Road-trip américain : étonnante Los Angeles

Entre San Francisco et Los Angeles, nous comptions emprunter la superbe route panoramique 1... Mais c’était sans compter sur le mauvais temps, avec des pluies si torrentielles que plusieurs tronçons avaient été engloutis par des glissements de terrain. Qu’à cela ne tienne, cela n’allait pas nous empêcher de profiter, et nous avons pris les chemins de traverse.

titre los angeles

Nous nous sommes rabattus sur la route 101 : une jolie petite route dans les vignobles et les vallons, les prés verts et les derricks… Les derricks ? Et oui ! Il nous a fallu pas mal de kilomètres avant de nous rendre compte… qu’on traversait des champs de pétrole. Surréaliste, non ?

Nous avons fait halte pour la nuit à Pismo Beach vraiment par hasard, et quelle surprise : c’est Saint Tropez ! Enfin, un mini Saint Trop. Disons plutôt une base arrière pour les Los Angelais en goguette le week-end. Une station balnéaire qui se réclame de la « Classic California », avec sa jetée, ses surfeurs, ses magasins de souvenirs, où on croirait presque entendre les Beach Boys en arrière-plan…

_1240852 (2) _1240856 (2)

Le lendemain, nous avons aussi fait un arrêt à Santa Barbara (que ceux qui n’ont pas un générique de sitcom dans la tête en lisant ce nom me jettent la première pierre !) sur un pique-nique la jolie petite jetée.

Et enfin, retour à Los Angeles, pour y conclure notre épopée. Déjà ! On y avait déjà passé deux jours à l’aller, et je vais synthétiser ici tout ce que nous avons fait dans la cité des Anges, de prime abord pas bien intéressante, mais qui cache quelques points sympas.

Venice Beach et Santa Monica

Deux plages iconiques, deux ambiances radicalement différentes. Venice Beach est malheureusement émaillée de pauvreté, sent le cannabis, semble sale avec ses boutiques de souvenirs kitsch, ses boutiques de tattoos flash et ses vendeurs à la sauvette. Santa Monica est proprette avec ses petits restaurants végétaliens et son Luna Park sorti tout droit des années cinquante. Les deux ne sont éloignés que de quelques kilomètres, mais ce sont vraiment deux facettes de la culture plage qu’on voit ici.

_1230276 (2)  _1230291 (2) _1230309 (2)

Le Musée Getty

Honnêtement, je n’avais jamais entendu parler de ce musée avant d’y aller par dépit un jour de pluie, et pourtant, ce fut une belle découverte. Nous avons passé une bonne après-midi entre les collections européennes, une expo temporaire sur l’alchimie, des jardins de cactus, des sculptures loufoques…

Le lieu est sur les collines d’Hollywood et domine la ville, offrant probablement une vue fantastique… par beau temps. On a bien vu le brouillard, nous !

_1230417 (2)_1230399 (2) _1230405

Le centre historique

C’est étonnant, mais L.A. a bien un centre historique, avec des immeubles en briques et Art Déco qui ne dépareilleraient pas à New York. Peu de touristes doivent s’y aventurer tant l’ambiance est différente du centre-ville de San Francisco ou de New York : que des gens pressés ou des pauvres gens qu’on devine dans le besoin, le spectacle est assez triste. On y trouve pourtant une architecture intéressante, des halles sympathiques et quelques cafés tendance. Pour autant, notre incursion était intéressante…

_1240889 (2)

La librairie The Last Bookstore

… principalement grâce à cette librairie incroyable où on a passé bien deux ou ou trois  heures ! Il faut savoir que j’adore l’ambiance des librairies, toujours, n’importe où. Et qu’en guise de seul souvenir de voyage, j’aime ramener des livres. Mais des librairies, il n’y en avait pas foule dans les lieux touristiques qu’on a traversés, et j’avais un peu renoncé à mon petit projet de livre-souvenir. C’était sans compter Etienne, qui m’a dégoté cette perle.

Une librairie où se côtoient livres neufs et d’occasion (on peut aussi y revendre les siens). Où on trouve un tunnel de livres. Et une fenêtre de livres. Où on voit des vieux livres chéris par d’autres propriétaires, qui n’attendent qu’une nouvelle étagère. Où on trouve aussi des galeries et boutiques d’art à l’étage. Un magasin de laine. Un magasin de papeterie. Une boutique de bijoux et art GOTHIQUE ! J’ai failli perdre mon sang-froid et emménager directement. Le genre d’endroit que j’aimerais hanter pour l’éternité si je deviens un fantôme. Il ne leur manque qu’un café et ce serait parfait.

WP_20170220_11_46_55_Pro WP_20170220_11_50_03_Pro WP_20170220_11_53_44_Pro WP_20170220_12_13_13_Pro

Oh, et le livre-souvenir ? J’ai ramené « The Handmaid’s Tale » (La servante écarlate) de Margaret Atwood, dystopie féministe qui vaut bien le fameux 1984, à lire de toute urgence.

Les Studios Universal

Ou plutôt, le « parc Harry Potter », comme je disais, tant je n’avais d’yeux que pour le « quartier » consacré au petit sorcier. C’est l’heure des confidences : je ne suis pas fan de manèges à sensations. Vraiment pas. Et puis, je n’aime pas le bruit. Donc le parc Universal, j’y allais vraiment 1/pour faire plaisir à Etienne qui s’est régalé de me voir pâlir dans le manège de la Momie et 2/pour voir la reconstitution de Pré-au-Lard (mais de bon cœur, pour Pré-au-Lard, hein !). Si j’ai passé un excellent moment dans les boutiques de sorcier, je garde un souvenir moins ému des manèges qui donnent mal au cœur… La chute à pic du manège Jurassic Park m’a fait littéralement m’envoler de mon siège et restera un grand moment de frousse intense (vous auriez vu la photo… J’en ris encore !). Cela dit, j’ai bien apprécié les prouesses techniques des manèges en 3D, au rendu vraiment réaliste !

Je ne vous donne qu’un avant-goût de Harry Potter, car j’y consacrerai une chronique entière très bientôt ! Apercevez-vous Poudlard au loin ?

_1240955 (2)_1240908 (2) _1240919 (2)

Et voilà, il était temps de s’envoler vers Moncton. C’est tout ? C’est tout ! Nous ne sommes pas vraiment allés visiter Hollywood Boulevard, car on avait déjà eu notre claque des quartiers à néon à Las Vegas. J’ai adoré Santa Monica, le centre Getty et le parc quartier Harry Potter, mais à part ça, je n’ai pas un souvenir impérissable de Los Angeles.

Bon voyage Depuis San Francisco, prendre la route 101 jusqu’à Los Angeles. Moins scénique que la 1, elle est malgré tout moins barbante que la Highway 5. La 101 passe par des vallons, des collines, Pismo Beach et Santa Barbara.

Infos pratiques pour les studios Universal Fait incroyable, on peut y accéder en métro ! Il suffit de descendre à Universal City et de marcher dix minutes ou de prendre la navette. Pour les tickets du parc, nous les avons achetés en ligne : 99 $ au lieu de 130 $. On peut aussi acheter un pass deux jours pour un prix à peine plus cher, mais à part être fou de parcs à thème ou vraiiiiment, vraiiiiiiiiiiiiiiment vouloir prendre son temps, je ne vois pas bien comment tenir deux jours dans ce parc plutôt petit.

Bonne nuit

Best Western Plus South Bay Hotel, 15000 Hawthorne Blvd, Lawndale, CA 90260. Hôtel correct à une quinzaine de minutes de l’aéroport par l’autoroute, proche d’un Starbucks (qu’est-ce qui ne l’est pas aux États-Unis ?!), d’un supermarché et de quelques restaurants. La chambre double était très grande avec un frigo et deux lits. Le seul point noir, c’est le petit-déjeuner : on a le choix entre quatre assiettes chinoises et c’est tout, donc pour un séjour de plusieurs jours, il y a risque de se lasser (mais c’était bon). À partir de 80 € la nuit.

Hollywood Inn, 5131 Hollywood Blvd., Los Angeles, CA 90027. Décorée sur le thème du cinéma, cet hôtel est plutôt bien situé, en plein quartier thaï. C’est l’occasion de goûter à cette cuisine (crois-moi : ne commande pas de plats épicés). Les chambres sont décorées sur le thème du cinéma, et le cœur d’Hollywood n’est qu’à deux stations de métro et dix minutes de marche. À partir de 100 $ la nuit.

Pas de panique : je suis loin d’avoir fini avec mes chroniques sur les États-Unis ! Sinon, tu es allé.e à Los Angeles ? Tu as aimé ? Tu as visité d’autres coins ?

Related Images

6 thoughts on “Road-trip américain : étonnante Los Angeles

  1. Dommage que tu n’aies pas un super souvenir de cette etape, j’espere que tu auras l’occasion de revenir et que tu pourras voir d’autre cotes de la ville (et notamment Venice) qui reservent de belles surprises ! 🙂

    1. Audrey

      Je suis sûre que j’aurai l’occasion de revenir ! Il faudrait sans doute revenir à un moment plus propice de l’année, car sous la grisaille, peu d’endroits se révèlent sous leur meilleur jour.

  2. Ah je suis contente que quelqu’un ait eu la même impression de Venice que moi! Je n’ai pas du tout aimé, et je ne comprends jamais pourquoi des tas de gens l’adorent mdr! Bon je respecte hein, mais je ne comprends pas ce que j’ai raté, ce que je n’ai pas vu… ça ne l’a tout simplement « pas fait ».

    Par contre jai adoré Santa Monica !

    1. Audrey

      Du coup je suis retournée lire ta chronique et effectivement, on a eu le même ressenti : pas impressionnés par Hollywood Boulevard, pas aimé du tout Venice Beach, et adoré Santa Monica ! Peut-être qu’à d’autres moments de l’année, sous un soleil éclatant, Venice Beach en met plein la vue, mais là cela semblait seulement sordide 🙁

  3. […] Los Angeles : un jour à Venice Beach et Santa Monica, un jour au centre Getty […]

  4. […] vous sur leur faim : notre visite chez Harry Potter à l’occasion d’un tour aux Studios Universal à Hollywood. Le lieu est assez magique pour mériter une chronique à lui seul : enfilez vos […]

Leave a Comment