FRANCE // Que faire à Nantes… quand il pleut

On aimerait tous que nos escapades se passent sous un soleil radieux, les cheveux au vent et la peau baignée de lumière… Mais ces envies de chaleur sont parfois incompatibles avec ce que j’appellerais le bon sens : en partant en novembre en France, s’attendre à du soleil relève d’un optimisme crasse qui ne manquera pas d’être douché sévèrement par les humeurs de l’automne. Ma visite à Nantes, début novembre 2019, était de ces escapades de grisaille qui poussent à l’introversion et aux visites en intérieur. N’y cherchez pas une faute de la destination : cette semaine, la France entière prenait l’eau, et il s’agit sans doute plus de déveine que d’une particularité de la région. Cela étant, si le soleil vous boude, que faire à Nantes en cas de pluie battante ? Je vous convie à une visite de quelques sites d’intérieur pour rester au sec !

Ce billet a été écrit avec l’appui de l’office du tourisme de Nantes.

Visiter le château des ducs de Bretagne

La question de l’appartenance ou non de Nantes à la Bretagne reste un débat digne des pires heures de la fracture nationale entre pain au chocolat et chocolatine (je suis évidemment pour l’équipe “pain au chocolat”), et vous avez à peu près 50 % de chances d’être flagellé en place publique s’il vous prend l’audace d’affirmer que Nantes est en Bretagne. Administrativement, Nantes est dans le département de la Loire atlantique et la région des pays de la Loire, mais cette ville a été la capitale du duché de Bretagne au XVe siècle et puise ses racines dans la Bretagne historique. Ce n’est pas le château des ducs de Bretagne qui me contredira !

Nantes visiter chateau bretagne infos pratiques blog voyage france arpenter le chemin

nantes chateau musee visite blog voyage france arpenter le chemin

Cet édifice immanquable, entouré de douves, voit le jour au XIIe siècle, sous la forme du château ducal de Bretagne. Après une première mue au XVe siècle, cet édifice disparaît pour laisser la place à l’actuel bâtiment. Comme c’est souvent le cas avec les bâtiments centenaires, chaque siècle laisse son empreinte, changeant sa fonction, son style… Il se réincarne en prison, en caserne, en arsenal militaire et à l’heure actuelle, en musée. L’extérieur du château est ouvert à tous et la court et les remparts sont en accès libre de 8 h 30 à 19 h tous les jours. Ne ratez pas cette occasion de prendre un peu de hauteur ! La vue sur les douves et la tour du LU est imprenable. Bien sûr, s’il pleut, être à l’extérieur n’est forcément agréable, mais ce sera aussi l’occasion d’admirer le château en tête à tête sur les remparts désertés par la foule.

Nantes visite automne chateau bretagne blog voyage arpenter le chemin

Le château des ducs de Bretagne en automne

nantes visiter chateau anne bretagne infos pratiques musee blog voyage france arpenter le chemin

Le château n’est pas qu’un témoignage de l’importance passée de Nantes : depuis 1924, c’est aussi un musée d’histoire urbaine, véritable portrait de la ville, entre son passé de port colonial, ses liens avec la Bretagne et ses perspectives d’avenir. En plus de la collection permanente, le château accueille aussi des expositions temporaires. Au programme en cette fin 2019 Amazonie – le chamane et la pensée de la forêt et une expo qui m’a tapé dans l’œil avec des planches originales de manga de Cédric Tchao, sans oublier les animations sur le thème des fêtes. Si vous lisez ce billet plus tard, vous pouvez vérifier la programmation ici.

Infos pratiques

  • cour et remparts accessibles librement de 8 h 30 à 19 h, tous les jours
  • musée ouvert de 10 h 18 h, sauf le lundi
  • les horaires peuvent varier pendant les fêtes et jours fériés, renseignez-vous ici
  • tarifs : 8 €/jour/adulte, 5 €/tarif réduit. Le passe annuel est très avantageux : 10 €/année/adulte.
  • L’entrée est compris dans le pass Nantes, dont je parle plus en détails à la fin du billet.

Nantes chateau ducs bretagne infos pratique gratuit blog voyage france arpenter le chemin

Vue sur Nantes depuis le pont qui enjambe les douves

Visiter le musée Jules Verne

Une belle maison du XIXe siècle au-dessus de la Loire abrite un musée en l’honneur d’un enfant du pays : Jules Verne, né à Nantes en 1828. Il y passa ses vingt premières années et y reviendra tout au long de sa vie. Le musée Jules Verne a la particularité de changer régulièrement son axe d’approche, pour mieux mettre en lumière certaines facettes de l’oeuvre et de la vie de Jules Verne. C’est ainsi que j’ai la chance de visiter une expo sur un thème qui me ravit : “Les héroïnes de la modernité : voyages extraordinaire de femmes pas si ordinaires“. Une expo féministe, voyageuse et littéraire, j’adhère ! (promis, j’arrête les rimes !). Où l’on retrace la destinée des nombreuses héroïnes de Jules Verne, battantes, espionnes, aventurières, loin du carcan bourgeois du XIXe siècle. Ces portraits de femmes de fiction voyageuses  sont un bon rappel que la moitié des romans verniens comportent des personnages forts.

nantes musee jules verne visite blog voyage france arpenter le chemin

Le musée est petit, soyez prévenus, et il est facile d’en faire le tour en moins d’une heure. Mais entre les éléments de la collection permanente, dont les fameuses superbes éditions reliées des éditions Hetzel qu’on a tous connus petits, et les portraits des héroïnes de Jules Verne, émancipées avant l’heure, je ne m’ennuie pas du tout. Je dois dire que j’espérais un peu plus de maquettes, de technologie rétro-futuriste… Mais ce n’était pas l’objet de cette expo.

nantes musee jules verne steampunk blog voyage arpenter le chemin

Un bel exemple de maquette rétrofuturiste, j’adore !

Pour les passionné.es, sachez qu’il existe un circuit vernien à Nantes, qui passe par plusieurs statues, sa maison natale, une fresque en son honneur… Retrouvez l’itinéraire de cette balade ici. Autres options pour se plonger dans l’univers vernien, loger directement dans l’univers de Jules Verne ! Les appartements Les Surprenantes proposent plusieurs logements sur le thème des écrits de Jules Verne : Voyage en ballon, l’Île mystérieuse et la Cabane du Capitaine Nemo. L’hôtel Best Western Graslin est lui aussi sur le thème de Jules Verne, avec de jolies tapisseries qui rappellent les voyages extraordinaires et une salle du petit-dej transformée en sous-marin du capitaine Nemo ! J’enrage de ne pas avoir eu vent de ces établissements avant d’avoir réservé mon propre séjour dans un hôtel bien plus classique.

Infos pratiques

  • ouvert tous les jours sauf le mardi de 14 h à 18 h, et aussi le samedi de 10 h à 12 h.
  • tarifs : 3 €/adulte, 1,50 €/enfante et tarifs réduits
  • visite compris dans le Pass Nantes
  • pour plus d’actualités, consultez le site du musée ici.

Nantes musee Jules Verne visiter horaires tarifs blog voyage france arpenter le chemin

Admirer le passage Pommeraye

Disons-le tout de suite, je ne suis pas très magasinage. Ce n’est pas un passe-temps que j’apprécie au quotidien, et en voyage, ma valise minimaliste m’empêche de m’encombrer du superflu. Je n’ai pas réellement fait de lèche-vitrines au passage Pommeraye et si vous tenez à connaître les boutiques qui y sont présentes, je vous renvoie à son site officiel. Non, ce ne sont pas les boutiques qui ont accroché mon œil au passage Pommeraye, mais le passage lui-même, petit bijou d’architecture qui en fait l’un des lieux les plus élégants de Nantes.

Nantes visiter passage pommeraye que faire Nantes pluie blog voyage france bretagne arpenter le chemin

En plein quartier Feydeau, très chic avec ses immeubles haussmanniens, ce passage composé de plusieurs galeries frappe par ses ornementations. Statues, fer forgé, colonne, escalier monumental et surtout cette superbe verrière, tout est grandiose. Les détails abondent et je suis restée un long moment sur la galerie supérieure à essayer de les recenser. Ce passage est l’oeuvre d’un jeune visionnaire, Louis Pommeraye, qui souhaitait transformer un quartier insalubre en galerie marchande digne de Paris. Malgré de nombreuses embûches, son projet fut inauguré en 1843 et fut un succès immédiat. C’est aujourd’hui un des incontournables de Nantes, qui vaut absolument le détour. Pour prolonger l’émerveillement, il est possible de s’attarder au restaurant/salon de thé La Passagère, histoire de bien admirer tous les détails de la verrière (je suis amoureuse de cette verrière).

Infos pratiques 

  • accès par la rue Santeuil, la rue du puits d’argent ou la rue de la Fosse
  • entrée gratuite : cette galerie a beau être belle comme un musée, c’est un lieu tout ce qu’il y a de plus gratuit !
  • ouvert de 8 h à 20 h en semaine, et de 9 h à 20 h le week-end

nantes passage pommeraye visite blog voyage france arpenter le chemin

S’émerveiller devant les Machines de l’île

Oh, ces machines ! Comme je les aime. Délirantes, insensées, impressionnantes, stupéfiantes parfois, elle m’inspirent un immense respect pour celles et ceux qui les imaginent, les fabriquent, les font fonctionner. Si Jules Verne avait eu accès à notre technologie, il aurait sans doute imaginé ce bestiaire de bois et de métal. Je parlais de ma légère frustration au manque de machines rétro-futuristes dans le musée Jules Verne, le site des Machines de l’île l’a parfaitement assouvie. Sur l’île de Nantes, une ancienne friche, les Machines sont un lieu hybride, projet artistique, attraction touristique, animation tout en un.

À la croisée des mondes, entre Jules Verne Léonard de Vinci et le patrimoine industriel nantais, les Machines sont uniques. Le site se compose de quatre attractions : le Grand éléphant, une branche prototype de l’Arbre aux Hérons, le Carrousel des mondes marins et le manège d’Andréa. Ce dernier sera sûrement votre premier contact avec l’univers des Machines, un carousel qui semble tout droit sorti d’un livre de Jules Verne. C’est l’idée.

nantes machines ile manege andrea visite blog voyage france arpenter le chemin

La vedette incontestée des Machines, c’est le Grand éléphant, et j’aimerais vous conseiller de ne pas chercher à savoir à quelle heure il sort de son entrepôt gigantesque (je ne suis pas sadique non plus : il sort souvent), pour avoir la surprise de le croiser au débotté, lui et les cinquante personnes qu’il aura sans doute embarqué à son bord. Cinquante voyageurs ? C’est qu’il est colossal, cet éléphant de bois, et sa déambulation au pas lent mémorable. Douze mètres de haut, huit de large, 21 de long et la bagatelle de 48 tonnes de tulipier de Virginie… Un vrai mastodonte paisible, qui se balade d’un pas lent dans son hangar et à l’extérieur. La première rencontre avec ce géant est d’un onirisme absolu, comme un songe exquis. Pour se balader dans ses entrailles, il faudra toutefois vous armer de patience, ou réserver en ligne ici. J’ai préféré l’admirer de loin, fascinée par cette mécanique faussement archaïque sous sa carapace de bois.

Nantes elephant machines de l'ile steampunk infos pratiques blog voyage arpenter le chemin

nantes machines de l'ile elephant blog voyage france arpenter le chemin

Gigantesque éléphant mécanique des Machines de l’Île à Nantes

Mais lors de ma visite, la pièce de résistance fut bel et bien la galerie des Machines de l’île. Avec mon Pass Nantes, j’avais le choix entre le Carrousel des mondes marins ou la Galerie des Machines. La météo a choisi pour moi ! Et je l’en remercie, car j’ai découvert un univers au-delà de ce que j’imaginais. Si le Carrousel géant est une attraction parachevée, la Galerie des Machines montre un processus, et c’est encore plus passionnant. On rentre dans les coulisses de ce qui sera un projet encore plus ambitieux : l’Arbre aux hérons, prolongement des Machines de l’Île.

nantes galerie machines ile visite blog voyage france arpenter le chemin

Nantes machines de l'ile visiter infos pratiques elephant blog voyage france arpenter le chemin

Toujours dans la démesure, cette nouvelle installation pourra accueillir 400 personnes à la fois dans un “arbre” peuplé de créatures mécaniques, et ce sont les prototypes de ce bestiaire enchanté qui sont présentées dans la Galerie. On y découvre un paresseux, une chenille, une fourmi, des hérons, une araignée géante… Le fonctionnement de certaines machines est présenté avec la participation du public, et ce sont de gigantesques marionnettes mécaniques qui nous découvrons, ébahis, comme ces hérons pilotés par une personne et animés par une autre, qui contrôle jusqu’aux paupières de l’oiseau. Je suis subjuguée par autant de finesse et de poésie mécanique. La visite dure environ une heure. Les démonstrations font un roulement toute la journée, on peut entrer n’importe quand. Pour être honnête, je suis partie au moment de l’activation de la tarentule géante, mon petit cœur arachnophobe n’y aurait pas résisté… Heureusement, j’avais vu la plupart des machines et je n’ai raté que le paresseux.

Nantes nid aux herons machines de l'ile elephant infos pratiques visite steampunk blog voyage france arpenter le chemin

Infos pratiques

  • tarifs : 8,5 €pour chaque attraction : la Galerie, le Grand éléphant, le Carrousel, avec réductions à partir de deux attractions. Tarifs famille disponibles.
  • Tous les billets donnent aussi accès à un petit film, la vue sur les ateliers où sont fabriquées d’autres créatures et au prototype d’une branche de l’arbre aux hérons.
  • horaires : de 14 h à 18 h en hiver, de 10 h à 18 h en été. Plus d’infos ici.
  • le Pass Nantes comprend soit une entrée à la Galerie, soit une entrée au Carrousel
  • Prévoyez une heure pour voir toutes les créatures de la Galerie en action.
  • Il est possible de se balader gratuitement sur l’esplanade et de voir le manège, l’extérieur du Carrousel et le Grand éléphant pendant les horaires d’ouverture.

Nantes visite machines de l'ile voyage a nantes blog arpenter le chemin

Ramener des souvenirs steampunk

Est-ce que Nantes ne serait pas un petit peu steampunk ? Pas qu’un peu, c’est une évidence ! Nantes est une ville tournée vers l’imaginaire, comme en témoigne d’ailleurs son festival les Utopiales, entièrement axé sur les arts de l’imaginaire – littérature, cinéma, bande dessinée… Ce festival était le but de ma visite à Nantes, et je n’ai pas été déçue. En organisant mon escapade, j’ai évidemment cherché à trouver le Nantes gothique, mais il m’est vite apparu que j’étais à côté de la plaque. Ici, c’est le steampunk qui règne en maître. Steampunk ? Un anglicisme qui désigne un courant littératures qui font la part belle aux technologies rétro-futuristes, le plus souvent dans une uchronie où les technologies évoluent tout en restant dans l’ère du charbon et de la vapeur. Si les scientifiques de l’époque victorienne et la Belle Époque avaient voulu aller sur la Lune, ils auraient sûrement essayé de construire une fusée à vapeur… Voilà l’esprit du steampunk. L’esthétique qui en découle, faite de rouages, de matériaux nobles comme le métal et le bois, me passionne, et je ne parle même pas de la littérature steampunk, en plein essor en France actuellement (citons en passant La Passe-Miroir d’Isabelle Dabos, Le Paris des Merveilles de Pierre Pevel, Un an dans les airs (collectif)…

À Nantes, vous pouvez ramener des souvenirs steampunk de la boutique des Machines de l’Île (2 boulevard Léon Bureau, infos ici), où on trouve de jolies cartes postales des Machines, façon vintage. L’autre lieu steampunk par excellence, c’est la Fabrique onirique (15 Rue des Vieilles Douves, horaires ici). Si je ne suis pas allée à la boutique même, j’ai pu admirer leurs créations steampunk lors des Utopiales et mes amis, que vous soyez cosplayeurs, fans d’Harry Potter ou simplement de beaux bijoux d’inspiration victorienne, vous allez vous régaler ! J’y ai trouvé de jolies cartes postales pour mes échanges sur Postcrossing (vous connaissez ? La Lune Mauve vous explique de quoi il retourne ici). Non loin de la boutique, rue de l’Échelle, vous trouverez aussi une fresque dédiée à Jules Verne.

nantes circuit jules verne blog voyage france

Se régaler à Nantes

Quand il fait un temps chagrin et qu’on a arpenté le pavé, un plaisir de l’automne, c’est bien sûr de se mettre au chaud et de se réchauffer de l’intérieur. Nantes ne manque pas de bonnes tables pour tous les budgets. Je me suis inspirée du guide Les Tables de Nantes et de ma propre intuition, et voici le résultat. J’adore me blottir dans un café avec un bon livre, si possible attablée à une fenêtre pour entendre la pluie tomber, et prendre mon temps, pas vous ? Là où j’ai trouvé le plus de bonnes adresses, c’est dans le quartier Bouffay, le bien-nommé, la vieille ville aux ruelles tortueuses qui débordent de petits établissements.

Nantes visiter ou manger ou dormir conseils escapade blog voyage france arpenter le chemin

Le quartier Bouffay à Nantes

Dînette

Un café/salon de thé charmant avec ses briques et ses poutres apparentes et une salle assez petite pour ne pas être bruyante. La disposition stratégique d’une foule de gâteaux en vitrine a attiré mon œil de manière sournoise et je n’ai pas regretté mon choix. À savoir, le déjeuner est servi jusqu’à 15 h avant que le lieu ne se transforme en salon de thé avec une carte uniquement sucrée. Je suis arrivée pile à temps pour déguster une bonne soupe pois et citron avec du bon pain frais, et un délicieux moelleux en chocolat en dessert. Je suis aussi repartie avec du thé à la châtaigne tout à fait de saison !

nantes quartier bouffay ou manger dinette blog voyage france arpenter le chemin

Le loup, le renard et la galette

Je vais être parfaitement honnête : j’ai craqué pour le nom, puis pour la déco adorable… Le choix d’une crêperie tient parfois à si peu de choses ! Heureusement, Aurélie du blog I wheel Travel, qui habite à Nantes, m’a donné confirmation que l’assiette était à la hauteur, et j’ai suivi son bon conseil. Au menu, quelques options végétariennes seulement, mais ma crêpe chèvre-confiture d’abricot était savoureuse. Venez tôt, l’endroit est petit et très couru. Si vous aimez les crêpes et que cette crêperie est complète (haha… je sors), la rue de la Juiverie est le bon endroit pour trouver des crêperies authentiques.

nantes creperie ou manger blog voyage france arpenter le chemin

Autres lieux gourmands que j’ai repérés mais que je n’ai pas eu le temps d’essayer : le sublime café Art Déco La Cigale (4 place Graslin), doublé d’une brasserie. Je me serais bien vue aller y prendre un petit-déjeuner au calme ! Non loin et dans un tout autre style, Ramen Ya (26 rue de la Fosse) semble être l’endroit où prendre les meilleurs ramen de Nantes (les seuls ramen de Nantes ?). Si vous êtes plus sensibles à la culture café, filez au Sugar Blue Café (4 rue de l’Arche sèche). Enfin, un peu plus loin, si la tour LU vous intrigue, sachez que vous trouverez un bar et restaurant dans cet édifice désormais converti en centre d’art (2 rue de la biscuiterie, quai Ferdinand Favre).

nantes lieu unique ou manger blog voyage france arpenter le chemin

La tour LU du lieu unique et un hommage au petit LU non loin

Infos pratiques

Aller à Nantes

  • Depuis le Canada, il existe des liaisons avec Air Transat l’été. L’hiver, il vous faudra probablement prendre votre courage à deux mains et passer par l’antichambre de l’enfer, à savoir Roissy-Charles de Gaulle. Réservez votre vol avec Air Transat.
  • Nantes est bien desservi depuis les grands villes environnantes, que ce soit en TGV depuis Paris ou Lyon ou en avion depuis Genève.

Se déplacer dans Nantes

Si vous arrivez en avion, un bus vous amène directement en centre-ville. Si vous arrivez en train, il y a fort à parier que votre hôtel soit assez près pour marcher. Globalement, le centre-ville est assez condensé et ne nécessite pas de faire appel aux transports en commun. Mais s’il pleut, le Pass Nantes permet d’emprunter les nombreux trams sans débourser un sou, ce qui est appréciable (navette pour l’aéroport exclue).

Où dormir à Nantes

Si je n’ai pas essayé personnellement les établissements cités plus haut sur le thème de Jules Verne (Surprenantes et Best Western Graslin, je peux vous parler de l’hôtel où je suis descendue : le Petit Duquesne. Un hôtel simple et bon marché qui se paie malgré tout le luxe d’offrir des sanitaires complets dans la chambre ! Une bonne adresse pour ménager son budget. À partir de 54 € la chambre simple. Les horaires d’arrivée sont un peu tardifs (à partir de 17 h) mais il est possible de laisser ses bagages à l’hôtel Logis Duquesne en attendant.

  • Le Petit Duquesne, 5 allée Duquesne, 44000 Nantes

nantes ou dormir hotel petit duquesne blog voyage arpenter le chemin

Le pass Nantes

Je vous parle du Pass Nantes depuis le début : un pass qui regroupe de nombreuses attractions à Nantes. Le château, les Machines, le musée Jules Verne, mais aussi des croisières, des visites guidées… J’en ai fait l’expérience pendant trois jours et il est très complet. Réservez-le ici (non, je ne touche pas de commission sur ce lien). À partir de 22,50 €/Adulte pour le pass 24 heures.

Et vous, connaissez-vous Nantes ? Que me conseillez-vous pour ma prochaine visite ? Je vous attends dans les commentaires ! Oyez, oyez. Ce billet contient des liens affiliés. Pour ce billet, j’ai été l’invitée de l’office de tourisme de Nantes.

Visiter Nantes sous la pluie - blog voyage - Arpenter le chemin nantes visites pluie escapade automne blog voyage arpenter le chemin visiter nantes que faire blog voyage arpenter le chemin

Related posts

8 thoughts on “FRANCE // Que faire à Nantes… quand il pleut”

  1. Wahou ! Quel riche article sur Nantes ! C’est super que tu aies pris le temps de consigner tout ceci sur ton blog. Je sais déjà que je partagerai régulièrement le lien ! (Et merci beaucoup pour le lien vers mon billet Postcrossing !)

    1. Audrey

      Merci pour ton commentaire, je suis contente que ce billet te plaise. Je me dis que les machines de l’île doivent probablement te plaire à toi aussi 🙂

      Je m’amuse bien avec Postcrossing, alors merci à toi de m’avoir fait découvert cette plateforme !

  2. reneefaraut

    Dommage pour le temps. J’y étais il y a un an à la même époque et j’ai eu la chance d’avoir du soleil. Beaucoup de choses à visiter de toutes façons. Le passage Pommeraye est un must. La prochaine fois, j’aimerais aller voir Trentemoult en face du port : ça a l’air très sympa.

    1. Audrey

      On m’a dit beaucoup de bien de Trentemoult aussi ! Ce sera pour une prochaine fois, en découverte estivale peut-être…

  3. Merci pour la mention. En tous cas c’est chouette tu as l’air d’avoir pu faire pas mal de choses quand même. Pas de soucis pour une promenade à Trentemoult la prochaine fois 😉

    1. Audrey

      Trentemoult m’intrigue de plus en plus… Mais avec le soleil cette fois, hein !

  4. J’y suis passée il y a plusieurs années et j’avais été charmée par l’île de Nantes et cet éléphant si grand, même si tout le reste était aussi super intéressant ! Jules Verne, je suis passée à Amiens ce week-end, un endroit lui est dédié, on peut visiter son ancienne maison, il y a vécu près de 20 ans il me semble ! 🙂

    1. Audrey

      Cet éléphant est incroyable ! J’ai vu que ses créateurs ont donné vie à d’autres créatures comme des dragons, j’adorerais les voir.
      Je garde l’idée de la maison de Jules Verne à Amiens pour une prochaine fois !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.