FRANCE // Notre-Dame de Paris, toujours vivante

C’est le cœur triste que je vous livre ce petit billet. Samedi 13 avril 2019, à 17 h 30 pile, l’heure indiquée sur mon billet, je me tenais fébrile, billet en main et sourire jusqu’aux oreilles, pour réaliser un rêve de gosse : grimper les 390 marches qui me mèneraient à la tour nord de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le matin, j’avais déjà visité l’intérieur de ce bâtiment incontournable, si incontournable qu’on pensait qu’il serait toujours là, immuable, à notre disposition. Lundi 15 avril, une partie de la cathédrale a pris feu.

Ce n’est pas facile de partager ces photos avec vous. Je me faisais une joie de vous décrire les moindres recoins de la cathédrale, de vous parler de cette architecture gothique que j’aime tant, de vous emmener dans un voyage imaginaire avec les chimères. De vous rappeler le roman magistral, mais aussi la comédie musicale, le dessin animé ou même une obscure bande dessinée délicieusement cruelle d’un vieux Pilote de 1970. D’évoquer tous ces souvenirs qu’on a tous avec cette grande dame.

Je voulais rire un peu des instagrammeurs qui savent très bien cadrer leurs photos pour éviter le gros grillage moche tout en haut. Je voulais rire de mon obsession pour les arcs brisés et l’ambiance des églises alors que je ne suis même pas croyante, de mon caprice de voyageuse qui est rentrée fourbue samedi soir parce qu’elle avait voulu à tout prix monter au sommet des tours, même si son programme était déjà ultra-chargé. Je voulais vous donner des bons plans, vous confier des secrets. Mais rien de tout cela n’aura de sens pendant quelques temps.

Ce n’est pas facile de partager ces photos aussi car je tremble qu’on m’accuse de récupérer cette tragédie. Mais si vous le voulez bien, je tenais, à mon échelle, à essayer de vous redonner l’espoir qu’un jour, Notre-Dame de Paris renaîtra de ses cendres. J’avais si peur de voir l’étendue des dégâts ce matin 16 avril, de me lever pour ne découvrir que des ruines. La structure semble avoir tenu, et même si la charpente du toit du XIIe siècle est partie en fumée, Notre-Dame est toujours debout. Ce ne sera pas la première fois qu’elle essuie du gros grain, Notre-Dame : la révolution française ou la Commune étaient passées en force, pillant et détruisant sur leur passage. On l’a toujours rénovée et restaurée, agrandie et améliorée. De nombreuses parties de sa silhouette si familière dataient d’ailleurs du XIXe siècle, comme la grande flèche, inaugurée en 1859.

Notre-Dame de Paris est vivante, et ses neuf cent années d’Histoire n’ont pas été effacées. Une collecte a été mise en place pour sa restauration, vous la trouverez ici. Je vous laisse avec mes humbles photos, en souvenir et en espoir de jours meilleurs.

Notre-Dame Paris visiter printemps

Notre-Dame Paris cathedrale visiter blog voyage france arpenter le chemin

Notre-Dame paris statue mariale Vierge Marie catholiques visiter

Notre-Dame Paris visiter blog voyage france arpenter le chemin

Notre-Dame Paris Victor Hugo

Notre-Dame Paris chimere tour nord

Notre-Dame Paris chimere tour sud

Notre-Dame Paris gargouilles chimeres visiter tours

Notre-Dame Paris visiter cathedrale

Notre-Dame Paris chimeres gargouilles visiter blog voyage france arpenter le chemin

Notre-Dame Paris printemps visiter cerisiers en fleurs facade

Related posts

15 thoughts on “FRANCE // Notre-Dame de Paris, toujours vivante”

  1. Anais Vonder

    Merci Audrey pour ce témoignage si émouvant. Vous avez eu raison de nous faire partager les derniers moments de sa splendeur. Que d’émotion de la revoir vivante et si belle !

    1. Audrey

      Merci Anaïs, j’espère qu’elle sera vite restaurée !

  2. Très belles photos, je comprends parfaitement ton envie de vouloir lui rendre cet hommage. Une si belle cathédrale, un si beau symbole de Paris et de la France. Je vais marcher à côté de Notre-Dame chaque fois que je me rends à Paris, tellement de souvenirs ici, tant de beauté gothique. Pour moi Notre-Dame ce n’est pas un symbole de lieu de culte catholique, c’est un symbole de la France et de tous ceux qui aiment ce pays, son histoire et sa culture. Ça m’a brisé le coeur de la voir brûler. Merci pour tes photos Audrey, elles sont comme tu as dit l’espoir d’une reconstruction et d’un renouveau.

    1. Audrey

      Merci Lamiae, ton commentaire me touche énormément. Les fervents catholiques me contrediront peut-être, mais je vois en Notre-Dame un bâtiment qui va bien au-delà de sa dimension religieuse, grâce à sa longue histoire et à sa présence dans le paysage culturel. Comme tu le dis, c’est désormais un symbole, et j’espère que ses belles tours seront toujours aussi fières lors de ta prochaine visite à Paris.

      1. Absolument d’accord avec toi. Pour les tours, je l’espère aussi.

  3. Tu as très bien fait de publier ce bel article avec tes jolies photos. C’est un véritablement traumatisme pour nous tous nous sommes tous sonnés ce matin et incrédules devant une telle désolation. Comme toi j’ai très envie de compiler quelques photos dans un article tout comme toi dans l’unique but de lui rendre hommage elle le mérite bien. Merci

    1. Audrey

      Merci Cécile, je suis contente de voir que je ne suis pas seule à vouloir garder en tête les belles images de la cathédrale et non les images de désolation qui tournent depuis hier.

  4. Merci Audrey pour ce beau témoignage et ces superbes photos !

    1. Audrey

      Merci Sarah, j’espère que ça va de ton côté.

  5. Merci pour ces belles photos, je suis depuis un mois en Nouvelle Calédonie.donc comme beaucoup de gens j’ai vu les terribles vidéos de l’ incendie à la Tv, dire que je ne l’ai jamais visité. Doublement triste mais encore merci pour ces images .

    1. Audrey

      Merci Michel, votre commentaire me touche énormément.

  6. Ne tremble pas! Ton hommage est senti et tes photos sont tellement belles que ç’aurait été cruel de les laisser mourir dans la filière 13. Tu sais que c’est le premier monument français que j’ai visité, le premier matin où j’ai mis les pieds à Paris (en fait le 2e mais c’est une histoire inintéressante)! Ça me fait bien plaisir de la revoir ici…

    1. Audrey

      Merci Annabelle. Je suis contente que tu aies pu aller la visiter, d’autant plus si c’était le tout premier, quel symbole personnel !
      PS je ne connaissais pas l’expression “filière 13” 😉

  7. Merci pour ce billet, cela nous rappelle son ancien aspect ! J’y suis passée mercredi et c’est un peu triste à voir, même si la structure générale est préservée ainsi que les 2 célèbres tours. 🙂

    1. Audrey

      Merci Anne pour ces nouvelles. Je suis ravie de lire que cette silhouette si iconique est toujours bien présente.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.