ASIE // Dans ma valise minimaliste pour la Corée et le Japon

Me croirez-vous si je vous dis qu’en novembre, il existe des endroits où la météo n’est pas absolument misérable ? Où les températures sont douces et le soleil coopératif ? La Corée du Sud et le Japon font partie de ces lieux où le mois de novembre est un délice, et je vous encourage de tout mon cœur à les découvrir en cette saison. Pour vous aider à mieux préparer vos bagages, voici un nouvel épisode de Dans ma valise minimaliste, cette fois à destination de la Corée et du Japon au mois de novembre.

Pour vous donner une idée de la météo, les trois premières semaines de novembre 2018, nous avons eu des températures allant de 10 à 23 °C à Séoul et Busan, et côté japonais la dernière semaine de novembre, 15-20°C à Kyoto. Durant nos trois semaines en Corée, il a plu un seul jour (le mois de mon anniversaire !!), et deux jours pendant notre semaine au Japon. Pas mal, non ? On a vraiment apprécié la clémence de la météo tout au long du mois.

Dans les montagnes près de Kyoto…

Vêtements

  • trois pulls : deux cols V et un col roulé
  • un pantalon moulant confortable
  • deux jupes
  • trois tee-shirts à manches longues
  • deux collants
  • un gilet long
  • un legging qui fait à la fois collant, pantalon de sport et pyjama
  • six culottes
  • quatre paires de chaussettes dont une paire de bas de contention pour l’avion
  • une paire de converse basses
  • une paire de ballerines
  • un manteau de mi-saison

valise minimaliste coree bagages voyage asie blog arpenter le chemin

C’est assez difficile à croire quand on est habitué à vivre le mois de novembre emmitouflés, mais nous avons passé plusieurs journées sans manteau. Je suis même sortie pieds nus dans mes ballerines, et Etienne était souvent en tee-shirt ! Ne forcez pas trop sur les gros pulls – si vous n’êtes pas frileux comme moi, deux pulls peuvent amplement suffire. Les chaussures confortables sont toujours une bonne idée si vous marchez beaucoup, comme nous l’avons fait un peu partout, à Séoul, à Busan, à Kyoto ou Osaka.

Pour laver notre linge, nous avons profité du lave-linge de notre appartement à Séoul, et demandé des indications aux autres hébergements qui nous ont facilement orienté vers des laveries. Il nous en a coûté une petite dizaine de dollars pour une machine et un séchage et une dosette de lessive, le tout prêt en moins d’une heure et demie. Je préfère cent fois ça à une valise encombrante et odorante.

Inutile de prendre votre costume de princesse coréenne !

Accessoires

  • un bonnet
  • un foulard en coton
  • mes lunettes de vue et de soleil
  • une paire de boucles d’oreilles
  • un sac pliable… j’avoue, pour une fois, on avait prévu un sac de plus pour les souvenirs. Et il nous a bien servi, croyez-moi.

Je n’ai pas trop forcé avec des accessoires d’hiver comme les gants et une vraie écharpe en laine, et j’ai réussi mon pari puisque ces accessoires ne m’ont jamais manqué. À Busan, il faisait presque chaud !

En revanche, inutile de prendre le maillot de bain !

Divertissement

  • deux livres que j’ai laissés au gré des hébergements
  • une pelote de laine et des aiguilles à tricoter
  • guides de conversation en coréen et japonais, très utiles quand personne ne parle anglais

Je n’ai pas cherché à Séoul, mais à Busan, le choix de livres en anglais était très restreint. En revanche, à Osaka, nous avons trouvé une librairie avec un choix incroyable en anglais, et même un rayon en français ! Je vous conseille de vous munir de livres ou d’une liseuse car il n’est pas dit que vous pourrez vous ravitailler en lectures en cours de route si vous ne parlez pas coréen ou japonais.

valise minimaliste voyage asie japon coree blog voyage arpenter le chemin

Je suis fan des guides de conversation, qui permettent de se sortir de situations épineuses où on ne partage aucune langue avec la personne en face, par exemple à la poste, ou au restaurant. “Vous avez des plats végétariens ?” – C’est un restaurant de viande ici, madame”. OUPPPSSSSS merci le guide de conversation !!

Hygiène

  • une trousse de toilette transparente
  • shampooing solide
  • un mini-déo
  • brosse à dents en bambou
  • dentifrice
  • peigne fin
  • rouge à lèvres

J’ai acheté mes serviettes protectrices sur place pour ne pas les traîner. Les serviettes de toilette étaient fournies gracieusement par presque tous les hébergements – sauf un qui nous les a louées. Idem pour le savon et même le shampooing, ils étaient toujours fournis. La trousse de toilette transparente permet de ne pas avoir à trouver un sac de congélation en catastrophe pour les liquides la veille du départ (qui n’a jamais mis ses produits d’hygiène dans un sac congélation ?!) J’ai une petite trousse qui me limite un peu, et c’est tant mieux : c’est toujours autant d’espace de gagné.

voyager leger arpenter le chemin

L’essentiel

  • le passeport et ma carte de résident permanent pour le Canada, indispensable pour rentrer au pays
  • le portefeuille avec deux cartes bancaires
  • mon téléphone avec des applis comme Maps.me pour se déplacer
  • mon appareil photo et une carte mémoire de bonne capacité
  • les chargeurs
  • un adaptateur universel. Au Japon, les prises sont les mêmes qu’au Canada, mais en Corée, elles sont les mêmes qu’en France : on a dû prendre un adaptateur pour être sûr de pouvoir se brancher
  • une assurance voyage, car on ne sait jamais si on va avoir un pépin…
  • évidemment, mon cher ordinateur portable pour rester en contact avec le monde !
  • et les différents billets et informations pratiques imprimées avant le départ

essentiels valise coree du sud japon blog voyage arpenter le chemin

Le tout rentre aisément dans une valise de taille cabine, avec un petit sac à dos pour les objets importants. J’apprécie vraiment de pouvoir bouger facilement avec ces bagages. Et avec cet ensemble de tenues, j’ai pu me balader dans les quartiers les plus branchés de Séoul, aller dormir dans un temple à Gyeongju, faire des randonnées à Busan, visiter Kyoto en long, en large et en travers, et même me fondre dans la foule d’otaku à Osaka…

N’hésitez pas à vous inscrire à la lettre d’information pour lire la suite de mes aventures en Asie !

Et vous, quels sont vos incontournables pour une valise minimaliste ? Êtes-vous plutôt du genre à emporter toute votre armoire avec vous en voyage ? Je vous attends dans les commentaires. Oyez, oyez. Cet article contient des liens affiliés et sponsorisés.

valise minimaliste japon kyoto tokyo osaka que prendre blog voyage arpenter le chemin valise minimaliste corée japon bagages tenues blog voyage asie arpenter le chemin valise minimaliste coree seoul busan blog voyage road-trip usa arpenter le chemin

Related posts

2 thoughts on “ASIE // Dans ma valise minimaliste pour la Corée et le Japon”

  1. Oh lala ces pays je veux absolument y aller !!

    1. Audrey

      Je t’y encourage vivement ! J’adore le Japon et j’ai été conquise par la Corée aussi 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.