NOUVEAU-BRUNSWICK // Saint Jean en trois heures

Le Nouveau-Brunswick est une destination nature, c’est en fait ; pour autant, la province compte quelques villes qui valent qu’on s’y arrête. Parmi elles, j’ai une certaine tendresse pour Saint Jean.

titre-saint-jean

Peut-être parce qu’elle me rappelle une Halifax en miniature, par ses briques et ses rues en pente qui se déversent dans la baie, peut-être parce qu’elle compte de nombreuses maisons victoriennes qui lui donnent un charme d’antan, peut-être parce que son centre-ville n’est pas sans rappeler l’Europe, avec sa jolie concentration de boutiques et de restaurants…

Dans tous les cas, si vous êtes de passage dans la baie de Fundy, ne faites pas le détour et arrêtez-vous le temps d’une demi-journée ! En route pour notre escapade détente au spa Nature Chance Harbour, nous avons passé quelques heures à battre le pavé malgré le froid. Ce n’était pas la première fois que je venais, et voici une synthèse de ce que je conseille, avec quelques photos prises le 31 décembre 2016, par -10°C (pas facile de tenir l’appareil avec les doigts gelés !).

Nous nous sommes garées sur les hauteurs, dans la rue Wentworth. Le week-end, le stationnement est gratuit mais pour voir des maisons victoriennes, mieux vaut s’éloigner légèrement du centre-ville à pied. Les maisons ont gardé leurs décorations de Noël, beaucoup de portes arborent des couronnes de branchages. Contrairement à Moncton, les rues ne semblent pas avoir souffert de la neige et nous n’avons pas besoin de sortir les crampons.

_1220323-2 _1220333-2_1220337-2

Devant le froid polaire, nous avons décidé de remettre la tournée des maisons victoriennes à la fin de la balade. Pour se réchauffer, direction le Market Square : une grande galerie commerciale qui traverse la ville de haut en bas. On y trouve des boutiques, des restaurants, la piscine municipale, le musée du Nouveau-Brunswick et la bibliothèque (et des toilettes ! Important !). Bien au chaud, on peut faire du lèche-vitrine sans se soucier des conditions extérieures, en profitant du soleil derrière les baies vitrées.

_1220346-2_1220349-2

Si vous aimez le tricot et les travaux d’aiguille, ne manquez pas la boutique Cricket Cove : une vraie mine de pelotes, d’écheveaux, de patrons, un kaléidoscope de laine qui ravit les yeux. On y trouve aussi tout ce qu’il faut pour rester emmitouflé (mitaines, tuques…), fait main évidemment !

_1220343-2

En sortant du Market Square, on tombe sur un petit phare. Je ne me lasserai probablement jamais de ces phares blancs et rouges si emblématiques du Canada atlantique… même s’ils ne sont là que pour la déco, je craque ! S’il fait beau, le ponton est très agréable malgré la vue très… industrielle… et les terrasses sont légion en été.

_1220357-2

Un peu plus haut sur King St, la rue principale qui longe le Market Square, immanquable avec ses belles façades, Handworks Gallery est une belle galerie plurielle, où les bijoux côtoient les tableaux, les poteries et les objets d’art, le tout par des artisans locaux. Un bel endroit pour flâner en admirant des oeuvres d’art locales, ou pour ramener des souvenirs haut de gamme.

_1220379-2

On délaisse un temps la rue King St pour se concentrer sur les quelques rues perpendiculaires sur la gauche : Prince William, Canterbury, Germain. Ces quelques rues concentrent une quantité impressionnante de petites boutiques, de la boutique bio au magasin de disques d’occase en passant par des ateliers d’art. Je crois que je n’ai jamais vu autant de boutiques de seconde main (vêtements, disques, livres…) qu’à Saint Jean.

Nous sommes rentrées dans le dépôt-vente Exchange on Germain : un beau dépôt-vente de luxe, où on ne cherche pas le moindre prix mais la qualité. Pour du Dior vintage, de beaux basiques ou des bottes de belle facture.

_1220378-2

 

Saint Jean, c’est aussi une ambiance, une ville qui fourmille d’art urbain avec ses statues reconnaissables entre mille, des immeubles en pierre de taille ou en briques, le port industriel incontournable malgré son côté post-apocalyptique, et évidemment les maisons victoriennes.

_1220367_1220366-2_1220371-2 _1220375-2_1220399-2

Pour admirer les maisons historiques, un circuit pédestre est disponible à l’office du tourisme. On peut aussi simplement flâner dans les ruelles perchées au sommet de Saint Jean : la baie est partout, impossible de se perdre.

Bon voyage

Depuis Moncton, compter 1 h 30 de trajet par la route n°1.

Bon appétit

Nous avons brunché au pub irlandais Cask and Kettle, à quelques pas du port. J’ai pris des œufs bénédictine végétariens, avec avocat, pommes de terre sautées et ratatouille, rien à redire !

Cask and Kettle Irish Gastropub, 112 Prince William St.

_1220385-2

Bonne nuit

Nous n’avons pas dormi à Saint Jean pour cette balade, mais je peux donner une excellente adresse d’une précédente visite : le gîte Mahogany Manor, 220 Germain St.

Dans une immense maison victorienne, le gîte est très bien situé et le petit couple de propriétaire, Carl et Jim, est aux petits soins. Le petit déjeuner maison est à tomber. À noter, ce gîte est bienveillant envers la communauté LGBT et vous accueillera sans problème ! Compter 110 $ la chambre double avec salle de bain.wp_006126-2 wp_006113-2

Alors, convaincu de venir à Saint Jean lors d’une prochaine visite dans la baie de Fundy ? Tu as des bons plans à partager ? Je t’attends dans les commentaires !

Related Images

2 thoughts on “NOUVEAU-BRUNSWICK // Saint Jean en trois heures

  1. super balade ! ça donne vraiment envie

Leave a Comment