NOUVEAU-BRUNSWICK // L’amphithéâtre de glace de Parlee Brook

Cela faisait longtemps que je rêvais d’aller voir l’amphithéâtre de glace de Parlee Brook. Un lieu confidentiel, apparemment difficile d’accès, le genre de secret qui circule parmi les connaisseurs suffisamment en forme pour braver le froid et les petites routes enneigées. Hormis une courte fiche technique sur la page de Hiking NB, la bible de la randonnée au Nouveau-Brunswick, et quelques photos d’amis ici et là, difficile d’en savoir plus sur ce mystérieux amphithéâtre de glace. A fortiori, les informations en français sont aux abonnés absents. Il n’en fallait pas beaucoup plus pour que je me lance à l’aventure pour aller voir de mes propres yeux si le site était aussi majestueux que je ne le pensais. Mettons fin au suspense : je n’ai pas été déçue. C’est beau.

randonnee Parlee Brook amphitheatre Sussex NB

Pour accéder à l’amphithéâtre, il faut se rendre à Sussex, une petite ville charmante au sud-ouest de Moncton.  Je vous avait déjà parlé de ses fresques dans cette chronique. Après une quinzaine de minutes sur des petites routes après la sortie de l’autoroute, j’arrive au point de départ de la randonnée, signalée par une maison en brique et bois bleu. Les voitures sont déjà au rendez-vous mais ce n’est pas une surprise : malgré le froid, c’est une rare journée de plein soleil qui s’annonce. Bien emmitouflée, je suis le panneau vers Arnold Hollows Road juste avant la maison bleue. Le sentier monte raide pour commencer. Au bout de quelques dizaines de mètres, on passe devant une jolie maison en bois qui me rappelle une datcha russe, perdue au milieu des résineux.

Le sentier est très large et monte pendant un kilomètre environ. Nous sommes dans la forêt, il fait beau. Je pensais qu’il allait faire un froid de canard et je me suis harnachée comme si je partais en expédition au Pôle nord… Sachez que la forêt bloque très efficacement le vent et qu’après cette montée, j’avais si chaud que j’ai enlevé gants et bonnet. Par -15°C, oui parfaitement !

randonnee raquettes parlee brook amphitheater sussex nouveau-brunswick acadie road-trip blog voyage canada arpenter le chemin

Une vraie ambiance d’hiver ! Mais je n’ai pas croisé d’animaux.

Une fois arrivé à un petit col, le sentier redescend et perd quasiment tout le dénivelé gagné dans la première partie. Le sentier est plus bucolique, il met sur notre chemin un étang gelé, un petit chalet niché au creux d’un vallon et de nombreux arbres garnis de lichens. Si vous vous trouvez un jour perdus en forêt, il paraît que le lichen renferme assez de nutriments pour survivre en attendant de retrouver son chemin. C’est très amer, pas exactement agréable en bouche, mais cela peut nous sauver la vie ! Heureusement, sur ce chemin, nous ne sommes pas très loin de la civilisation, et j’ai croisé une bonne vingtaine de personne toute la journée. Ce lieu secret ne le serait-il pas tant que ça ?

randonnee hiver raquettes nouveau-brunswick acadie canada

La féerie hivernale se poursuit

La seule difficulté d’orientation du chemin survient au bout de deux kilomètres environ. Il est temps de trouver la bifurcation à gauche pour s’enfoncer dans la combe. L’embranchement est à environ 500 mètres après le chalet. Le point de repère est un “arbre de sorcière” couvert de renflements. En février 2018, il y avait aussi un marqueur orange. Le sentier était bien tassé et visible, mais si vous ouvrez la trace, ça peut être moins évident. L’arbre à sorcière est juste après une ligne droite, sur un replat avec de petits sapins, qui se distingue un peu du reste du chemin (la photo du milieu ci-dessous).

randonnee hiver parlee brook amphitheatre sussex nouveau-brunswick acadie road-trip blog voyage canada arpenter le chemin

Indiana et ses oreilles en balade. J’adore ses oreilles !

Après la jonction, les choses sérieuses commencent. Clairement, ce dernier tiers du sentier est la partie que j’ai le plus appréciée ! Le sentier recommence à grimper et bientôt, nous marchons dans le lit d’un ruisseau gelé. J’avais quelques doutes mais la glace est assez solide pour soutenir mon poids. Comme il a neigé légèrement la veille, je ne glisse pas et je peux admirer librement l’épaisseur de glace incroyable sur les parois. J’ai l’impression d’être dans le Monde Perdu, version boréale, aventurière à la recherche d’une vallée perdue. Le ruisseau gelé serpente dans une combe très étroite qui semble s’amenuiser jusqu’à disparaître.

Je finis par rattraper les gens qui me précèdent, un peu mal en peine à cause de la glace et de la pente. J’ai Indiana avec moi, je profite souvent de son élan pour me tracter. En montagne, Indiana peut être parfois fatigant quand il fait des zig-zags intempestifs, mais il est d’une grande aide quand ça grimpe fort !

Enfin, après une vingtaine de minutes, j’aperçois mon objectif : la combe de glace. Et c’est beau.

escalade sur glace randonnee hiver parlee brook amphitheatre sussex Nouveau-Brunswick Canada

Sottement, ma première réaction est de trouver l’endroit étroit… Mes photos, comme toutes celles que j’avais vues, donnent l’impression d’un lieu très large, mais il n’en est rien. À peine quelques dizaines de mètres au point le plus étroit, tout au fond. Le sentier est littéralement au creux de la combe, il n’y a pas d’endroit pour s’arrêter à côté du chemin, juste des parois à pic. La combe est un cul-de-sac. Nous sommes devant une muraille infranchissable, devant le fameux Mur, à la frontière des sept royaumes. Je m’attends à voir surgir des sauvageons ou des marcheurs blancs au sommet des parois mais heureusement, il n’en est rien. Que Westeros dorme sur ses deux oreilles, le mur est tranquille aujourd’hui.

que faire hiver nouveau-brunswick canada

La beauté époustouflante de la glace balaye vite toutes mes autres idées. Avec ses reflets turquoise, on dirait la chevelure d’un esprit des neiges endormi. C’est le panthéon nordique me vient immédiatement à l’esprit, cette cascade aux reflets turquoise pourrait bien appartenir à Bertha, la déesse de la neige… Mais les dieux européens n’ont pas leur place ici, et je pense aux sabawaelnu, ces esprits des eaux des Mi’kmaq, qui se seraient ici assoupis en attendant le printemps.

randonnee Parlee Brook amphitheatre Sussex NB

Magnifiques reflets turquoise dans la glace

Des sportifs pratiquent de l’escalade à mon arrivée, avec l’air de s’en donner à cœur joie sur cette cascade gelée. Je rejoins le point le plus haut de la combe pour les observer de plus près. Ils dégomment d’immenses morceaux de glace avec leur piolet dans des gestes presque sacrilèges. Plus qu’un amphithéâtre, cette combe prend des allures de cathédrale à mes yeux, un temple dédié à la beauté de l’hiver, où on vient rendre hommage à la nature et son merveilleux spectacle.

escalade sur glace parlee brook amphitheatre sussex nouveau-brunswick acadie road-trip blog voyage canada arpenter le chemin

Faire de l’escalade sur glace au Nouveau-Brunswick, c’est possible !

Je redescends un peu pour pique-niquer en admirant la vue. Il n’y a plus aucun randonneur, je m’installe au beau milieu du sentier, les fesses dans la neige, Indiana à côté de moi. Le calme est immense, j’entends à peine les alpinistes à une centaine de mètres de moi.

Il est temps de redescendre. Je l’avoue sans trop de problèmes : j’ai gardé une âme d’enfant et j’éprouve toujours une joie immense à faire des glissades, de la luge, du toboggan… La descente sur le sentier gelé est un grand moment de plaisir : avec mon pantalon de neige, je ne crains rien, et je peux sans problème me laisser glisser sur les fesses lors des passages un peu trop escarpés. Si on m’avait vu, on aurait même pu croire que je faisais exprès de me jeter sur les fesses. Mais personne n’était là pour le confirmer, n’est-pas ?!

En montant, j’avais croisé des personnes qui s’obstinaient à rester debout sur une paroi glissante. Non, non ! Il faut accepter la pente et glisser ! Je redescends en enchaînant les glissades avec Indiana. Nous avons beaucoup fait les fous, tous les deux, en rentrant par le ruisseau.

Je suis sur un nuage pendant le reste du retour. Il fait beau, j’ai chaud, j’ai vu un site qui ne ressemble à rien de ce que je connais. N’est-ce pas la définition d’un dimanche réussi ? Si j’ai dû me faire violence pour sortir dans le froid, je suis ravie de ma micro-aventure au pays des glaces.

cascade de glace hiver randonnee raquettes nouveau-brunswick canada

Le petit arrêt photo sur la route en repartant : la route Parlee Brook croise un ruisseau d’une couleur menthe à l’eau qui ne laisse rien augurer de bon sur sa température, mais quelle splendeur ! L’eau coule librement sur son lit glacé, c’est fascinant de voir de la glace, puis de l’eau liquide, puis d’énormes glaçons en suspension.

Fiche technique

  • Distance : 6 km aller-retour
  • Dénivelé : 140 mètres
  • Durée : 2-3 heures en fonction du temps que vous restez à admirer la glace
  • Difficulté : moyenne. Le sentier monte 1 km, descend 1 km, remonte fort 1 km. Les derniers 500 km sont gelés et avec des trous dans la glace : redoublez de prudence si vous venez en famille.
  • Équipement : petits crampons, bottes de neige, pantalon de neige. Je vous conseille de prendre au moins des petits crampons si vous n’avez pas l’habitude de marcher en pente. On les trouve facilement à Canadian Tire. Je n’avais que mes bottes Sorel et cela ne m’a posé de problème, mais j’ai le pied montagnard. Le pantalon de neige est obligatoire pour la descente : vous allez forcément finir sur les fesses.
  • Les chiens sont les bienvenus mais gardez-les en laisse. Indiana a eu un peu de mal sur certaines parties gelées sur la fin, mais sinon rien de difficile pour un chien en forme qui a l’habitude de randonner sur ce type de distance.
  • Avis aux photographes : si mes photographies passables vous ont donné envie, sachez que la réalité est évidemment mille fois plus jolie. Mes photos ont été prises entre 13 et 14 h 30 au début du mois de février. Comme vous le voyez, le soleil le pénètre pas dans la gorge à cette heure-là. Au vu de l’orientation des lieux, votre meilleure chance d’avoir le soleil serait le matin… à confirmer.

Accéder à l’amphithéâtre de glace de Parlee Brook

Depuis l’autoroute 1 depuis Moncton, Fredericton ou Saint-Jean, sortir à Sussex Corner. Suivre la route 111, puis la route Dutch Valley/Waterford sur 5 km. Tourner à droite sur Parlee Brook Road. Continuer encore 5 km jusqu’à arriver une maison bleue sur la droite. Vous pouvez vous garer juste après le pont sur le replat. Ne vous garez pas devant la maison bleue, ni sur l’aire de retournement des chasse-neige. Pour le départ du sentier, revenez sur vos pas : il est juste à côté de la maison bleue. Voir le site de Hiking NB pour un schéma du stationnement.

Où dormir près de l’amphithéâtre de glace de Parlee Brook

Vous pouvez dormir à Sussex, une jolie petite ville qui propose aussi un circuit de fresques. Sinon, Moncton, Fredericton et Saint-Jean sont à environ une heure de route chacune. Pour savoir que faire, je vous invite à lire mes chroniques sur Moncton, Fredericton et Saint-Jean.

Réservez votre hébergement au Nouveau-Brunswick en ligne

Et vous, connaissez-vous cette belle cascade de glace ? Avez-vous déjà vu un lieu pareil ? J’attends vos commentaires ! Oyez, oyez. Ce billet contient des liens affiliés.

parlee brook amphitheatre sussex nouveau-brunswick aventure hivernale blog voyage canada road-trip arpenter le cheminrando escalade hiver cascade glace parlee brook sussex nouveau-brunswick blog voyage solo au feminin canada arpenter le chemincascade glace escalade hiver parlee brook sussex nouveau-brunswick blog voyage canada road-trip arpenter le chemin

Related posts

9 thoughts on “NOUVEAU-BRUNSWICK // L’amphithéâtre de glace de Parlee Brook”

  1. C’est vraiment superbe cet endroit ! Ça n’a pas l’air très simple pour y accéder mais quelle récompense à l’arrivée !
    Et je comprends que tu aimes les oreilles d’Indiana, j’avais pas fait attention, mais elles sont trop mignonnes 😉

    1. Audrey

      Tu ne crois pas si bien dire… des copines ont voulu y aller cette semaine, elles n’ont jamais trouvé le départ du sentier ! J’ai eu de la chance d’y aller un jour de grande affluence (toutes proportions gardées !).

  2. Ferré michel

    Comme d’habitume je me suis régalé à lire votre article, les photos sont magnifiques je ne suis jamais allé au Canada, nous avons une copine qui vit au Québec à qui nous avons promis une visite. Je pense que le Nouveau Brunswick fera partie de notre voyage

    1. Audrey

      Merci Michel, votre commentaire me va droit au cœur. Le Nouveau-Brunswick est un caractère très différent du Québec, je vous encourage à venir nous rendre visite !

  3. Trop beau ! Bravo de t’être motivée ! Et merci pour le conseil survivaliste sur les lichens, je note

  4. Arthur Thibaut

    Cette cascade est vraiment superbe ! J’adore !

    1. Audrey

      Merci Arthur ! C’est un endroit époustouflant.

  5. C’est vraiment magnifique! Merci d’avoir osé. Je ne crois pas que je sois la meilleure personne pour tenter cette randonnée, mais j’apprécie grandement découvrir le lieu grâce à ce billet et tes très belles photos. C’est le genre d’endroit que Monsieur et Poulette adoreraient voir, je prends des notes.

    1. Audrey

      Je suis reconnaissante à la gang Twitter de m’avoir poussé (sans scrupules !) dans le froid ce jour-là 😉 Si ta famille aime les randonnées gelées, ils devraient être servis !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.