FINLANDE // Douce Laponie / Un voyage en hiver

Il y a un tout petit peu plus de quatre ans, Etienne et moi venions de célébrer nos noces d’hiver dans nos montagnes, le froid et le fromage. Qui dit mariage d’hiver ne pouvait dire autre chose qu’un voyage de noces sur le même thème.

Appâtés par la perspective de voir des aurores boréales, nous avons décidé d’aller à contre-courant de toutes les tendances en matière de voyage de noces, qui vendent le paradis sur Terre toujours sous la même forme, celle d’une île vierge aux plages blondes. Même si je comprends l’attrait de ce genre de voyage, il me semblait cohérent de passer d’un mariage au parfum de raclette à un voyage de noces aux allures boréales.

Un voyage romantique en diable, à marcher dans le froid jusqu’à en avoir les joues rouges pour mieux retrouver le cocon de notre chambre douillette, à regarder la neige tomber en buvant en chocolat chaud, à s’asseoir dans un fauteuil moelleux devant une grosse cheminée crépitante, à glisser sur la plus longue piste de luge d’Europe.

Euh, hein ?

J’admets. La présence de la plus longue piste de luge du continent a effectivement pesé dans le choix de notre destination. Saariselkä, petite station hivernale au cœur des tuntunri lapons, nous a conquise illico.

Voyage de noces ou pas, voici des idées qui devraient te donner envie de partir vers une contrée enneigée !

La neige

Une évidence. La neige. Être en Laponie en hiver, c’est être dans l’ambiance d’une station de ski. Se réveiller le matin devant les sapins transformés en plumes, les sentiers moelleux sous les bottes, le ciel immense d’un pays plat, les couleurs de l’hiver, bleu contre blanc.

Une neige phénoménale, même pour nous qui avons passé notre enfance à glisser sur les pistes, la joie de vivre une tranche de vrai hiver au milieu de la grisaille française.

P1150572P1150710P1150571P1150368

Les chiens de traîneau

Notre engouement pour les chiens des neiges ne date pas d’hier : je me souviens de nos cris émerveillés en allant faire ce qui restera le moment le plus magique du séjour : une balade en traîneau. Même si ma conscience a depuis évolué et que j’y regarderai à deux fois avant de faire de nouveau appel à une « usine à chiens », notre exaltation mêlée à celle des chiens reste un excellent souvenir.

Vêtus de combinaison spéciales grand froid, nous conduisons le traîneau à tour de rôle. Par conduire, j’entends : nous tenons le traîneau et appuyons de toutes nos forces sur le frein quand il le faut. Les chiens savent où aller, pas la peine de les guider. Le paysage défile à toute allure, les pitous jappent, le temps passe trop vite.

« Hé, on en prend un ? »… ça, c’est Etienne à la visite du chenil à la fin, un chiot dans chaque bras et le sourire jusqu’aux oreilles. Quand je vous dis qu’on aime bien les gros chiens… (pour voir le nôtre, c’est ici).

P1150377P1150456P1150450 WP_000255

Le ski de fond

Que les choses soient dites : pour nous, le ski est synonyme de ski alpin. Du ski de fond, la dernière fois que j’en ai fait, c’était quand j’avais 10 ans, et j’ai beau avoir été médaille d’argent d’une compétition interscolaire dans les vallées d’Aulps, ce n’est pas ce qui m’a sauvée quand il a fallu enquiller 16 km de balade.

Oui oui. 16 km. Un peu ambitieux, nous ?

Toujours est-il que depuis, j’ai appris à apprécier ce sport qui s’apparente à de la méditation, là où le ski alpin est un combat avec la piste. Le ski de fond demande de la précision, de la synchronisation, du souffle aussi, et de sacrés muscles dans les cuisses. Autant vous dire que j’avais rien de tout cela en 2013, mais pour les amoureux du ski de fond, la Finlande, plate comme une assiette, reste un paradis.

P1150610

La luge

Je disais donc… la plus longue piste de luge d’Europe. Sacré CV, non ? La luge est une activité sportive à part entière… ne serait-ce parce que remonter les deux kilomètres de piste prend bien 20 minutes. Mais c’est un plaisir savoureux, où l’effet s’accroît d’autant plus que le sommet de la colline se recule, et chaque pas qui nous rapproche du haut de la piste est passé à imaginer la descente, aidé par les cris de joie des lugeurs fous que nous longeons.

En haut, une vue incroyable, autant sur ce qui nous attend que sur les tuntunri, ces monts ronds finlandais. Du haut de Saariselkä, on voit probablement jusqu’en Russie.

P1150278 (2)P1150283

Le dépaysement

Et malgré tout,pourquoi ne pas se contenter d’une virée dans les stations de ski des Alpes ? On y trouve aussi de la neige, des chiens de traîneau, des pistes de ski de fond.

Rassurez-vous : j’aime autant nos chères stations que la Laponie, d’autant plus qu’aller dans les alpes haut-savoyardes, c’est soutenir l’économie de ma région (et je compte bien vous faire bientôt un panel de mes stations chéries).

Mais aller en Laponie, c’est croiser un renne au détour d’un sentier, marcher dans 1 mètre de neige, vivre vraiment des températures glaciales, espérer attraper une aurore boréale, se fouler la langue en essayant de prononcer le finnois, s’émerveiller devant la lumière si différente, croiser des cabanes de Moomins…

P1150659 P1150633P1150591 P1150583P1150495 P1150487 P1150470 P1150346 P1150316 P1150306 P1150299 P1150725P1150297P1150256 P1150254 P1150252

 

C’est où ?

Bon voyage

Au départ de Paris, le vol Paris-Helsinki-Ivalo nous a coûté 270 € AR, avec douze heures d’escale (glaciale) dans la capitale à l’aller et au retour.

P1150233 (2)P1150230 P1150226 P1150223

Bon appétit

Nous étions en demi-pension. Saariselkä compte pas mal d’options de restauration allant du petit boui-boui à burgers à la pizzeria en passant par le restaurant gastronomique, mais pour ne pas exploser le budget, nous avons privilégié… la cafétéria Kuukeli, dans le supermarché. C’est pour nous la meilleure option pour panacher nos menus car le végétarisme, en Finlande, passons…

Bonne nuit

Nous avons passé toute la semaine au Holiday Club Resort Saariselkä. Compter 500 € pour une chambre standard en demi-pension.

À noter, c’est à Saariselkä que se trouvent les célèbres igloos de verre de Kakslautanen, qui ont longtemps fait partie de ma liste des choses à faire dans ma vie. Malgré tout, le côté « vache à lait » de ce resort nous a fait passer notre chemin.

Activités

Saariselkä est comme un véritable complexe touristique boréal : les navettes entre le village et l’aéroport d’Ivalo sont calées sur les arrivées et départs des avions (pas besoin de réserver), tout se fait à pied dans le petit village et les activités sont légion. En plus des activités citées ci-dessus, on peut opter pour des massages, des virées en motoneige, des visites de la ville du Père Noël, de la pêche sur glace, l’hôtel que tu choisis aura fatalement un sauna… Bref, en une semaine, impossible de s’ennuyer.

Pour une autre version de ce compte-rendu, voir ma chronique chez Mademoiselle Dentelle.

Si tu as des questions ou des suggestions, je t’attends dans les commentaires ! 

Related Images

10 thoughts on “FINLANDE // Douce Laponie / Un voyage en hiver

  1. le photos sont vraiment magnifiques :))

    1. Audrey

      Merci Florian 🙂

  2. Bon j’avoue, le froid et moi on n’est pas potes (ou alors je suis super mal équipée, mais à -2°C en Espagne j’ai failli décéder sur place) ; mais ces paysages… et le village du papa Noël… et la Laponie quoi… tu m’étonnes qu’on envoie valser les îles paradisiaques !!

    1. Audrey

      La vague de froid en Europe me fait sourire… il y a un mois, on avait -39°C (ressentis) à Moncton 😉
      Cela dit, on ne s’habille évidemment pas pareil pour sortir chercher son pain par -2°C ou pour un voyage en Laponie, ce qui rend l’expérience bien plus agréable 🙂 Cela reste l’un de mes meilleurs voyages !

      1. Nan mais -39°C je ne sors pas de mon lit, j’hiberne jusqu’à ce que ça redevienne humainement normal 😀
        Mais tu sais on a eu une « vague de froid » au Portugal il faisait genre 6°C quoi. Euh, tu as bien dit « vague de froid » ? 😀

        1. Audrey

          Haha trop mignonne cette vague de froid ! Déjà qu’on a bien ri en voyant la froinicule en France, qui atteignait -3°C… Dire que j’étais frileuse, en France… mais ça, c’était avant ! 😉

  3. Bonjour !

    Wow, c’est tellement beau ! Qu’est-ce que j’adore ce genre de paysage, en plus il y a toujours des activités à faire avec la neige ! Le chien de traineau, j’adore ça, j’aime beaucoup la relation fusionnelle qu’ils ont avec leurs propriétaires !

    Belle journée,

    Laura ♡

    1. Audrey

      Les activités de neige sont les meilleures à mes yeux ! Il y a absolument une part d’enfance dans le fait de gambader dans la neige, et ce n’est pas pour me déplaire.
      Belle journée à toi Laura 🙂

  4. hélène

    Merci pour ce beau voyage et tes photos sont toujours aussi magnifiques

Leave a Comment