écarlate de Margaret Atwood a été une immense claque cette année), je dirais La Horde du Contrevent du grand Alain Damasio. Un livre écrit en français qui est au croisement de l’aventure, la fantasy, la science-fiction, l’horreur, l’humour, l’épopée. Une plume exceptionnelle, ambitieuse, intelligente, qui se paie le luxe d’une joute oratoire épique en palindromes, qui nous mène par le bout du nez exactement où elle le souhaite, un fin insensée. Un chef d’oeuvre absolu, que je prendrais sans hésiter sur une île déserte.
  • Comment avez-vous choisi le nom du blog ? J’ai le chic pour choisir des noms pas franchement sérieux et celui-là ne fait pas exception. Il s’agit d’une citation de Matrix, où Morpheus explique à Neo que connaître le chemin ne suffit pas… il faut l’arpenter. Ramené dans la vraie vie, cela signifie que vivre par procuration en lisant tous les jolis blogs de voyage, c’est bien, mais aller chercher soi-même ses expériences et ses sensations sur le terrain, c’est mieux.
  • Un objectif / rêve pour 2017  ? Je suis en train de chercher à acheter un minivan (tout équipé ou à retaper) pour sillonner les routes du Canada cet été avec mon chien. Cela va sûrement se terminer en matelas posé à l’arrière d’un Kangoo, cette affaire, mais peu importe : j’ai envie d’un bon gros road-trip, celui qui te donne l’impression d’être dans un film, à manger de la route et du soleil et du bonheur. Oh, et combiner Corée du Sud et Australie en fin d’année, ce serait chouette, aussi. [si tu as un minivan à vendre, fais-moi signe !]
  • À part bloguer, quel est votre passe temps favori ? Voyager ? Haha ! Honnêtement, cela fait plusieurs mois que mon calendrier est intense et que je n’ai plus vraiment de temps à moi hormis lire/écrire et promener mon chien. Mais sinon, créer. Créer des tricots, de la couture, du bricolage, des recettes inédites, tout ce qui implique un travail avec mes dix petits doigts me ravit.
  • Si demain vous ne pouvez plus voyager, c’est … ? Un vrai problème. Je n’ai même pas envie d’y penser.
  • Qu’est ce que vous prévoyez ce weekend ? Travailler. J’ai le don pour me mettre dans des calendriers impossibles et il va falloir que je rattrape un peu de retard sur mes traductions littéraires en cours.
  • Quel est votre meilleur souvenir d’enfance ? Toutes les cabanes que j’ai pu construire dans les châtaigniers, chez moi. Il y avait un groupe de quatre arbres en carré parfait, j’y avais installé un toit et c’était mon quartier général, je mangeais des châtaignes cuites sous la braise. Un vrai palais d’enfant, j’étais la reine des écureuils et des chats des voisins et je me croyais dans le Bois de Quat’Sous.
  • Si vous deviez changer quelque chose dans votre vie, qu’est-ce que ce serait ? Voyager peut-être moins souvent, mais plus longtemps.
  • Quel est votre pire souvenir de voyage ? Je sais que c’est récent et donc forcément plus vif dans ma mémoire, mais le moment où on s’est rendus compte que notre voiture avait été enlevée par la fourrière au lac Tahoe est un très mauvais souvenir. Le moment où tout bascule… et où tu es tout nu (métaphoriquement) dans la neige à 25 km de tout.
  • Et le meilleur moment ? Celui qui me vient généralement, c’est cette soirée passée à Yudanaka, dans les Alpes japonaises, en solo. Nous étions en février, il neigeotait. J’étais habillée d’un kimono en coton prêté par mon petit hôtel traditionnel – où j’ai dormi sur un futon – et je suis allée de sources chaudes en sources chaudes à travers les petites rues. Toute seule, le sourire jusqu’aux oreilles, à faire les rires les passants parce que je détonnais complètement avec ma carrure de girafe pas stable du tout sur les geta. Je me suis crue dans le Voyage de Chihiro, ce soir-là, et ça reste l’un de mes meilleurs souvenirs.

P1050623 (2)

Mes onze questions pour les suivant.e.s

  • Quel est ton endroit préféré ?
  • Si tu voulais et pouvais vivre à l’étranger, où t’installerais-tu ?
  • Quelle a été la meilleure décision de ta vie ?
  • Quel est ton plat étranger préféré ?
  • Préfères-tu l’avion ou le train ?
  • Peux-tu te décrire en trois mots ?
  • Que cherches-tu en bloguant ?
  • Que fais-tu de tes animaux quand tu voyages ?
  • Quel est ton livre de voyage préféré ?
  • Raconte-moi ta plus belle expérience en voyage.
  • Quelle sera ta prochaine destination ?
  • Question subsidiaire : Que penses-tu de Benedict Cumberbatch ?

À défaut de « nominer » officiellement ces blogs souvent bien trop grands pour se prêter à ce petit jeu (mais ne vous privez pas si vous en avez envie !),  voici des blogs que j’apprécie de lire tenus par des gens très sympathiques (sans ordre particulier) :

C’est tout pour cette fois, à vous les studios !

Related Images

9 thoughts on “ÉLUCUBRATIONS // Arpenter le chemin aux Liebster Awards : pour en savoir plus sur moi

  1. Merci pour ces petites révélations, et pour la nomination. ça me touche beaucoup 🙂
    Tu m’as fait rire avec l’ail ! J’ai épousé un homme qui ne jure que par l’ail, du coup je suis aussi devenue un peu chasseuse de vampires par procuration ! Hier je me suis surprise à mettre l’ail dans ma vinaigrette…
    Pour le reste je te rejoins sur les envies d’expatriation et voyager léger 😉

    1. Audrey

      Brrr vivre avec quelqu’un qui raffole de l’ail… Le cauchemar pour moi qui n’aime même pas l’odeur de ce condiment ! Je sais que tu as fait une chronique sur les Liebster il y a peu, mais j’avais envie de faire un petit condensé de mes favoris. J’espère que tu reviendras vite mettre ton blog à jour 🙂

  2. J’adore apprendre à te connaître dans cet article super sympa !
    La déposite-oubliyite, ouiii, je suis gravement affectée aussi, c’est un cauchemar ! Horseshoe Bend, sublime… L’ail me donne des cauchemars horribles (véridique), je ne le supporte pas, et le pire du pire : vampire et végétarienne, si c’est pas une malédiction ça 😉 Je me reconnais aussi dans l’amour pour les bêtes à fourrure qui ronronnent…
    J’aime vraiment beaucoup ton joli blog coloré et personnel, où une jolie plume se balade !

    1. Audrey

      Merci beaucoup ! C’est un billet qui change mais comme j’adore connaître qui se cache derrière un blog, je me suis dit que mes lecteurs apprécieraient aussi 🙂

  3. […] pas vrai ? ) je reviens avec non un, ni deux, mais 3 nominations ! Merci à Mam’Weena, Audrey et Kathou pour leur nominations. C’est parti pour 11 révélations et 33 réponses Après […]

  4. Oh la la mais je suis très touchée de figurer dans cette liste ! Figure toi que je rêve de voyages et d’évasion en ce moment alors ça me donnera une bonne occasion de parler de ces thèmes sur mon blog ! Et je découvre donc que nous souffrons du même syndrôme « déposé / oublié ». Pour la taille de valise Je suis bluffée j’essaie de me contenter de peu niveau habits mais là bravo ! C’est pas compliqué pour gérer les lavages ?

    1. Audrey

      J’attends avec plaisir tes billets sur l’évasion ! Pour la valise ça ne pose généralement pas de problème : soit on trouve des lavomatic, soit l’hébergement s’en charge… Et pour un coût pharaonique de 5 à 10 € sur un séjour de deux semaines, je préfère cent fois ça à me trimballer une valise encombrante !

  5. Ah, trouvé ! Je réponds ici à tes questions du coup !

    Quel est ton endroit préféré ? Mon lit 😀 😀 😀

    Si tu voulais et pouvais vivre à l’étranger, où t’installerais-tu ? A San Francisco, en Nouvelle Zélande, au Vanuatu que je connais déjà. Sinon peut être au Canada mais je ne connais pas !

    Quelle a été la meilleure décision de ta vie ? Quitter mon copain pour aller en NZ ? 😀 et quitter le salariat pour tenter le freelance #liberté

    Quel est ton plat étranger préféré ? N’importe quel plat indien (sauf avec fruits de mer)

    Préfères-tu l’avion ou le train ? Les 2 mon capitaine ! J’adore l’avion, la sensation, le décollage … et le train car on peut regarder défiler les paysages !

    Peux-tu te décrire en trois mots ? Curieuse, complexe, contradictoire (ça envoie du rêve hein 😀 )

    Que cherches-tu en bloguant ? … à écrire ? Mdr !

    Que fais-tu de tes animaux quand tu voyages ? J’ai pas d’animaux ! J’ai un doudou lapin qui vient avec moi par contre.

    Quel est ton livre de voyage préféré ? Eat Pray Love pour répondre à la question. Mais ce n’est pas mon livre préféré du monde (qui n’est pas un livre de voyage) (quoi que)

    Raconte-moi ta plus belle expérience en voyage. Le Vanuatu. Enough said ! Pour comprendre il faut y aller !

    Quelle sera ta prochaine destination ? Lyon, le sud de la France et ensuite, surprise !

    Question subsidiaire : Que penses-tu de Benedict Cumberbatch ? J’lui parle plus depuis qu’il est marié 😀

    1. Audrey

      Super ! J’adore lire toutes ces réponses 🙂 Tu as parlé de ton expérience à Vanuatu ? Je ne me souviens pas avoir lu à ce sujet… et ça m’intrigue énormément ! Tout comme ta destination surprise… En tout cas, profite bien de Lyon et si tu veux des conseils pour des cafés/restaurants sympas, n’hésite pas 🙂

Leave a Comment