Voyager en van : idées et astuces de voyageurs

Bonjour à tous ! J’espère que vous passez un été rayonnant ! De mon côté je prends souvent la route avec mon petit van, et malgré quelques imprévus, je m’amuse énormément ! Un van de 27 ans, c’est normal qu’il y ait quelques anicroches, le démarreur qui ne démarre plus, la batterie qui lâche… La routine !

Je dois avouer que je me sens faire un peu partie d’une grande communauté désormais, celle des nomades sur la route. Enfin, plutôt nomade à la petite semaine. Ou juste voyageuse en van ? Je suis loin de vivre à plein temps dans mon van mais je me surprends à faire des signes de main aux conducteurs de van que je croise sur les routes. Ou des signes de tête discrets à mes homologues dans les campings. Le genre de signe qui dit « moi aussi ». Qui dit, « je suis dans la confrérie ».

Malgré ce joli sentiment d’appartenance, je me sens aussi comme une petite bleue qui débarque et à encore beaucoup à apprendre. Non mais c’est vrai, comment on vit, concrètement, sur la route ? J’ai donc demandé à d’autres voyageurs de partager leur expérience du voyage ou de la vie sur la route, et voici quelques témoignages précieux, qui me donnent encore plus envie de rouler et de devenir une vieille briscarde du van à bandana (le bandana est peut-être optionnel, en fait). Merci à tous pour vos conseils !

Visiter la Mongolie en van est une expérience unique que peu de gens ont la chance de connaître. C’est un hasard qui nous a fait rencontrer Jeroen, un Hollandais allumé dans un bar d’Oulan Bator, la capitale de la Mongolie, alors que je voyageais avec mon amie Sarah. Après une longue discussion, on se met d’accord pour payer l’essence et en échange, Jeroen nous emmènera à travers la Mongolie, là où le van qui n’a que deux roues motrices pourra bien nous emmener.

Jeroen est arrivé de Hollande avec son van, alors il a des kilomètres au compteur et connait bien le pays. Il a aussi une chienne mongole d’adoption lorsqu’il est là. Nous partons donc tous les quatre à l’aventure à travers les steppes de Mongolie. Il n’y a pas vraiment de routes, encore moins de panneaux ; c’est donc avec le GPS qu’on arrive à se diriger et atteindre les lieux qu’on veut visiter. La chienne est adorable, ne demande jamais rien et n’aboie jamais. De plus, elle se met sur notre lit la nuit et nous réchauffe, car il peut faire très froid en Mongolie la nuit, même en été. Le van est très basique, il n’y a pas de douche. On expérimente une panne dès le début du road trip. Si je dois donner un conseil pour un voyage en van, peu importe le pays, c’est qu’au moins une personne s’y connaisse en mécanique.

Emily du blog Travel and Film (superbe billet au bout du lien !)

Notre aventure en Nouvelle-Zélande a commencé à Auckland, et puis nous avons ensuite passé trois mois sur les routes kiwies à bord de notre Toyota Estima Lucida. La route pour nous tous seuls… La côte, la mer, les otaries, les pingouins, les eaux émeraudes du lac Tekapo, les routes sublimes qui nous mènent au Mont Cook, la rencontre de la mer de Tasman et de l’océan Pacifique à Cap Reinga… Ces trois mois de road-trip resteront à jamais gravés dans nos mémoires. Nous avons pu profiter pleinement de ce pays, de sa culture, de ses paysages.

Car voyager en van c’est ça : la liberté totale. Nous n’avions aucune contrainte de temps, et les campings étaient très bon marché et toujours excellemment bien situés. Nous avons pu compter sur WikiCamps, une appli mobile très pratique qui permet de trouver facilement les campings alentours (adresse, prix, services, commentaires de voyageurs…). On ne compte plus les réveils les pieds dans le sable, les panoramas sur le lac Pukaki, les nuits étoilées allongés sur notre matelas et les yeux rivés dans l’ouverture du toit panoramique… La vie en van c’est tout ça, des choses simples mais de grands moments de bonheur.

Quel conseil vous donner pour un voyage en van en NZ ? Achetez votre van en hiver et revendez-le en été, vous pourrez faire une belle plus value.

Nicolas Pineau et Ambre Bendali du blog Travelando

Voyager en van est un mode de vie à part entière, une fois que tu y as goûté, il est difficile de s’en passer. Nous avons déjà vécu plus de 10 mois en van en Australie (notre voyage n’est pas terminé 😉 ), et nous avons adoré la liberté de ce mode de voyage. Nous avons acheté notre van complètement vide, car nous voulions le construire nous-mêmes afin de s’y sentir complètement chez nous. Sans oublier la fierté de voir le résultat de notre travail !

C’est aussi grace à un voyage comme celui là qu’on se rend compte à quel point nous pouvons nous passer de beaucoup de choses. Une vie plus simple est souvent synonyme de liberté et de légèreté. Notre conseil serait de ne pas se presser lors de l’achat ou de la construction de son van. On a beau être tout excité par le projet, il vaut mieux prendre son temps et ne pas s’étonner si même après quelques temps il y a toujours des ajustements à faire. S’y sentir comme chez soi est vraiment le plus important, plus qu’un moyen de transport, c’est aussi et surtout notre maison. 🙂

Aurélie et Francis du blog AF News Travel

Et si on partait voyager en van ? Sur un coup de tête, nous avons décidé de quitter notre petit quotidien rangé pour vivre la vie dont on rêvait ! Il y a un an nous avons acheté notre Ford Transit entièrement vide et l’avons aménagé à notre goût de A à Z. Nous avons embarqué notre chien et notre chat, rendus notre appartement et sommes partis sur les routes ! Depuis trois mois, nous sillonnons l’Europe, de l’Angleterre à l’Ecosse en allant vers l’Allemagne, l’Autriche ou encore la Croatie, nous vivons notre rêve.

L’Europe recèle de coins magiques, qu’on ne soupçonnait pas ! La vie en van n’est pas toujours simple, à quatre dans 4 m², c’est une question d’organisation. Replier le lit le matin, passer la balayette plusieurs fois par jour, ranger chaque chose à sa place, pour pouvoir vivre confortablement dans un si petit espace. Mais quel bonheur de se réveiller le matin dans un endroit différent, d’admirer les lacs, les montagnes, la mer par nos fenêtres… La liberté que procure le camion aménagé est indescriptible !

Le van étant un endroit spartiate, ne lésinez pas sur toutes les petites choses qui peuvent vous apporter confort et bien-être, comme une douche 12v, une petite glacière électrique ou encore des pare-soleil de qualité ! Le voyage et l’expérience n’en seront que meilleurs sans altérer le goût de la vie en van !

Marion et Florian du blog The Travelling Shed

C’est en Westfalia que nous avons fait le tour de Big Island, la plus grande île d’Hawaii. Le tour de l’île en amoureux nous a permis de vivre des expériences uniques : admirer le coucher du soleil au sommet du Mauna Kea, nager avec des tortues de mer, chasser la lave qui s’écoule du volcan Kilauea, découvrir des pétroglyphes gravées dans la lave sur les flancs du Pu’u Loa, marcher dans un tube de lave formé depuis plus de 500 ans, se prélasser sur des plages de sable blanc, blond, noir… et même vert!

Le choix du Westfalia pour vivre notre aventure sur l’île s’est rapidement imposé à nous lorsque nous avons tracé notre itinéraire. Nous voulions découvrir le maximum de cette île, sans perdre de temps à alterner les check in et les check out. Nous voulions être mobiles, nous laisser porter par l’aventure, tout en nous sentant libres de nous attarder dans certains lieux qui nous plaisaient ou d’écourter le temps passé sur d’autres sites qui, à nos yeux, étaient décevants. Le Westfalia se prête bien à ce style de voyage. Douillette de nature, j’avais quand même des craintes quant au confort limité de ce type de voyage…

Mes conseils pour bien vivre ce type d’aventure en couple : bien communiquer, s’adapter aux imprévus, être positifs et ne pas se prendre la tête!

Eve Pouliot du blogue Nos racines sur 4 continents 

Pour lire toujours plus de témoignages sur ce thème, allez voir l’excellent billet collaboratif de Globetrekkeuse ! Et chez Hélène, Paule-Élise et Ruby de 1916 kilomètres pour des voyages en van en France

Et vous, vous avez déjà vécu l’expérience du voyage en van ? Vous avez d’autres conseils à me donner ?

Related Images

2 thoughts on “Voyager en van : idées et astuces de voyageurs

  1. Merci Audrey pour le lien, c’est super sympa! On rentre juste de trois semaines et demi dans notre maison qui roule, c’était top. Mais pas mécontentes de retrouver une douche, un lit et un chat grognon. Des bises.

    1. Audrey

      J’espère que vous avez aimé les abords du Léman (et mangé plein de fromage…) ! J’ai hâte de lire tout ça !

Leave a Comment