NOUVEAU-BRUNSWICK // Le fort Beauséjour

Quand on image les lieux gérés par Parcs Canada, on a évidemment tout de suite en tête les parcs nationaux, comme le parc national de Fundy, et bien d’autres sanctuaires naturels disséminés au Canada. Et si je vous disais que Parcs Canada gère également des lieux historiques moins imposants mais tout aussi importants ? Au Nouveau-Brunswick, le lieu national historique du Fort Beauséjour en fait partie. À 40 minutes de Moncton, le fort Beauséjour est une idée de sortie dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. Si vous aimez l’Histoire, c’est l’occasion de plonger dans les événements mouvementés de la colonisation de l’Acadie.

Fort beauséjour infos pratiques road-trip Nouveau-Brunswick blog voyage Canada

Le fort Beauséjour

Le Fort Beauséjour est un symbole de la guerre qui a longtemps opposé Français et Anglais pour cette partie du continent américain. Tout d’abord construit par les Français en 1751-1752, il est cédé aux Anglais en 1755 après un affrontement et une défaite cuisante.

Pour mieux comprendre cette bataille, il faut remonter un peu dans le temps. Ici, c’est l’Acadie, une terre mi’kmaq colonisée par des Français depuis 1604. L’Acadie englobait alors une partie du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l’île du Prince Édouard, on y parlait français, on était sous l’autorité du roi de France et surtout, on était catholiques. Et on n’avait pas forcément envie que cela change. Au gré des batailles entre France et Angleterre, l’Acadie change de main, tantôt française, tantôt anglaise. Les tensions montent, les deux camps construisent des forts, dont le fort Beauséjour.

 

 

Fort Beauséjour que voir nouveau-brunswick itinéraire blog voyage arpenter le chemin

En 1755, les Anglais sortent victorieux d’un affrontement avec les Français au Fort Beauséjour. Cette bataille avait d’immenses enjeux, et l’Acadie est désormais anglaise. Les Acadiens doivent prêter allégeance au roi d’Angleterre ou être déportés à tout vent par les Anglais. Le plus souvent, ils n’ont même pas le choix de porter allégeance, et des familles entières sont séparées, renvoyées en France, expédiées en Louisiane ou perdues en mer. La déportation, le “grand Dérangement”, reste un fondement profond de l’identité acadienne. Moi qui ne suis pas Acadienne, je vois pourtant cette blessure encore vive en Acadie. Je vous invite d’ailleurs à relire mon billet sur le Tintamarre, célébration de l’Acadie vivante. Si vous ne connaissez pas Pélagie-la-Charrette, belle épopée romanesque d’Antonine Maillet, je vous encourage vivement à le lire pour en savoir plus sur le retour des Acadiens sur leurs terres et la perte de leur pays :

“Il n’y a plus d’Acadie, il n’y a plus que des Acadiens”.

Fort Beauséjour que faire nouveau-brunswick sackville canada

Le Fort Beauséjour est donc le lieu pour se replonger dans l’Histoire. Ici, on trouve les ruines du fort joliment recouvertes de pelouse et fleurs des champs. Quelques fondations et murs en pierre subsistent encore, recouverts de mousse. Quelques panneaux d’interprétation donnent des informations sur la structure du fort, et seuls les canons à l’entrée racontent encore le passé guerrier de ce bâtiment. Un centre d’interprétation se trouve aussi à l’entrée, mais je n’y suis jamais allée. Vous me raconterez ? J’imagine qu’on y apprend tout de la bataille fatidique de 1755.

Fort Beauséjour Nouveau-Brunswick Canada

Pour une fois dans ma vie, j’aurais aimé avoir un drone pour pouvoir vous montrer la beauté du fort vu de haut. Construit en étoile à cinq branches pour permettre une défense efficace au canon, sans angle mort, il abrita 460 Français lors du siège qui précéda la bataille du Fort Beauséjour. Il n’est reste que des buttes de forme pentagonale, du haut desquelles on peut jouer à imaginer des bâtiments. Au loin, on voit très bien le marais Tantramar d’un côté, l’isthme de Chignectou de l’autre. Balayé par les vents, le lieu a quelque chose d’étrangement calme. Son passé sanglant semble si loin alors qu’on prend place sur l’une des fameuses chaises rouges de Parcs Canada.

Je sais que je participe à la dédramatisation des événements historiques qui y ont eu lieu en vous présentant des photos ensoleillées et remplies de fleurs sauvages, mais en plus d’apprécier un endroit agréable sous le soleil estival, prenez malgré tout un instant pour repenser aux batailles qui ont eu lieu ici, et à ce qu’elles ont signifié pour toute l’Acadie.

Fort Beauséjour lieu historique canada Nouveau-Brunswick

Bonus : la ferme Trueman Blueberry Farm : bleuets et blé d’Inde

Quitte à venir au Fort Beauséjour, voici un petit détour un peu plus léger que vous ne regretterez pas : la ferme Trueman Blueberry Farm, à 2 km de là. En juillet, vous y trouverez une autocueillette de bons gros bleuets (myrtilles), en août un labyrinthe de tournesols et tout l’été, de somptueuses crèmes glacées maison. Essayez celle aux bleuets, évidemment ! J’en parle plus longuement dans ce billet sur les activités d’automne au Nouveau-Brunswick. À voir en été et en automne.

activites automne ete indien moncton canada que faire blog voyage road-trip arpenter le chemin

Le joli labyrinthe de tournesols de la ferme Trueman Blueberry Farm

automne activites canada ete indien moncton nouveau-brunswick labyrinthe road-trip voyage arpenter le chemin

Crème glacée et fleurs dorées… que demander de plus pour finir l’été ?

  • Trueman Blueberry Farms
  • 255 Etter Ridge Rd, Aulac, NB E4L 2V2, Canada
  • 10 $ l’entrée pour le labyrinthe de tournesols, de maïs ET les jeux pour enfants

Infos pratiques

Accéder au Fort Beauséjour

  • Lieu historique national du Fort Beauséjour-Fort Cumberland, 11 Fort Beauséjour Road, Aulac
  • Prendre l’autoroute transcanadienne 2 et la sortie 16 “Aulac-Fort Beauséjour”. Compter 40 minutes depuis Moncton, 2 h 15 si vous venez de Halifax.
  • Entrée : 3, 90 $/adulte, gratuit pour les moins de 17 ans. L’entrée est comprise dans le pass annuel Découvert de Parcs Canada.
  • En ce moment (été 2020), les services peuvent ne pas être offerts au complet. Plus d’infos ici. Prévoir une heure ou deux pour la visite selon que vous amenez votre pique-nique, de quoi lire…

Où manger au Fort Beauséjour

Il n’y a pas de restauration directement sur le site à ma connaissance. Plusieurs options :

  • apportez votre pique-nique pour le manger sur l’herbe du fort en admirant la vue sur la Nouvelle-Écosse
  • allez manger au restaurant en sortant de l’autoroute (Aulac Big Stop)
  • allez manger à Sackville, charmante petite ville à 10 minutes vers le nord

Où dormir au Fort Beauséjour ?

C’est incroyable mais on peut dormir dans ce site historique. Si vous êtes un peu observateur, vous aurez remarqué des tentes dans mes photos : c’est exactement là, dans l’enceinte du fort, qu’on peut venir passer la nuit. Je n’ai pas encore pu en faire l’expérience en raison de la forte demande, mais imaginez un peu : des tentes prospecteur sont montées dans l’enceinte du fort. Il ne vous reste plus qu’à apporter votre sac de couchage et votre oreiller (et votre bouffe, aussi) !

  • Tarifs : 71,54 $/tente (1 à 4 personnes), plus les droits d’entrée sur le site si vous arrivez pendant les heures d’ouverture.

Fort Beauséjour dormir glamping Nouveau-Brunswick blog voyage canada arpenter le chemin

Où dormir près du Fort Beauséjour

Si le camping, ce n’est pas pour vous, voici d’autres options à Sackville :

Si ce blogue vous a plu, voici d’autres suggestions à découvrir dans le sud-est du Nouveau-Brunswick :

Venez au Canada avec Air Transat | Souscrivez une assurance voyage pour le Canada

Fort Beauséjour-Fort Cumberland Nouveau-Brunswick que voir Canada infos pratiques

Et vous, connaissez-vous le Fort Beauséjour ? Si j’ai fait des erreurs dans mon récit de l’histoire du Fort Beauséjour, j’attends vos rectifications avec grand plaisir. Je vous attends dans les commentaires ! Oyez, oyez. Ce billet contient des liens affiliés

Visiter le Fort Beauséjour __ Nouveau-Brunswick, Canada Que faire au Fort Beauséjour, Nouveau-Brunswick, Canada __ Arpenter le chemin, blog de voyageQue voir au Fort Beauséjour, Nouveau-Brunswick, Canada __ Arpenter le chemin, blog de voyage

Related posts

4 thoughts on “NOUVEAU-BRUNSWICK // Le fort Beauséjour”

  1. J’adore découvrir le Canada à travers tes articles ! C’est tellement, tellement beau. xx

  2. Monique Fournier

    Je suis déjà aller ,je vais retourne cette année ,merci pour les belle photo.

  3. Très bel endroit chargé d’histoire ! 🙂
    Pas mal les tentes pile sur le site historique. Au Canada, on appelle ça des tentes prospecteur ? Bah en France on dit des tentes canadiennes, c’est marrant ! 😀

    1. Audrey

      Bon sang mais c’est bien sûr ! J’avais oublié l’existence de l’expression tentes canadiennes ! Elle n’a pas cours ici, évidemment 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.