CUBA // Itinéraire d’une semaine entre La Havane et Viñales

Il flotte à Cuba un parfum différent. Terrain d’expérimentation des communistes, pays fermé au monde pendant des décennies et toujours sous embargo, autrefois adoré des grands écrivains comme Hemingway, île sur la route de la traite des esclaves, Cuba est riche d’une histoire coloniale et politique unique. Désormais ouverte au tourisme depuis quelques années, l’île se laisse découvrir en prenant son temps, à l’image du pays, resté quelques décennies en arrière : ici, pas d’Internet, pas de train grande vitesse ni de vie moderne trépidante. Si pour les habitants, la vie peut parfois être dure, pour le touriste, c’est l’occasion de lever le pied et de déconnecter en allant loger chez l’habitant, en faisant la siesta et en découvrant des sites naturels et culturels de toute beauté. Si vous prévoyez d’aller à Cuba pour une semaine, je vous présente l’itinéraire et les activités de notre escapade à Cuba qui remonte à 2016. Certains détails sont un peu flous, mais j’espère que les photos vous donneront envie de découvrir cette île au charme si particulier.

la havane cuba blog voyage

La Havane (3 jours)

Nous atterrissons à Varadero, à 150 km de La Havane, pas par choix, mais parce qu’il s’agit de la seule liaison aérienne directe avec notre petite ville. Nous dormons une nuit à Matanzas en débarquant tard de l’avion, avant de rallier La Havane en car le matin. Je garde pour seul souvenir de Matanzas celui de notre hôte, qui nous avait couru après parce que nous avions oublié de payer une bouteille d’eau bue la veille. Pour nous, c’était dérisoire : l’équivalent de 3 €/$, probablement. Pour lui, l’équivalent de 50 €/$. On comprend mieux pourquoi il nous avait gentiment rattrapés… Cette anecdote inoffensive nous a malgré clairement rappelé qu’ici, le rapport de richesse est incroyablement disproportionné, et qu’une différence de quelques pièces pour nous fait une vraie différence pour eux. Quand on sait que les gens préfèrent devenir chauffeur de taxi plutôt que médecin car cela paie mieux – et que le pays en souffre, d’ailleurs – cela donne matière à réfléchir.

Nous arrivons à La Havane sans attente ni préjugés. Tout simplement, nous ne sommes pas beaucoup renseignés. Cela fait plusieurs années que je délaisse un peu la préparation compulsive qui était mon ordinaire pendant mes jeunes années pour essayer de faire peser moins d’attentes sur nos destinations. Ce n’est pas toujours évident, mais j’ai tendance à penser que cela permet moins de déception. J’adore toujours regarder les belles images des blogs de voyage, et pour rien au monde je ne débarquerais en terre inconnue sans au moins une nuit de réservée et le mode d’emploi pour parvenir à l’hôtel, mais à part ça, je lève le pied, ajoutant des conseils glanés directement sur place aux bonnes astuces trouvées sur les blogs.

Nos hôtes, sans surprise, nous conseillent le centre-ville historique, Havana Vieja, là où flottent des airs de Buena Vista Social Club le long des façades colorées. La ville est grande, et tous les quartiers ne sont pas fréquentables : il semble que Centro Havana ne soit pas spécialement conseillé pour les touristes, à cause de menus larcins fréquents. En revanche, nous n’avons pas de souci à la vieille Havane, ni dans Vedado, la ville nouvelle et relativement aisée où se trouve notre hôtel.

la havane habane cuba cigares blog voyage

La vue colorée sur Vedado depuis notre hôtel

Que faire à La Havane

  • Visiter la vieille Havane, pour un voyage dans le temps à l’époque des colons et du commerce avec les Caraïbes. Ici et là, des canons ramènent à d’autres époques : colonie espagnole jusqu’en 1898, Cuba a vu passer son quota de pirates des Caraïbes mais aussi d’Africains enlevés en esclavage, dont témoigne d’ailleurs toujours la population noire de l’île.

la havane parlement que voir cuba blog voyage arpenter le chemin

la havane centre-ville que faire malecon cuba

Place de la Cathédrale

Entre le Capitole et le Malecon (promenade en bord de mer), peu de chance de se perdre, alors allez au hasard des rues sans trop perdre de vue votre objectif. Il faut se laisser guider par les airs de trompette qui sortent au gré des bars, et l’incontournable ritournelle Chan Chan qui berça tout notre séjour. Impossible désormais de l’entendre sans repenser à la chaleur de La Havane et aux jolies couleurs des murs, sans être transportée à nouveau sur cette île singulière. Sur la Place d’armes, des bouquinistes vendent quelques livres d’Hemingway et des babioles aux relents révolutionnaires.

la havane plaza vieja cuba blog voyage itineraire arpenter le chemin

Plaza vieja

Les murs de La Havane ont des histoires à raconter, et on peut s’amuser à les deviner entre les peintures, les couches de peinture décrépites et l’art urbain. Non, La Havane n’est pas pimpante, elle est usée, elle est patinée, presque désabusée. On l’imagine sans peine avec le caractère d’Hemingway, revenue de tout après avoir tout traversé. Elle montre sans fard qu’elle a vécu et qu’elle a souffert et que peut-être, désormais, l’arrivée des touristes va lui donner une autre jeunesse, à l’image du Capitole en pleine réfection lors de notre visite.

la havane capitole que voir cuba blog voyage arpenter le chemin

la haven hemingway que voir cuba blog voyage caraibes

  • Aller Place de la Révolution pour admirer les monuments en l’honneur de José Marti, Che Guevara et Fidel Castro. Le culte voué à ces héros de la Révolution est-il réel ou artificiel, je l’ignore – toujours est-il que ces icônes sont partout, autant sur les monuments que sur les murs peints et que sur les gadgets destinés aux touristes. Je ne voue pas un culte à Che Guevara et à cette époque, creuser l’histoire politique du pays ne m’intéressait pas. Mais si vous êtes friands de politique, l’histoire de Cuba est unique et passionnante.

la havane che guevara revolucion blog voyage

  • S’installer simplement à une terrasse ombragée avec un mojito, pour écouter les nombreux orchestres qui jouent un peu partout. Car finalement, c’est ce que j’ai préféré à La Havane. S’asseoir tout simplement et regarder la ville. Écrire au bord d’une table au son de mélodies latinas, quand il fait de toute façon trop chaud pour s’agiter. Devant La Bodeguita del Medio faisant salle comble, nous nous installons aux terrasses qui nous invitent par leur verdure et leur fraîcheur. Que nous importe de nous asseoir dans un café célèbre si le mojito n’est pas meilleur ?

la havane buena vita social club mojito que faire cuba blog voyage arpenter le chemin

  • Tendre le bras au bord de la route pour héler n’importe quel véhicule qui se transformera en taxi improvisé. Les taxis officiels sont nombreux mais mettent nos talents de négociateurs à mal, d’autant plus qu’on ne parle pas bien espagnol du tout. Fort heureusement, n’importe quel habitant tenté par de l’argent facile s’arrête quand on tend le bras. C’est ainsi que nous avons l’honneur de monter dans une Pontiac d’époque, presque trop luxueuse pour nous pouilleux occidentaux, paradoxe des routards à la fois bien plus riches et bien plus pauvres que les locaux.

Et comme le jeu du taxi officieux, c’est un peu une roulette russe, nous avons aussi fait l’expérience d’une Lada tout autant d’époque, qui ne tenait que par la peinture. Et foi de voyageuse, c’est avec ce vieux monsieur et son gentil tacot que nous avons eu notre rencontre la plus inoubliable du voyage, la moins biaisée par l’argent, la plus sincère sans doute. Et ça, ça vaut toutes les Pontiac du monde.

la havane comment se deplacer cuba que faire blog voyage

Et hormis les voitures, on peut aussi monter dans les Coco Taxi, à vous de voir.

la havane vieilles voitures cuba blog voyage

Cherchez l’erreur !

  • À défaut de pouvoir nous offrir une chambre dans cet établissement prestigieux, nous avons profité des jardins et de la terrasse de l’Hôtel Nacional, un endroit frais, tranquille et presque silencieux, le luxe ultime.

la havane hotel nacional que faire cuba blog voyage

Où loger à La Havane

À l’hôtel boutique Casavana, 301 avenida de Los Presidentes (au coin de la Calle 13), Vedado. Il nous en coûté 50 CUC la nuit, mais le lit king size, la clim silencieuse et la vue sur la ville sont parfaits. Compter 7 CUC pour le petit-déjeuner, et 5 CUC de taxi colectivo pour se rendre dans la vieille ville (environ 5 km).

la havane cuba caraibes voyage blog arpenter le chemin

Viñales (3 jours)

Viñales est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO grâce à ses mogotes, pics karstiques un peu rondouillards qui offrent un paysage hors du commun. L’endroit est l’un des plus touristiques du pays, et hors de la rue principale, le village est une succession de gîtes colorés : il me semble impossible de ne pas y trouver chaussure à son pied en matière d’hébergements.

vinales cuba que faire blog voyage arpenter le chemin

Que faire à Viñales

  • Louer les services d’un guide pour explorer les mogotes par le moyen de votre choix : rando, vélo, cheval… La rando à cheval semble être fantastique, on nous l’a chaudement conseillée, mais Etienne n’ayant pas le pied équin, nous nous sommes contentés d’une rando à pied… Je le mentionne malgré tout car cela a l’air d’être un incontournable de la région.

vinales mogotes randonnees a cheval itineraire cuba blog voyage arpenter le chemin

vinales mogotes belles randonnees cuba caraibes blog voyage arpenter le chemin

Faute de cheval, nous avons arpenté les mêmes chemins à pied, et sans guide. Depuis le village, prendre n’importe quelle route en direction des montagnes, et vous trouverez un chemin qui vous mènera au coeur des pics. Demandez votre chemin au préalable si vous n’avez pas le sens de l’orientation : les chemins ne sont pas balisés, mais il est relativement simple de s’y orienter. Est-ce que vous aussi, vous avez un maillon fort et un maillon faible dans votre couple, au niveau de l’orientation ? Clairement, je ne suis pas la plus dégourdie partout, mais les dieux du voyage m’ont donné une boussole interne assez performante, qui me permet de me perdre assez rarement. Sauf dans la médina de Marrakech, mais là, c’est scientifiquement prouvé : impossible de ne pas se perdre dans la médina de Marrakech.

Bref. À condition de savoir s’orienter, les randonnées au milieu des mogotes sont un régal. Ces pics karstiques incongrus nous toisent et nous offrent un paysage toujours changeant. En chemin, des maisons reconverties en buvette et des séchoirs à tabac, où les gens se sont fait un plaisir de nous expliquer le processus de séchage et de nous vendre un ou dix cigares. Deux ans plus tard, nous ne les avons toujours pas finis… Leur goût âcre nous a laissés de marbre mais sur place, dans l’ambiance, nous avons apprécié fumer un petit cigare directement chez le producteur.

vinales mogotes que faire randonnees a cheval cuba blog voyage arpenter lechemin

J’ai tellement aimé ces chemins de terre sans queue ni tête que j’y suis retournée seule le lendemain, alors qu’Etienne se prélassait sous le ventilateur. Je n’ai eu aucun problème, même en arrivant par hasard dans une partie du village clairement pas touchée par les bienfaits de l’industrie touristique (entendre par là : un bidonville). Évidemment, j’ai eu des sifflements par des crétins attablés à une terrasse, et un petit vieux a essayé de me vendre ses services de guide. J’ai bien plus de compassion pour une personne âgée qui tente d’améliorer son ordinaire que pour les abrutis machos et leurs ricanements. Je ne sais pas si je peux conseiller d’y aller seule, mais sachez que je l’ai fait, et il ne m’est rien arrivé.

vinales mogotes ou aller cuba itineraire blog voyage arpenter le chemin

  • Aller barboter à la piscine de l’hôtel La Ermita, sur les hauteurs de la ville, pour une vue imprenable sur les mogotes, pour seulement 3 CUC. Voici se qui se rapproche sans doute le plus d’un hôtel resort de luxe à Vinales, et si je ne peux pas juger des installations intérieures, quelle vue ! La petite marche de 20 minutes depuis le centre-ville a rendu la piscine encore plus délicieuse. Ai-je précisé qu’il faisait CHAUD au mois de mai à Cuba ? Non ? Voilà. Il faisait CHAUD.

vinales mogotes beaux paysages que faire cuba itineraire arpenter lechemin

La vue sublime depuis La Ermita

Où loger à Viñales

Casa Marylin y Adel, disponible sur AirBnB. 25 CUC la nuit et 5 CUC le petit-déjeuner. C’est un peu plus rustique qu’à La Havane, on est entourés de poules et de voisins un peu bruyants dont on entendait parfaitement la télévision… Mais j’ai tendance à penser que c’est inévitable dans les villages. C’est la vie à Cuba !

vinales mogotes unesco randonnee que faire cuba blog voyage arpenter le chemin

La vue depuis la terrasse sur le toit. On y a pris de beaux apéros sur fond de soleil couchant.

Varadero (1 jour)

Nous n’avions pas vraiment le choix : nous avons dû passer par Varadero le dernier jour afin de prendre notre vol. Cette station balnéaire est le paradis des complexes hôteliers pour Canadiens en mal de coups de soleil, et des excursions hors de prix à grand renfort de quads vrombissant sur la plage ou de baignades avec les dauphins. Tout ce que je déteste ! Si un jour je fonde un empire, ce sera l’Empire du Silence, avec obligation de contempler la nature sans bruit et de remercier intérieurement la Terre d’être si belle.

Que faire par soi-même à Varadero sans débourser une fortune 

  • Se baigner dans la mer chaude et turquoise. La base ! Mais quand on a l’habitude de l’Atlantique, disons que la température de l’eau est aussi surprenante que délicieuse.

varadero cuba plage all inclusive ou aller blog voyage arpenter le chemin

Une plage presque déserte et propre, que demander de plus ?

  • Aller visiter la réserve écologique de Varahicacos, où on peut admirer des cactus arborescents vieux de trois cents ans, des grottes avec des chauves-souris, de la mangrove, voire des iguanes. Cette réserve incongrue est accessible par le bus touristique qui relie les différents hôtels. Mais je bénis celui ou celle qui nous a donné ce tuyau : une courte balade dans une nature qui nous fait oublier que nous sommes au milieu d’une catastrophe écologique, un complexe touristique pour Occidentaux oublieux de la situation écologique du pays.

Les cactus arborescents de Varahicos

  • Acheter du rhum à prix dérisoire avant de reprendre l’avion.

Bon plan à Varadero

Pour 5 CUC, le bus rouge permet d’arpenter les 11 km de la péninsule autant de fois que vous le souhaitez, en montant et en descendant où bon vous semble. Touristique en diable, mais bien pratique pour aller à Varahicacos ou aux centres commerciaux excentrés.

Où loger à Varadero

Casa Rosa, 102 Calle 33, Varadero. 35 CUC la nuit et 5 CUC le petit-déjeuner, un peu plus cher qu’ailleurs pour les prestations, mais c’est Varadero qui veut ça. Rosa, la propriétaire n’en reste pas moins très sympathique, elle nous a d’ailleurs permis de laisser nos sacs chez elle et de squatter sa terrasse en attendant notre avion très tard le soir.

À boire et à manger à Cuba

  • Du mojito, beaucoup de mojitos, tous les mojitos ! Les cocktails à base de rhum sont littéralement omniprésents. Toutes les buvettes, cafés et restaurants les proposent, et tous les touristes les sirotent du matin au soir. À 3 CUC le cocktail, ceci explique sans doute cela…
  • En parlant d’alcool, le rhum est incroyablement bon marché, comme de bien entendu. Une petite bouteille coûte 2 CUC, une grande environ 5 CUC. Attention à la franchise d’alcool à la douane en rentrant, par contre, surtout si vus vivez au Canada.
  • Les casas proposent souvent le dîner et le petit-déjeuner en supplément, à respectivement 10 et 5 CUC en moyenne. Nous avons toujours pu dîner à moins de 10 CUC dans les restaurants. En revanche, le petit-déjeuner a souvent été d’un excellent rapport qualité-quantité-prix, avec masse de fruits frais et des produits cuisinés maison.
  • Au niveau de la cuisine, je n’ai pas fait de folie, car la cuisine végétarienne à Cuba n’est pas très inventive : riz blanc, riz aux légumes, riz aux fèves. J’ai tout de même mangé d’excellents petits plats à base de banane plantain, comme ces bananes fourrées aux tomates et fromage.

Infos pratiques

Formalités 

Pour entrer dans le pays, il faut une « carte touristique », qui peut être comprise dans le prix du billet. Elle était incluse dans notre vol direct depuis le Canada avec Air Transat. Je vous conseille de vous renseigner auprès de votre transporteur aérien ou de contacter l’ambassade de Cuba si elle n’est pas incluse.

Cliquez ici pour réserver votre billet d’avion avec Air Transat

Coût de la vie à Cuba

Il faut savoir que pour les touristes, le niveau est légèrement moindre ou équivalent au niveau de vie de la France ou du Canada. Ce n’est décidément pas un pays bon marché comme le Mexique. Le pays compte deux monnaies : la « devise nationale » des Cubains, et les « pesos convertibles » (CUC) des touristes. 1 CUC = 1€ environ. En 2016, nous en avons eu pour environ 400 € par personne pour une semaine à la routarde trentenaire (logement en chambre double, repas dans de petits restos, déplacements en transports en commun, sans excès, musées, ni souvenirs).

Se déplacer à Cuba

Il est possible d’opter pour une voiture de location, ce qui pourrait cependant doubler votre budget. Les voitures de location sont équipées de plaques d’immatriculation qui les identifient en tant que telles et attirent les arnaqueurs : pour nous, c’était non merci. Pour dix fois moins cher, nous avons pris les cars longue distance Viazul, certes pas tout jeunes mais ponctuels.

Il est aussi toujours possible de réserver un « taxi colectivo » entre les grandes destinations touristiques, ou un taxi privé pour aller n’importe où. Comptez 12 CUC pour La Havane-Vinales en Viazul, ou 20 CUC en taxi colectivo porte à porte. Il suffit de demander à votre casa particulares si elle connaît un taxi qui pourrait vous emmener à votre prochaine destination. Et c’est facile : votre casa particulares connaîtra toujours quelqu’un.

Internet à Cuba

Le pays est déconnecté du monde et le wi-fi gratuit en libre service, ça n’existe pas (en tout cas, pas en 2016 ! Les choses ont peut-être changé ?). On peut se payer une carte wi-fi à certains endroits, mais il paraît que la connexion n’est pas des plus impressionnantes. Cette destination n’est donc pas idéale pour les nomades numériques, mais peut être parfaite si au contraire, vous cherchez un endroit où faire une retraite studieuse, par exemple pour écrire un livre. De notre côté, nous sommes restés déconnectés pendant une semaine entière. Un exploit !! Nous avons appréciés la coupure… même si la première chose que nous avons fait en rentrant chez nous, c’est nous jeter sur notre ordinateur et geeker jusqu’à avoir les yeux qui sortent de la tête.

La sécurité à Cuba

Comme je le dis un peu plus haut, je ne me suis pas sentie menacée, même en allant marcher seule dans les mogotes de Vinales. Nous n’avons pas été victimes de menus larcins, et globalement, j’ai trouvé que la population était aimable et accueillante (sauf les chauffeurs de taxis !! Mais existe-t-il des chauffeurs de taxis aimables sur cette terre… ?). Au-delà de la sécurité, je dois malgré tout vous mettre en garde sur le fait que l’aide et les services qu’on vous proposera seront rarement désintéressés. Il est facile de passer pour un porte-monnaie sur pattes, et l’immense majorité de nos interactions avec les Cubains ont fini, à un moment ou à un autre, par dériver sur une demande d’argent, menant à une certaine lassitude de notre part.

la havane centro que faire cuba blog voyage arpenter le chemin

Réservez votre séjour à Cuba en ligne || Réservez votre vol pour Cuba avec Air Transat || Souscrivez une assurance voyage pour Cuba

Et vous, êtes-vous déjà allés à Cuba ? Avez-vous aimé ? Avez-vous visité d’autres villes et sites ? J’attends votre avis pour un prochain voyage !

Cette chronique est une version revue, corrigée et améliorée d’une chronique rédigée en 2016. Les prix et informations datent de 2016. Oyez, Oyez. Elle contient des liens affiliés.

que voir que faire cuba vinales la havane varadero blog voyage caraibes arpenter le chemin que voir que faire cuba la havane vinales itineraire une semaine blog voyage caraibes arpenter le chemin cuba la havane vinales mogotes itineraire une semaine que faire blog voyage caraibes arpenter le chemin

Related posts

2 thoughts on “CUBA // Itinéraire d’une semaine entre La Havane et Viñales”

  1. J’avoue que Cuba n’avais jamais été pour moi une idée de voyage. Mais quand je vois toutes ces couleurs et l’absence de wifi “facile”, je ne peux m’empêcher de vouloir me téléporter là tout de suite maintenant (ne serait-ce que pour avoir moins froid 😛 )

    1. Audrey

      Très honnêtement, on a choisi cette destination grâce à des tarifs aériens avantageux en 2016 😀 J’en garde un souvenir moins émerveillé que d’autres destinations mais comme tu dis… si un portoloin se présentait là tout de suite, direction Cuba… peut-être que je saisirai ma chance ! 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.