NOUVEAU-BRUNSWICK // 12 bonnes raisons de visiter Edmundston

Edmundston, porte d’entrée du Nouveau-Brunswick : à une dizaine de kilomètres de la frontière avec le Québec, c’est un passage quasi- incontournable quand on arrive de la Belle Province, souvent fatigués après plusieurs heures de route. Cet été, pourquoi ne pas faire de la capitale brayonne votre destination ? Entre sentiers de vélo de montagne de première classe et douceur de vivre au bord des lacs du Haut-Madawaska, entre rivières limpides et brasseries agréables, les activités ne manquent pas pour bien occuper plusieurs jours. Je vous fais un tour d’horizon de mes activités coups de cœur autour d’Edmundston, pour un séjour conjugue plein air et bon temps.

Cette chronique a été écrite suite à un partenariat rémunéré avec Tourisme Edmundston & Région

Kayak Edmundston Rivière-verte blog voyage Nouveau-Brunswick

Avant toute chose, quelques clarifications s’imposent :

  • Edmundston est bien au Nouveau-Brunswick, et n’a rien à voir avec Edmonton, à quelque 4 000 kilomètres de nous, en Alberta. La confusion est fréquente et bien légitime tant les deux noms se ressemblent ! Mais je vais bien vous parler aujourd’hui de la capitale brayonne en plein cœur des Appalaches, non loin du Québec.
  • l’usine à papier au centre-ville est toujours là, c’est un fait. Impossible de rater les montagnes de copeaux et la vapeur qu’elle rejette ; selon le vent, on la sent aussi parfois au centre-ville. C’est comme ça, elle fait partie du paysage, elle contribue à l’identité de la ville. Je vous invite à passer outre et à l’oublier : vous verrez, elle n’empêche en rien d’apprécier toutes les activités que je suggère.

Dormir dans un ch-A-let

Imaginez une grande tente capable d’accommoder six personnes, qu’il ne faudrait jamais monter ni démonter, qui contiendrait même une table et des lampes. Imaginez un emplacement avec des chaises en bois autour d’un foyer, le tout avec vue sur la rivière Madawaska. Enfin, imaginez-vous laisser la soirée couler au coin du feu, à admirer l’eau en écoutant les huards, à laisser passer doucement le temps au rythme du soleil.

C’est ce qui vous attend aux Ch-A-lets du parc provincial de la République. Depuis deux ans, le parc propose cinq Ch-A-lets au bord de la rivière Madawaska. Plus besoin d’avoir une roulotte ou une tente pour profiter de ce joli parc au bord de l’eau : il suffit d’arriver avec son linge de lit pour profiter des avantages du camping sans ses inconvénients ! Entre les petits sentiers du parc, ses pistes cyclables, sa piscine, le jardin botanique du Nouveau-Brunswick et le café Flora à côté, on peut facilement y passer toute une belle journée estivale.

Infos pratiques

  • Tarif : 100 $/nuit
  • L’accès au parc provincial est gratuit la journée
  • Oh, et pourquoi ce parc s’appelle-t-il ainsi ? La réponse se trouve un peu plus bas !

Parc provincial de la République Edmundston que voir

Relisez mon billet sur des idées de glamping au Nouveau-Brunswick !

Visiter le centre-ville

À la confluence entre la rivière Madawaska et le fleuve Saint-Jean, tout contre la frontière américaine, le centre-ville d’Edmundston est propice à une balade agréable. Avant toute chose, je vous conseille de télécharger l’application Ondago, de télécharger la carte “Edmundston – centre-ville” et de suivre l’un des deux itinéraires que vous a concoctés l’office de tourisme.

De l’ancienne gare convertie en office de tourisme, suivez la rivière le long d’un chemin sous les arbres qui croise la route de cabanes d’artisans. Un peu en hauteur, découvrez le fortin du P’tit Sault : un étonnant mini-blockhaus de 1841 avec vue sur la colline d’en face. Traversez la Madawaska sur une écluse en briques. Vous vous demandez peut-être à quoi servent tous ces tuyaux d’allure steampunk ? Ils convoient de la pâte à papier de l’usine d’Edmundston à celle de Madawaska, juste de l’autre côté de la frontière. [Je rêve de voir à Edmundston un festival steampunk où on célébrerait tous ces tuyaux et l’usine en s’habillant de costumes rétrofuturistes !]

Visiter Edmundston Nouveau-Brunswick Fortin du petit Sault

De l’autre côté de la rivière, c’est le centre-ville à proprement parler : on y croise le café végétarien Lotus bleu, la boulangerie Chez François, la librairie Matulu, le magasin de sports Sports Experts… Sur la place de l’hôtel de ville, des camions de cuisine de rue se réunissent le soir en semaine pour un souper autour d’une statue en l’hommage de la République du Madawaska. Des statues en bois commémorent les six peuples fondateurs du Madawaska. Tout en haut de la ville, la cathédrale de l’Immaculée-Conception domine tout.

Visiter Edmundston Nouveau-Brunswick centre-ville balado

En redescendant, passez par la rue de l’église : au croisement avec la rue J. Enoïl Michaud, vous trouverez un petit paradis : en plus de la boutique Au bout du monde, qui vend vêtements, plantes, déco d’intérieur… le bâtiment abrite à la fois le restau-bar à whisky Moonshin’hers Café Bistro, et la brasserie les Brasseurs du Petit Sault. Ajoutez le café à emporter La Brûlerie du Vieux Poste juste en face, et on pourrait y passer tout l’après-midi !

Pour revenir à votre point de départ, oubliez le pont pour automobiles et remontez légèrement la rue Emmerson : c’est votre porte d’accès pour la belle passerelle bleue, symbole d’Edmundston. Vous voyez le grand bâtiment qui couronne la colline d’en face ? C’est un ancien séminaire qui abrite désormais le campus de l’université de Moncton à Edmundston.

Edmundston activités Nouveau-Brunswick blog voyage arpenter le chemin

Faire du kayak sur la Rivière Verte

Côté aventures de l’été, rien de tel qu’une bonne descente en kayak ! À environ 15 minutes d’Edmundston, Kasakayak propose deux forfaits pour descendre la Rivière Verte. Pour les plus sportifs et matinaux, la descente du Remou tourneux part à 8 h 45 et parcourt 16 km. C’est l’option la plus nature et sauvage, celle qu’on fait au début de l’été, quand le débit de l’eau est assez fort pour nous porter.

La deuxième option, celle dite du Pont Prime, 9 km en trois heures, est celle de la détente : prévoyez boissons fraîches, pique-nique et crème solaire, et surtout ne pagayez pas trop fort ! On se laisse porter par la rivière et hormis quelques rares passages où le courant s’accélère, pas de rapides. L’idéal pour débuter le kayak de rivière ou tout simplement pour se laisser aller à ce rituel festif de l’été, celui d’une descente en bonne compagnie, à s’occuper seulement de siroter sa bière en comptant les aigles et en admirant les lupins.

Kayak Edmundston Rivière-verte blog voyage Nouveau-Brunswick

Particularité de la descente du pont Prime : cette descente se trouve en aval d’un barrage qui s’ouvre à heures fixes. La descente est donc tributaire du barrage, et l’horaire est parfois retardé pour attendre que l’eau arrive. Le spectacle de l’ouverture des vannes et du débit qui augmente progressivement est saisissant !

Infos pratiques

  • Tarifs : 40 $/jour pour un kayak simple, 50 $ pour un kayak double et 60 $ pour un canot.
  • Pour le pique-nique, commandez un Cube à Lunch à l’Écluse ou prenez un sandwich au café Lotus Bleu !
  • Pour les réservations, contacter Kasayak sur leur site web.

Visiter Edmundston kayak Rivière Verte Kasakayak Nouveau-Brunswick

Se détendre au lac Baker

Le lac Baker fait désormais partie de mon panthéon des endroits les plus agréables au Nouveau-Brunswick. Certes, je l’ai découvert après une randonnée éprouvante de plus de 50 km et ma fatigue n’avait d’égale que mon soulagement d’avoir fini de marcher. Mais même en conditions normales, le charme de la petite base de loisirs du lac Baker ne peut qu’opérer.

À quelque 30 minutes de route d’Edmundston, votre destination : le camping Rest-o-lac. En plus d’offrir des emplacements pour roulottes et tente, les lieux sont une invitation à une journée de détente : impossible de ne pas y trouver l’embarcation de son choix pour profiter du lac, entre kayaks, planches à pagaie et même pédalos !

Visiter edmundston Lac Baker Camping Rest-o-Lac Nouveau-Brunswick

Si vous préférez piquer une tête, c’est possible aussi, et l’eau fraîche du lac sera comme un baume par une chaude journée d’été. Autre option pour se rafraîchir : la terrasse du restaurant, d’où on admire le ballet des seadoos et autres petits bateaux. Sur la table bières locales, thé glacé et plats chauds ou petites bouchées.

Cerise sur le gâteau : quatre petits chalets permettent de prolonger le plaisir en restant la nuit sur place avec tout le confort de vos rêves, du wifi au lit moelleux. Si la vue sur le stationnement pourrait être plus bucolique, le plaisir de profiter du lac une fois les clients du restau partis est immense.

Infos pratiques

Edmundston Lac Baker Nouveau-Brunswick

 

Goûter la ploye

On comprend toujours mieux l’âme d’une région en découvrant ses spécialités culinaires, vous ne trouvez pas ? À Edmundston, l’âme du Madawaska se retrouve dans la ploye (prononcez “plo-ye”), crêpe rustique à base de farine de sarrasin et d’eau. Elle est la star de la Foire brayonne qui a généralement lieu au début août. Son nom qui ne s’oublie pas vient du vite que les ployes, mets des pauvres devaient “ploguer” (caler) vite l’estomac des travailleurs de retour des champs.

Voici la recette :

  • 1 tasse de farine blanche
  • 2 tasses de farine de sarrasin du Madawaska
  • 2 tasses d’eau froide
  • 1 cuillerée à thé de sel fin

Mélanger le tout et ajouter deux tasses d’eau bouillante, 2 cuillères à café de poudre à pâte (levure chimique) et cuire dans une poêle chaude. Ne pas retourner la crêpe pendant la cuisson. Déguster avec des cretons, du beurre, de la mélasse ou du sirop d’érable.

Pour la goûter en ville, direction Frank’s Grill, l’Écluse ou la boulangerie Chez François. Si vous vous sentez l’envie de la préparer vous-même, on trouve des mélanges de farine à ploye à l’épicerie ! Mon seul regret : qu’elle ne soit pas plus fréquente en ville. À quand un camion de cuisine de rue qui prépare des ployes pour le plus grand régal des habitants comme des touristes ?!

Faire une randonnée sur les chemins du Prospecteur

La randonnée est un plaisir accessible à tous. À Edmundston, outre l’ascension du mont Farlagne que je n’ai pas eu le temps de faire malgré quatre jours sur place, les sentiers du prospecteur sont l’autre grand rendez-vous des randonneurs. Ce réseau de sentiers à quelques minutes du centre-ville donne accès à environ dix kilomètres d’itinéraires boisés, bien au frais sous les arbres. Si les points de vue sont assez rares, on profite d’un bon bain de forêt qui nettoie l’âme dans la verdure et l’effort, deux remèdes bien connus pour laisser derrière soi le stress du quotidien. Et c’est bien ce qu’on vient chercher à Edmundston, non ?

Qui était-il, ce fameux prospecteur qui a donné son nom aux sentiers ? Il s’agit de Bob Leboeuf, un prospecteur bien connu du Madawaska. Ce chercheur d’or a passé sa vie à creuser cette montagne à la recherche du précieux métal, au point de faire des lieux la “mine de Bob Leboeuf”. Les Brasseurs du Petit sault ont même concocté une bière en son hommage !

Autres options pour randonner :

  • le mont Farlagne
  • le mont Pointu à Rivière-Verte
  • le sentier Meruimticook, mais je vous en reparle un peu plus bas

Infos pratiques

  • L’accès principal se fait sur la rue Richard. Au niveau du panneau indiquant “sentiers du prospecteur, prenez la petite route sur la droite, où vous trouverez un stationnement caché au bout.
  • Accès gratuit
  • Vous trouverez une carte des sentiers sur l’application Ondago décidément bien pratique

Visiter Edmundston Nouveau-Brunswick randonnée sentiers du Prospecteur

Se balader à vélo au fil de la piste du Petit-Témis

Il n’y a qu’une piste cyclable à Edmundston… mais elle fait 130 kilomètres de long !

Le parc linéaire interprovincial du Petit-Témis est la première piste cyclable à relier deux provinces. Entre Edmundston et Rivière-du-Loup, sur les bords du Saint-Laurent, elle suit le lit d’une ancienne voie ferrée à travers les forêts des Appalaches. Autant dire que ce long terrain de jeu devrait plus que combler toutes vos envies de vélo !

Au départ d’Edmundston, la piste suit la rivière Madawaska en restant globalement plate, hormis une mini côte au niveau du golf. Pour en faire toute une excursion, mettez le cap sur le jardin botanique du Nouveau-Brunswick et le café Flora : ceux-ci ne sont qu’à 11 km du centre-ville, soit une grosse heure de pédalage. Et à l’arrivée, la récompense du sublime café et de ses boissons fraîches. Ou faites l’inverse si vous séjournez au parc provincial de la République : direction le centre-ville d’Edmundston et ses cafés et brasseries !

Infos pratiques

Vélo Petit-Temis Edmundston voyage Nouveau-Brunswick

Visiter le jardin botanique du Nouveau-Brunswick (et son café merveilleux)

Impossible de venir à Edmundston sans visiter le jardin botanique du Nouveau-Brunswick, un endroit merveilleux et hors de tout souci. Même sans être fins botanistes, une balade dans ce jardin coloré est l’antidote à tout stress du quotidien, à toute la fatigue de la route, au marasme du monde.

Ne me demandez pas de choisir entre la roseraie, le jardin des vivaces, le jardin des ombres et l’étonnant jardin céleste, j’aime toutes les parties du jardin. Peut-être le ruisseau fleuri a-t-il touché mon cœur plus profondément que le reste avec ses iris, ses petites grenouilles et son petit pont au son d’un ruisseau, mais à chaque visite, je découvre un nouveau recoin enchanteur. Lors de ma dernière visite, j’étais tombée sous le charme de l’herboristerie qui fabrique sirops et onguents avec les plantes du jardin, et de son petit poulailler fantasque que Tim Burton n’aurait pas renié. J’attends ma prochaine visite avec impatience pour découvrir le jardin sous un autre jour encore, tant le jardin change de visage au fil des saisons, et bien sûr au fil d’une même saison en fonction des floraisons.

Jardin botanique Nouveau-Brunswick Edmundston que faire blog voyage Arpenter le chemin

Un mot sur le café Flora. Il s’agit littéralement de l’un des meilleurs cafés du Nouveau-Brunswick, et justifie à lui seul de s’arrêter ici. Avec sa terrasse ombragée qui donne sur le jardin botanique, ses plats simples mais fins et ses desserts somptueux (le gâteau au citron hante encore mes rêves), c’est un sans-faute. À essayer absolument.

Infos pratiques

  • 15 boulevard Isidore-Boucher, Edmundston
  • Ouvert de 9 h à 20 h du 1er juillet au 20 août, de 9 h à 17 h en juin et septembre. Vérifier les horaires hors saison ici.
  • Tarifs : 18 $/jour pour les adultes, 8 $ pour les enfants de 5 à 17 ans, 40 $ pour les familles de deux adultes et deux enfants.
  • Les chiens ne sont pas admis.
  • Café Flora : ouvert de 11 h à 14 h du lundi au vendredi, et de 9 h à 14 h ls fins de semaine pour le brunch.
  • Le café ne prend pas de réservation : arrivez tôt ou enregistrez-vous puis allez visiter le jardin botanique en attendant que l’hôtesse vous appelle

Visiter Edmundston Jardin botanique Nouveau-Brunswick

Faire du vélo de montagne sur les sentiers Madawaska

Edmundston est reconnue pour être une destination phare pour le vélo de montagne grâce aux sentiers Madawaska. Ceux-ci sont les seuls “Sentiers signature au Nouveau-Brunswick” et le domaine est reconnu pour être le plus complet et le plus exigeant de la province.

Luc Michaud, à qui l’on doit ce réseau de sentiers inspirés des grands domaines de la Colombie-Britannique, est ravi de voir le vélo de montagne prendre de l’élan depuis l’an dernier. Quasi accessible à tous et propice à une certaine distance entre les participants, c’était le sport par excellence de la pandémie, et il espère qu’il restera populaire encore longtemps. Ce n’est pas la cinquantaine de jeunes, ou le groupe de femmes cyclistes, qui le contrediront ! Avec soixante kilomètres de sentiers pour tous les niveaux, les sentiers Madawaska s’enrichissent de 10 kilomètres par an et sont une destination à eux seuls : il faudrait de trois à quatre jours avant d’en épuiser toutes les possibilités.

Je n’ai pas essayé personnellement les sentiers en vélo. Sachez toutefois que les sentiers sont aussi accessibles aux randonneurs (qui doivent céder la priorité aux cyclistes, évidemment) et que je me suis empressée de les découvrir à pied. Bien entretenus et variés, ils quadrillent les sommets au-dessus d’Edmundston et offrent à l’occasion de belles vues sur la vallée.

Infos pratiques

  • Tarifs : 12 $/jour ou 70 $ pour toute la saison
  • Il vous faudra votre propre vélo de montagne pour arpenter la soixantaine de kilomètres du réseau : aucun prestataire n’en propose à la location
  • Plus d’informations et la carte des sentiers, voir le site des Sentiers Madawaska.

Edmundston Sentiers Madawaska vélo de montagne nouveau-Brunswick blog voyage Arpenter le chemin

edmundston sentiers Madawaska où faire vélo de montagne Nouveau-Brunswick

Le belvédère de la rue Nadeau, l’un des points d’entrée des sentiers Madawaska. Sur la rive gauche, les États-Unis.

Profiter des terrasses

J’en ai déjà parlé brièvement un peu plus haut, mais attardons-nous sur la dolce vita de l’été : les terrasses. Ça tombe bien, Edmundston comporte deux terrasses parfaites pour se détendre et laisser les heures s’écouler en bonne compagnie.

Les Brasseurs du Petit Sault semblent être le lieu de rendez-vous incontournable à Edmundston. Leur grand choix de bières y est sûrement pour beaucoup ! Par une chaude soirée, je vous conseille la bière Grisette, une bière fruitée et légère qui passe très bien. Leur menu de bières régulières s’inspire souvent du folklore local, entre la bière dédiée au prospecteur Bob Leboeuf, la bière Sainte-Catherine ou la Louis XVII, en hommage au petit roi de France qui aurait été caché dans le Madawaska…

Littéralement de l’autre côté du bâtiment, le Moonshin’hers offre une terrasse plus ombragée. Le “moonshine”, c’est la bagosse, la gnôle, l’alcool de contrebande que Maxime Albert, proche d’Al Capone, faisait passer entre les frontières pendant la Prohibition. Et tout naturellement, au Moonshin’hers, on boit du whisky. Des cocktails à base de whisky. Ou du vin, ou de la bière : qu’importe le flacon du moment qu’on profite de l’été, tout simplement.

Edmundston Moonshin'hers terrasse bière Nouveau-Brunswick

Visiter Edmundston bière brasseurs du Petit Sault Nouveau-Brunswick

Visiter le Haut-Madawaska

Vous vous demandiez pourquoi on surnomme Edmundston la capitale du Madawaska, ou pourquoi le parc provincial de la République s’appelle ainsi ? Pour le savoir, rien de tel que de remonter l’Histoire au fil du fleuve Saint-Jean le temps d’une virée dans le Haut-Madawaska.

La “république” à laquelle fait référence le parc provincial est la République du Madawaska, dont l’héritage est encore palpable aujourd’hui. Le 4 juillet 1827, John Baker, un Américain, proclame l’indépendance de la république du Madawaska pour s’affranchir à la fois des États-Unis et de la couronne britannique (le Canada n’existera pas en tant que tel avant 1867). Le geste est symbolique, le territoire du Madawaska ne comptant qu’une poignée de familles américaines et françaises à l’époque. Mais la question de cette micro-république fera des vagues diplomatiques pendant quelques décennies, avant qu’un traité ne règle les choses en 1842, et que le Madawaska ne soit intégré au Nouveau-Brunswick en 1851. On retrouve à Baker-Brook un hommage à John Baker et à Sophie Rice, qui créa le drapeau de la République en 1827 : six étoiles entourant un aigle. Ce sont d’ailleurs ces six étoiles qu’on retrouve sur le monument de l’hôtel de ville à Edmundston. Les descendants des habitants de la république du Madawaska sont les Brayons, cette micro-nation francophone distincte des Acadiens.

Visiter Edmundston Nouveau-Brunswick Haut-Madawaska

La statue de John Baker et Sophie Rice, l’église de Baker-Brook et le site historique de Clair

La route d’Edmundston à Saint-François-de-Madawaska est parsemée de sites et d’attractions : le complexe Maxime Albert à Saint-Hilaire, le site historique de Clair datant de 1848, la statue de John Baker et Sophie Rice à Baker-Brook (d’où on a aussi une vue merveilleuse sur le fleuve Saint-Jean) et enfin le site Ledges… Place des pionniers à Saint-François-de-Madawaska. Ce dernier montre un village de colons en miniature d’après des édifices ayant existé.

Infos pratiques

Ledges Place des pionniers voyage Edmundston Nouveau-Brunswick

Faire le sentier Meruimticook

Comme j’ai hâte vous parler en détail du sentier Meruimticook ! D’ici à ce que je publie une chronique plus complète, en voici un avant-goût. Le sentier Meruimticook est le dernier-né des sentiers de longue randonnée du Nouveau-Brunswick. Actuellement long de 50 km, il devrait en faire plus de 150 une fois achevé. Du centre-ville d’Edmundston, il suit la piste cyclable du Petit-Témis pendant 18 kilomètres avant de s’enfoncer dans les forêts pour terminer son parcours exactement au niveau du camping Rest-o-Lac, ce qui est un choix de bon goût, si vous voulez mon avis.

Sentier Meruimticook Edmundston où randonner blog voyage Arpenter le chemin

Le sentier Meruimticook est un bon sentier pour se lancer dans la longue randonnée : il est relativement peu isolé et comporte plusieurs points d’accès pour les secours, et même des endroits où on capte un signal cellulaire. Suivant plusieurs pistes forestières, il ne donne pas l’impression d’être perdu au fond des bois, ce qui est très rassurant quand on débute. Ne croyez pas croiser une foule pour autant : nous avons vu exactement deux autres randonneurs le premier jour, et aucun le deuxième ; à peine quelques camions et quatre-roues aux abords du lac Baker. Au kilomètre 33, un refuge permet même de passer la nuit au sec, mais premier arrivé, premier servi : pas question de se passer de tente si vous comptez faire le sentier en entier.

Même si ce sentier est moins isolé que, disons, le sentier Dobson, ne le sous-estimez pas pour autant : une fois dans la forêt, les dénivelés positifs et négatifs s’enchaînent et mettent à mal les mollets et le moral. Mais toute la beauté d’une longue randonnée réside dans le fait de se dépasser, non ?

Infos pratiques

  • Pour poser toutes vos questions, je vous invite à rejoindre le groupe Facebook du sentier
  • Il n’existe actuellement pas de navette pour rentrer du lac Baker à Edmundston. Si vous n’avez qu’une voiture, il vous faudra vous essayer au stop ou tenter de trouver un bon samaritain sur le groupe Facebook.
  • Je vous déconseille fortement de tenter le sentier en juin, sous peine de devenir fous à cause des mouches noires, tenaces et impitoyables. Entraînez-vous ailleurs en juin et faites le sentier plus tard dans l’été !

Sentier Meruimticook Edmundston bivouac

Infos pratiques

Venir à Edmundston

Edmundston se trouve à l’extrême nord du Nouveau-Brunswick, à la frontière avec le Québec et les États-Unis. Pour vous y rendre, deux options :

  • en voiture évidemment, en empruntant la Transcanadienne. Compter 4 h 30 depuis Moncton, 3 heures depuis Québec, 2 h 30 depuis Fredericton.
  • en autocar grâce aux lignes Maritime Bus. Voir les horaires ici.

Se déplacer à Edmundston

  • Il vous faudra une voiture pour accéder aux sites à l’extérieur de la ville.
  • Au centre-ville, tout est faisable à pied. Il y a au plus un kilomètre et demi entre la partie haute et basse de la ville. J’ai apprécié l’application Ondago (en français) qui permet de télécharger des cartes hors ligne. Avec la fonction GPS de votre téléphone, suivez votre position sur la carte : impossible de se perdre !

Haut-Madawaska visiter Edmundston Nouveau-Brunswick

Où manger à Edmundston

Lors de ma visite en juin 2021, la ville comptait encore plusieurs établissements en train de se relever de la pandémie et que je n’ai malheureusement pas pu visiter, comme L’Écluse Halte Gourmande. Certains opéraient aussi avec des horaires réduits : renseignez-vous avant de vous déplacer.

  • Café Lotus Bleu : un café végétarien doublé d’une petite épicerie fine où manger du dhal épicé ou des sandwichs dans un décor éclectique qui mêle drapeaux tibétain et tableaux locaux.
  • La Brûlerie du Vieux Poste : un coup de cœur ! Les propriétaires adorent conseiller les visiteurs et se feront un plaisir de trouver le café de vos rêves. En bonus, un petit choix de pâtisseries maison sans gluten, dont un excellent biscuit aux pépites de chocolat !
  • Moonshin’hers : la meilleure adresse au centre-ville selon nous. La carte est assez classique avec les habituels burgers mais le dressage est soigné.
  • Le Patrimoine : pour de bonnes pizzas au feu de bois. Le restaurant est à 2 km du parc provincial de la République, ce qui en fait une excellente option pour souper quand vous séjournerez dans votre Ch-A-let !
  • Frank’s Grill & Bar : pour goûter la ploye. C’est aussi le seul restau du centre-ville ouvert tous les soirs.
  • Café Flora : j’ai déjà chanté ses louanges plus haut mais j’en remets une couche : vous n’avez aucune raison de ne pas y aller !! Choisissez entre le menu classique en semaine ou le brunch le week-end. Je vous conseille vivement les œufs bénédictine aux têtes de fougères, le gâteau au citron ou encore l’affogato “renard noir” (glace au café arrosée d’espresso).

Visiter Edmundston Jardin botanique Café Flora Nouveau-BrunswickLe somptueux café Flora

Edmundston où manger bonnes adresses Nouveau-Brunswick

Assiettes au Moonshin’hers et déjeuner au Lotus Bleu

Où dormir à Edmundston

J’ai essayé deux hôtels d’affaires au centre-ville d’Edmundston pour vous :

  • Four Points Sheraton, 100 rue Rice, Edmundston, en plein centre-ville. De là, on peut accéder à pied aux brasseries, aux cafés, et même à l’office du tourisme moyennant un petit kilomètre de marche. L’hôtel a aussi l’avantage d’abriter le Frank’s Grill, le seul restau ouvert tous les soirs dans cette partie de la ville. J’ai été l’invitée du Four Points pour ce séjour.
  • Quality Hotel & Conference Center, 110 boulevard Chief Joanna, Edmundston, au niveau du casino – environ 2 km du centre-ville. J’admets que mon avis est biaisé par le fait que je revenais du sentier Meruimticook mais j’ai dormi comme une bienheureuse. Ouvert en 2020, l’hôtel a une déco sympa. Vrai espresso dans le lobby et même un bain chaud (jacuzzi/spa) en plus de la piscine ! Zappez le déjeuner offert et allez plutôt à la Brûlerie du Vieux Poste ou au Lotus Bleu.

Et un petit chalet aux bords du lac Baker :

  • Camping Rest-o-Lac, 510 chemin de l’église, Lac Baker. Cette base de loisirs propose quatre chalets de différentes tailles tout équipés : lit, cuisinette, canapé, salle de bains et même le wifi ! Pour se restaurer, le restaurant du camping est à deux pas. Seul défaut, la vue sur le stationnement. À partir de 140 $/nuit.

Edmundston visiter centre-ville Nouveau-Brunswick blog voyage Arpenter le chemin

Et vous, connaissez-vous Edmundston ? Avez-vous d’autres bonnes adresses ou activités à me conseiller pour ma prochaine visite ? Je vous attends dans les commentaires ! Oyez, oyez. Ce billet contient des liens affiliés. En réservant via ces liens, le prix ne change pas de votre côté, mais vous soutenez mon blog. Merci !

Idées d'activités autour d'Edmundston, Nouveau-Brunswick, Canada Visites et activités autour d'Edmundston, Nouveau-Brunswick,, Canada Que faire à Edmundston, Nouveau-Brunswick, Canada

Related posts

6 thoughts on “NOUVEAU-BRUNSWICK // 12 bonnes raisons de visiter Edmundston”

  1. Une superbe région. Il y a beaucoup de moustiques ?

    1. Audrey

      Il y en avait beaucoup en juin lors de notre visite, mais c’est la fatalité : juin, c’est le mois des moustiques partout au pays !

  2. Qu’est-ce que c’est beau ! Ça me donne bien envie d’y aller un jour. ♥ xx

    1. Audrey

      À mettre absolument dans ton prochain road-trip entre Québec et Nouveau-Brunswick !

  3. Très joli secteur, j’ai bien aimé le village miniature, ces superbes sentiers de randonnée et tous ces petits cafés ! 😀

    1. Audrey

      Le café du jardin botanique est un vraie oasis, c’est une merveille !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.