NOUVEAU-BRUNSWICK // Huit musées à découvrir dans le sud-est du Nouveau-Brunswick

Cet été, je vous emmène découvrir huit musées francophones dans le sud-est du Nouveau-Brunswick ! Si le Nouveau-Brunswick est évidemment un immense terrain de jeu pour le plein air, on a tendance à oublier que chaque village ou presque comporte son centre culturel ou son musée local. Le Réseau des musées francophones du sud-est du Nouveau-Brunswick regroupe huit musées à visiter de Bouctouche à Grand-Barachois en passant par Moncton, avec une belle diversité à la clé. Tous sont liés de près ou de loin à l’histoire acadienne, mais certains accueillent aussi des expositions d’art, des concerts, des spectacles… Cet été, on va aux musées !

Cette chronique a été écrite suite à un partenariat rémunéré avec le Réseau des musées francophones du sud-est du Nouveau-Brunswick

Musée acadien université Moncton infos pratiques

Le musée de Kent, Bouctouche

En chemin pour la dune de Bouctouche, vous avez sûrement déjà remarqué le musée de Kent, grand édifice blanc peu après l’arboretum. Il s’agit de l’ancien couvent Notre-Dame-du-Sacré-Cœur, qui accueillit religieuses et école de filles de 1880 à 1965 environ. Jamais laissé à l’abandon, il a très vite été transformé en musée après la fermeture du couvent, dès 1969.

Sur quatre étages, la visite montre à la fois les pièces où vivaient les sœurs et des objets liturgiques ou du quotidien. Je dois avouer que je suis aussi restée bouche bée devant… la presse à hosties ! Je n’avais jamais réfléchi à la fabrication des hosties… Cet instrument aux allures de pince comporte des empreintes à l’effigie de Jésus. Cet été, vous pourrez aussi admirer des toiles peintes par des artistes locaux. Au sous-sol, un projet d’envergure : la restauration d’une toile de la Déportation des acadiens.

Le coup de cœur : la chapelle néogothique. Avec ses coloris verts insolites, ses fresques fleuries d’époque et ses beaux vitraux, elle m’a charmée.

Infos pratiques

  • Tarif : 4 $/adulte

Musée de Kent Bouctouche infos pratiques

Musée Kent Bouctouche Nouveau-Brunswick Canada

La maison Doiron, Dieppe

La maison Doiron fait partie des lieux patrimoniaux les plus récents du grand Moncton. Un lieu patrimonial récent ? Si la maison date de 1841, elle n’est pleinement ouverte au public que depuis l’été 2021. Au programme : une visite guidée interactive pleine d’humour.

La visite commence sur une tablette. Je ne suis d’ordinaire pas tellement adepte des technologies dans le cadre des musées, car les musées comptent parmi les rares endroits à échapper à l’épidémie d’écrans. Ici, la maison Doiron trouve le bon équilibre entre petites sections vidéos amusantes et visite commentée par un vrai guide. Le guide virtuel, Guy (le “Guyguide”) y croise Marie, une gamine espiègle qui devrait vous arracher plusieurs sourires et vous apprendre quelques mots d’acadien au passage.

Revenons à la maison. Construite en 1841 par Joseph Doiron, elle incarne la maison d’un notable très à l’aise pour l’époque, avec son salon, sa salle de réception pour les discussions publiques, le bureau du juge… À travers la maison de Joseph Doiron, on retrace une époque et un village. On y découvre des caractéristiques acadiennes comme la maçonne, âtre typique de l’époque. Les guides se prêtent volontiers à mes questions et la visite passe très vite. On m’avait annoncé entre 1 h et 1 h 30 de visite à l’entrée… J’en suis ressortie au bout de deux heures !

Le coup de cœur : j’hésite entre le haut-de-forme caché dans chacune des pièces ou le fait que les vidéos fassent la part belle à des mots acadiens anciens. Ex-aequo !

Infos pratiques

Maison Doiron Dieppe infos pratiques

Maison Doiron Dieppe Nouveau-Brunswick Canada

L’église historique de Barachois, Grand-Barachois

L‘église historique de Barachois fait partie de ces anciens édifices religieux qui trouvent une nouvelle vie grâce à l’art ; transformés en musée, ils font un écrin splendide à des expositions et spectacles au fil des saisons. Construite en 1826, l’église Saint-Henri de Barachois a été transformée en centre culturel en 1981. Lors de ma visite en juillet 2021, j’ai adoré ces deux collections temporaires :

Dans ma garde-robe : 400 ans de mode

Des costumes acadiens de 1604 à la mode des années 1920, remontez l’histoire de la mode européenne. Les costumes sont cousus par Annette White, conservatrice en costumes pour le Musée acadien. Si les 22 costumes présentés ici vous laissent bouche bée, imaginez que ce n’est que la partie émergée de la collection de cette passionnée à qui j’ai eu la chance de parler, puisqu’elle était sur le site pendant ma visite. Son costume préféré ? Le costume de bain de la Belle Époque. Annette travaille sur ces costumes depuis des décennies, et son sens du détail est remarquable.

Eglise historique Barachois Nouveau-Brunswick Canada

200 coussins pour mon 200e anniversaire

Autre exposition qui m’a touchée : les 200 coussins hookés pour les 200 ans de l’église… en 2026. Mais mieux valait prévoir un peu large pour recevoir autant de coussins de par le monde. Les coussins hookés, c’est quoi ? De l’anglais “hook”, crochet, il s’agit d’une technique d’artisanat où on tire de fines bandes de tissus à travers une toile à l’aide d’un crochet spécial. Il s’agit d’un artisanat bien connu dans les Maritimes et dont on peut voir de beaux exemples à Chéticamp, en Nouvelle-Écosse. Ici, l’église a lancé un appel à coussins hookés et a reçu 275 contributions du monde entier, jusqu’à l’Australie ! Disposés sur les bancs, ils forment une exposition saisissante. En voici quelques-uns qui m’ont touchés :

Eglise historique Barachois coussins hookés Nouveau-Brunswick Canada

Oui, on peut monter dans le jubé !

Le coup de cœur : le coussin hooké façon cœur anatomique. Tout me plaît, du sujet aux coloris. Bravo !

En plus des expositions, venez aussi écouter de la musique classique tout au long de l’Été musical de Barachois, et déambuler dans le cimetière avec le spectacle “La visite au cimetière”, les 15 et 21 août.

Infos pratiques

  • 1380 route 133, Grand-Barachois
  • Ouvert tous les jours de 10 h à 17 h, de juin à septembre
  • Tarifs : sur don
  • Les expositions dont je vous parle sont à voir jusqu’au 30 septembre 2021. Si vous lisez ce billet plus tard, renseignez-vous ici pour connaître la programmation du moment.

Eglise historique Barachois infos pratiques

Le village des pionniers, Grande-Digue

Pour revenir sur les traces des premiers Acadiens et Acadiennes, Grande-Digue propose le village des pionniers, un site qui vous montrera la vie des premiers colons. Des bâtiments préservés et déplacés sur ce site nous montrent une école, un entrepôt, une chapelle et même un petit phare insolite. Certains bâtiments sont d’époque, comme l’école (1870) et une maison de 1842 !

Si je n’ai pas pu entrer dans les bâtiments au début de l’été, vous devriez désormais pouvoir admirer quelque 3 000 objets de l’ancien temps, les bancs et tableaux d’origine de l’école. Une fresque, un potager et une petite exposition à l’accueil complètent le tout.

Le coup de cœur : le petit phare qui cache bien son jeu ! Je n’aurais pas deviné qu’il s’agissait d’un phare sans le panneau d’interprétation. Après tout, inutile d’avoir une structure haute et pyramidale : une lampe au bout d’un poteau suffisait pour guider les marins d’antan…

Infos pratiques

  • Ouvert tous les jours de 9 h à 17 h, en juillet et août
  • Entrée libre

Village pionniers Grande-Digue infos pratiques

Village pionniers Grande-Digue Nouveau-Brunswick Canada

La société d’histoire de Memramcook

Dans ce petit musée, la Société d’histoire de Memramcook tient à préserver les objets du village. Ici, rien qui vienne de Dieppe, de Moncton ou de Shediac : non, que de Memramcook ! Les objets sont soigneusement étiquetés avec leur provenance. Nombreux sont ceux à provenir de dons de personnes qui souhaitaient préserver un morceau d’histoire du village.

Retrouvez des objets du quotidien. Des beaux objets simples comme un sucrier qui laissent entrevoir une histoire. Des jouets d’une simplicité étonnante, des robes de mariées colorées, faute de tissu blanc pendant la guerre. Des portraits avec des dates qui fendent le cœur. Une maquette d’un couvent, des photos de classe. On retrace Memramcook en pointillés.

Le coup de cœur : connaissez-vous Passe-Pierre ? Derrière ce nom qui désigne le plantain maritime, on retrouve la mascotte des Jeux de l’Acadie millésime 1987. Le costume d’origine est exposé au musée !

Infos pratiques

  • visite sur rendez-vous
  • entrée sur don

Musée histoire Memramcook infos pratiques

Musée Memramcook Nouveau-Brunswick Canada

Le musée acadien de l’université de Moncton

Parmi cette liste, c’est sûrement le Musée acadien que vous connaissez le plus, que vous l’ayez visité ou non. Il fait partie des institutions de l’Acadie, sorte de figure de proue de l’identité acadienne.

À l’intérieur, l’exposition permanente retrace l’histoire acadienne depuis l’arrivée des premiers colons jusqu’à nos jours. Si vous connaissez pas l’histoire acadienne, c’est le bon endroit pour en apprendre plus sur ces descendants de Français pris dans la tourmente de la guerre pour la suprématie sur le continent nord-américain.

Le coup de cœur : la place accordée aux femmes, qu’elles soient réelles ou de fiction. Entre Évangéline, la Maricomo et Antonine Maillet, je suis aux anges.

Autre coup de cœur : le potager acadien à l’entrée. Le musée s’efforce de perpétuer des semences de variétés anciennes de tomates, fèves et sarriette acadiennes. Saviez-vous qu’on peut même les acheter au printemps à la boutique du musée ?

Musée acadien université Moncton infos pratiques

Musée acadien Moncton Nouveau-Brunswick Canada

MR21, cathédrale virtuelle Moncton

Vous avez sûrement déjà croisé la cathédrale Notre-Dame-de-L’assomption sur la rue St-George : avec sa façade d’un brun chaud et ses sculptures Art Deco, elle est remarquable. De loin, elle domine la silhouette de Moncton, dépassée seulement par la tour Bell. Loin d’être ordinaire, cette cathédrale construite en 1940 a été transformée en centre d’art sous le nom MR21 – Cathédrale virtuelle. On y célèbre toujours les offices, mais la semaine, vous pouvez visiter les lieux et les installations numériques.

Si à l’accueil, on vous propose la visite guidée, n’hésitez pas : elle est gratuite et devrait vous apporter un éclairage sur des éléments insoupçonnés. Prévoyez une bonne heure pour tout voir, entre la visite détaillée, les installations vidéo, l’étude des vitraux et un temps pour déambuler en autonomie…

MR21 signifie le Monument de la Reconnaissance au XXIe siècle : en 1940, les droits de la minorité francophone étaient encore loin d’être acquis et faire construire cet édifice était une façon pour les Acadiens de faire valoir leur identité. C’est aussi une façon pour eux de rendre hommage à Marie, leur sainte patronne. L’étoile du drapeau acadien, c’est elle, sous le nom Stella Maris.

Attardez-vous aux panneaux lumineux interactifs de part et d’autre de l’autel : ils permettent de voir de plus près les immenses vitraux qui rendent hommage d’une part au clergé acadien, de l’autre à l’histoire acadienne. L’écran tactile permet de choisir sur quel vitrail, puis quels éléments approfondir, vous souhaitez en savoir plus.

Le coup de cœur : les vitraux de la nef présentent des figures bibliques exclusivement féminines : Marie bien sûr, mais aussi Ruth et d’autres figures bibliques. Leur technique est elle aussi fascinante : leur auteur, Auguste Labouret, a utilisé du ciment à la place des habituels plombs, et du verre teinté dans la masse au lieu du verre peint traditionnel. La luminosité de ce verre très épais est exceptionnelle. Si vous attardez jusqu’à la fermeture, peut-être aurez-vous la chance d’être la dernière partir de la cathédrale aux lumières éteintes… Un spectacle émouvant.

Infos pratiques

MR21 Moncton Nouveau-Brunswick Canada

MR21 Moncton Nouveau-Brunswick Canada (1)

Le musée de l’ancienne gare, Shediac

Saviez-vous que Shediac et Pointe-du-Chêne étaient autrefois reliés à Moncton par le train ? Des trains circulaient pour les travailleurs allant à la grande ville, mais aussi les fins de semaine. Le plus emblématique étaient sans conteste le “train pique-nique“, qui emmenaient les Monctoniens vers un pique-nique dominical à Pointe-du-Chêne. On imagine facilement l’ambiance à bord !

Retrouvez l’esprit des trains d’antan au Musée de l’ancienne gare au centre-ville de Shediac. Dans la gare restaurée en 2015, des objets anciens et des photos nous rappellent qu’avant, la région était constellée de voies ferrées. On se prend à rêver à retourner à cette époque et à venir en villégiature à Shediac en train…

Le coup de cœur : l’affiche qui rappelle “gentiment” aux femmes seules ce qu’elles doivent ou non faire en voyageant en train. Heureusement que les choses ont bien changé !

Infos pratiques

  • 231 rue Belliveau, Shediac
  • Ouvert de 10 h à 18 h du mercredi au dimanche
  • Entrée libre

Musée ancienne gare Shediac Nouveau-Brunswick Canada

Musée ancienne gare Shediac Nouveau-Brunswick Canada

J’espère que vous avez apprécié la visite. Certains de ces musées ferment leurs portes au public à la fin août : ne tardez pas à les découvrir cet été !

Si vous avez aimé ce billet, voici d’autres lectures sur le sud-est du Nouveau-Brunswick :

Et vous, connaissez-vous ces musées ? Qu’en avez-vous pensé ? J’attends vos impressions dans les commentaires !

Musées Acadie - Nouveau-Brunswick Musée acadien Moncton - Nouveau-Brunswick - Canada Musée Acadie voyage Nouveau-Brunswick, Canada

Related posts

1 thought on “NOUVEAU-BRUNSWICK // Huit musées à découvrir dans le sud-est du Nouveau-Brunswick”

  1. Que de belles découvertes culturelles ! J’aime beaucoup les coussins hookés, quelle technique impressionnante ! MR21 est superbe et le musée de l’ancienne gare a l’air très instructif aussi ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.